JO 2012/football éliminatoires: le Nigeria est une équipe redoutable (coach du Cameroun)

Afriquinfos Editeur 11 Vues
5 Min de Lecture

« Le Nigeria est une équipe très redoutable avec de gros atouts offensifs. Pour gagner, il faudra que les filles soient engagées à 100% et qu'elles restent concentrées jusqu'à la fin du match », à déclaré le coach des Lionnes indomptables du Cameroun, Enow Ngatchu.

« Le Nigeria reste l'une des meilleures nations de football féminin en Afrique et même dans le monde. Les statistiques sont favorables au Nigeria. Mais, on s'est préparé pour frapper un grand coup. Les joueuses camerounaises croient que c'est leur année», a-t-il ajouté.

Le match Cameroun-Nigeria se joue le samedi 22 octobre à Yaoundé. A l'aller, le 27 août, à Abuja, les Lionnes indomptables ont été battues sur le score de 2 buts à 1 par les Super Falcons.

Grâce au but marqué à l'extérieur, il faudra au Cameroun une victoire d'au moins un but à zéro pour arracher le second ticket de la zone Afrique pour Londres 2012. L'autre équipe déjà qualifiée étant l'Afrique du Sud.

Le match retour aurait dû se jouer le 11 septembre. Mais, le Cameroun qui participait du 3 au 18 septembre aux 10e Jeux africains de Maputo au Mozambique, a sollicité un report auprès de la Fédération internationale de football association (FIFA) et la Nigerian football association (NFA).

«Nous avons suivi des programmes d'entraînement spécifiques dès notre retour des Jeux africains. On va jouer pour gagner et aller aux Jeux olympiques qui sont la plus grande compétition sportive de la planète», a expliqué face à la presse, l'attaquante camerounaise Ngono Mani. « Nous n'avons pas peur. C'est le Nigeria qui a peur », a-t-elle précisé.

Mais, derrière la sérénité affichée par les joueuses et dirigeants, se cachent de grands malaises. La capitaine Françoise Bella, l'une des joueuses camerounaises les plus expérimentées de la cuvée 2004, est suspendue pour cette rencontre en raison de deux cartons jaunes qu'elle a écopé au cours des rencontres précédentes.

Jeannette Ngock Yango qui évolue en Biélorussie n'a finalement pas effectué le déplacement, alors que Cathy Bouh Djou, un autre élément important, est forfait pour cause de blessure.

C'est la raison pour laquelle, « l'organisation de l'équipe et l'animation du jeu offensif et défensif vont changer», a affirmé le coach Enow Ngatchu.

Pour suppléer ces absences, trois professionnelles ont été appelées en renfort: le latéral droit Augustine Edjangue Siliki et l'avant-centre Ajara Njoya du Fc Voronez de Russie, et Michèle Ngono Mani de Fc Monteux Vaucluse en France.

Autre difficulté rencontrée par le Cameroun, c'est le début tardif du stage bloqué à Yaoundé. Les 23 Lionnes convoquées (18 joueuses finalement prendront part à la rencontre) ont eu seulement neuf jours de préparation. Un retard dû, selon la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), « à des problèmes d'intendance ».

Enfin, les joueuses revendiquent l'apurement des primes pour la médaille d'or remportée au tournoi de football féminin des 10e Jeux africains. 3000 US dollars environ, la moitié de la somme attendue, leur ont été versés cette semaine par les autorités camerounaises, pour calmer la grogne.

Une préparation difficile pour les Lionnes, qui ont été repêchées en juillet après que la FIFA ait disqualifié la Guinée Equatoriale pour « faute grave ».

Au tour précédent, contre le Cameroun, la sélection guinéenne avait aligné l'avant centre espagnole Jade Boho alors que cette dernière n'avait pas encore acquis la nationalité de ce pays d'Afrique centrale.

La tâche sera encore plus ardue samedi car, le Cameroun n'a jamais réussi à battre le Nigeria. Meilleure formation africaine depuis plus de vingt ans, les Super Falcons ont remporté huit (1991, 1995, 1998, 2000, 2002, 2004, 2006 et 2010) des neuf championnats d'Afrique des nations (CAN) depuis la première édition en 1991.

Le Nigeria est aussi la seule équipe africaine à avoir atteint les quarts de finale de la Coupe du monde féminine en 1999, sur six participations (1991, 1995, 1999, 2003, 2007 et 2011), et trois aux Jeux olympiques: 2000, 2004 et 2008.

L'entraîneur des Super Falcons, Uche Eucharia a appelé 27 joueuses évoluant au Nigeria, et six professionnelles basés en Europe. On y retrouve de grands noms du football, à l'image de Perpetua Nkwocha, distinguée l'année dernière, et pour la seconde fois, meilleure joueuse d'Afrique.