Afrique
25 mai 2020

Madagascar : le « Colisée » de Rajoelina au coeur de la capitale fait controverse

Le gouvernement de Madagascar a dévoilé vendredi la construction d’une arène sur le site historique du palais de la reine […]

12 mai 2020 Afrique de l'Est

Le ‘’Covid-Organics’’ simplement victime du nom de son pays inventeur (A. Rajoelina)

A. Rajoelina et le Covid-Organics | Andry Rajoelina croit dur comme fer à l’efficacité du Covid-Organics, une tisane à base […]

Lire la suite »
Afrique

L’état de la pandémie en Afrique au 11 mai 2020

Addis-Abeba (© 2020 Afriquinfos) – Pandémie en Afrique – Le continent comptait ce lundi 11 mai, 64 214 cas confirmés […]

Lire la suite »
20 avril 2020 Afrique

Covid-19 en Afrique : communications présidentielles très sollicitées  

Covid-19 en Afrique | Face à une crise sanitaire d’une rare ampleur, les Chefs d’Etat africains sont pratiquement tous au front […]

Lire la suite »
Afrique

Covid-19 : L’état de la pandémie sur le continent au 19 avril 2020

Addis-Abeba (© 2020 Afriquinfos) – L’état de la pandémie sur le continent africain – Avec l’Afrique du Sud qui devient […]

Lire la suite »
9 avril 2020 Madagascar

Covid-19 : Le président Rajoelina table sur un remède-miracle malgache à base de plantes

Covid-19 à Madagascar | Le remède contre le Coronavirus pourrait venir du continent plus précisément du Madagascar, selon une annonce […]

Lire la suite »
17 décembre 2018 Afrique australe

Madagascar/Présidentielle : à  J-3  du deuxième tour, Ravalomanana et Rajoelina se sont livrés un « combat télévisé »

Antananarivo (© 2018 Afriquinfos)-  Arrivés respectivement, premier et deuxième du 1er tour de l’élection présidentielle malgache, Andry Rajoelina et Marc […]

Lire la suite »
28 novembre 2018 Politique

Madagascar/Présidentielle : Rajoelina et Ravalomanana au second tour le 19 décembre prochain

Antananarivo (© 2018 Afriquinfos)- Les électeurs malgaches iront au second tour de l’élection présidentielle le 19 décembre prochain. Ils devront […]

Lire la suite »
16 novembre 2018 Madagascar

Madagascar/Présidentielle : les résultats partiels laissent profiler un 2ème tour Rajoelina-Ravalomanana

Antananarivo (© 2018 Afriquinfos)- Après le dépouillement des bulletins de 82% des bureaux de vote, les deux anciens présidents Andry […]

Lire la suite »
9 novembre 2018 Madagascar

Madagascar-Résultats partiels : Rajoelina et Ravalomanana se tiennent dans un mouchoir de poche

Antananarivo © 2018 Afriquinfos)- La présidentielle sur la Grande Ile se joueront entre Andry Rajoelina et larc Ravalomana. Les deux […]

Lire la suite »
24 janvier 2014 Madagascar

Madagascar : Passation de pouvoir entre Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina

ANTANANARIVO, (Xinhua) – La passation de pouvoir entre le président de la transition, Andry Rajoelina et le président nouvellement élu, Hery Rajaonarimampianina s’est tenue vendredi au Palais d’Etat d’Iavoloha, dans la capitale malgache.

Lire la suite »
23 janvier 2014 Madagascar

Rajoelina futur Premier ministre ?

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition de Madagascar, Andry Rajoelina, s’est montré mercredi confiant, devant la presse, d’avoir la primauté dans la proposition du futur premier ministre du prochain gouvernement.

Lire la suite »
21 janvier 2014 Madagascar

Madagascar : La passation de pouvoir entre Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina se tiendra vendredi

ANTANANARIVO (Xinhua) – Hery Rajaonarimampianina a été proclamé président vendredi dernier lors d’une cérémonie de proclamation officielle des résultats du second tour de l’élection présidentielle du pays.

Lire la suite »
12 janvier 2014 Madagascar

Rajoelina en position d’être nommé Premier ministre par son camp

Antananarivo (© 2014 AFP) – Le camp du président de transition non élu Andry Rajoelina, en passe de remporter la présidentielle à Madagascar, a estimé samedi avoir une majorité suffisante pour désigner le prochain Premier ministre, au lendemain des résultats provisoires des législatives.

Lire la suite »
10 janvier 2014 Madagascar

Madagascar : Le parti de Rajoelina et la mouvance Ravalomanana en tête dans les législatives

ANTANANARIVO (Xinhua) – Pour le moment, les résultats de la CENIT restent provisoires étant donné qu’il appartient à la Cour électorale Spéciale (CES) de procéder à la proclamation des résultats définitifs.

Lire la suite »
8 janvier 2014 Madagascar

Rajoelina distribue les étoiles avant de partir

ANTANANARIVO (Xinhua) – Plusieurs nominations et promotions au grade de généraux ont été décidées lors du dernier Conseil des Ministres dirigé par le président de la transition, Andry Rajoelina, mercredi, selon le communiqué y afférent.

Lire la suite »
28 novembre 2013 Madagascar

Madagascar : Rajoelina précise les règles de jeu sur la désignationdu futur Premier ministre

ANTANANARIVO (Xinhua) – Lors du conseil des ministres qu’il a dirigé mercredi, le président de la transition, Andry Rajoelina, a précisé les règles de jeu en ce qui concerne la désignation du futur Premier ministre du gouvernement, selon un communiqué officiel reçu jeudi.

Lire la suite »
23 novembre 2013 Madagascar

Madagascar : Le candidat Hery Rajaonarimampianina chez Rajoelina

ANTANANARIVO (Xinhua) – Après la sortie officielle des résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle du 25 Octobre dernier par la Cour Electorale Spéciale (CES), le candidat Hery Rajaonarimammianina a rencontré le président de la transition, Andry Rajoelina, vendredi, selon un communiqué de la présidence de la transition reçu samedi.

Lire la suite »
21 novembre 2013 Madagascar

Madagascar : Rajoelina remplace 10 chefs de régions par 8 militaires et 2 civils

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition, Andry Rajoelina a limogé dix chefs de régions et les remplace par 8 militaires et 2 civils, apprend-on du communiqué de la présidence de la transition, reçu jeudi.

Lire la suite »
11 novembre 2013 Madagascar

Madagascar : la mouvance Ravalomanana interpelle la communauté internationale sur l’annonce officielle de soutien de Rajoelina au candidat Hery Rajaonarimampianina

ANTANANARIVO (Xinhua) – Mamy Rakotoarivelo, a annoncé que la mouvance va interpeller la communauté internationale concernant cette annonce de l’appui de Rajoelina à Hery Rajaonarimampianina pour le deuxième tour de l’élection présidentielle.

Lire la suite »
25 octobre 2013 Madagascar

Madagascar : Rajoelina relance son appel à une élection paisible

ANTANANARIVO (Xinhua) – Selon des reportages, Hery Rajaonarimampianina, ancien ministre des Finances du gouvernement de transition de Rajoelina, aurait le soutien de celui-ci.

Lire la suite »
1 octobre 2013 Madagascar

Madagascar : Rajoelina insiste sur la vente de stock de bois de rose

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition, Andry Rajoelina a insisté sur la vente de stock de bois de rose de Madagascar suite à une conférence de presse qu’il a donné après son arrivée àNew York pour participer à la 68ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, lundi soir.

Lire la suite »
26 septembre 2013 Madagascar

Madagascar : Rajoelina se plaint de "l’incompréhension" de la communauté internationale

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition malgache Andry Rajoelina a profité de son discours prononcé mercredi à la 68ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies pour dénoncer « l’incompréhension et l’nflexibilité » de la communauté internationale, en ce qui concerne la crise politique malgache.

Lire la suite »
23 septembre 2013 Madagascar

Rajoelina à New York pour la 68è Assemblée générale des Nations Unies

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition, Andry Rajoelina conduit la délégation malgache pour prendre part aux travaux de la 68è session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, apprend-on d’une source auprès de la présidence de la transition, lundi.

Lire la suite »
13 août 2013 Madagascar

Madagascar : Organisation des élections sans la communauté internationale (Rajoelina)

ANTANANARIVO (Xinhua) – L’autorité de transition compte organiser les élections sans la communauté internationale selon le président de la transition, Andry Rajoelina, dans un communiqué publié par la présidence de la transition, mardi en marge de l’installation des membres de la Cour Electorale Spéciale (CES).

Lire la suite »
23 juillet 2013 Madagascar

Rajoelina en Tanzanie pour trouver une issue à la crise

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition malgache Andry Rajoelina s’est rendue lundi à Dar Es Salam, en Tanzanie, pour discuter de la crise malgache avec le président tanzanien et président en exercice de la Troïka de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), Jakaya Mrisho Kikwete.

Lire la suite »
3 juillet 2013 Madagascar

Madagascar : Rencontre entre Rajoelina et les trois anciens présidents

ANTANANARIVO (Xinhua) – La rencontre entre le président de la transition Andry Rajoelina et les anciens présidents Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Zafy Albert doivent se rencontrer mercredi à Madagascar à l’initiative des chefs d’églises, apprend-on de source auprès du Conseil oecuménique des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM).

Lire la suite »
24 juin 2013 Madagascar

Madagascar : La fête nationale encore présidée par Rajoelina

ANTANANARIVO (Xinhua) – Les cérémonies relatives à la célébration de la fête nationale malgache et du 53ème anniversaire de l’Indépendance de Madagascar du 26 juin à Antananarivo, la capitale malgache, vont encore être présidées par le président de la transition Andry Rajoelina, apprend-on lundi de source officielle.

Lire la suite »
13 juin 2013 Madagascar

Madagascar : Les fonctions du chef de l’Etat seraient exercées collégialement après la démission de Rajoelina

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le gouvernement malgache a proposé que les fonctions du chef de l’Etat soient exercées collégialement par ses membres une fois que le président de la transition Andry Rajoelina démissionne en tant que candidat à la prochaine élection présidentielle, indique un communiqué de la présidence reçu jeudi.

Lire la suite »
11 juin 2013 Madagascar

Madagascar : les églises envisagent de tenir une rencontre entre Rajoelina et trois anciens présidents

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le Conseil oecuménique des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) a annoncé mardi son intention d’organiser une rencontre réunissant le président de la transition Andry Rajoelina et les anciens chefs d’Etat Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana et Albert Zafy.

Lire la suite »
4 juin 2013 Madagascar

Madagascar : Le conclave propose le retrait des candidatures de Rajoelina, Lalao et Ratsiraka

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le conclave initié par le Conseil de réconciliation nationale (CRN ou FFM) et tenu lundi et mardi, a proposé le retrait des candidatures du président de la transition, Andry Rajoelina, de l’ex-Première dame Lalao Ravalomanana et de l’ancien chef d’Etat Didier Ratsiraka, à la prochaine élection présidentielle prévue le 24 juillet, apprend-on auprès du FFM mardi.

Lire la suite »
18 avril 2013 Madagascar

Madagascar : Rajoelina, Ratsiraka et Albert au dialogue initié par les Eglises

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition malgache Andry Rajoelina et les deux anciens présidents Didier Ratsiraka et Zafy Albert participent au dialogue malgacho- malgache initié par les dirigeants des Eglises, qui débute jeudi matin à Antananarivo, la capitale malgache.

Lire la suite »
6 avril 2013 Madagascar

Madagascar : Le maire de la capitale élu candidat à la présidentielle du parti de Rajoelina

ANTANANARIVO (Xinhua) – Edgard Razafindravahy, l’actuel président de la délégation spéciale, équivalent au maire d’Antananarivo, la capitale malgache, a été élu par le parti Tanora Gasy Vonona, (TGV) littéralement traduit Jeunes Malgaches Prêts, appartenant au président de la transition, Andry Rajoelina, comme candidat à la présidentielle de juillet 2013, apprend-on à l’issu du Congrès national organisé par ce parti qui a pris fin samedi.

Lire la suite »
Madagascar

Madagascar : Le parti de Rajoelina désigne son candidat à la présidentielle

ANTANANARIVO (Xinhua) – Edgard Razafindravahy, président de la délégation spéciale (PDS) d’Antananarivo, a été désigné comme candidat à l’élection présidentielle du 24 juillet prochain par le parti Tanora Gazy Vonona (Jeunes Malgaches Prêts, TGV), parti du président de la transition Andry Rajoelina.

Lire la suite »
1 février 2013 Madagascar

Madagascar : Rajoelina parti pour New York pour rencontrer Ban Ki-moon

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition de Madagascar, Andry Rajoelina, est parti jeudi soir pour New York où il rencontrera le Secrétaire Général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, selon un communiqué de la présidence de la transition reçu vendredi.

Lire la suite »
21 janvier 2013 Madagascar

Madagascar : Rajoelina vise la présidentielle de 2018

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition malgache Andry Rajoelina a déclaré dimanche à Toamasina (est) qu’il vise la présidentielle de 2018, indique un communiqué de la présidence de la transition relatif à ces inaugurations reçu lundi.

Lire la suite »
Madagascar

Madagascar : Les compagnies minières critiquées par Rajoelina

ANTANANARIVO (Xinhua) – Les exploitants des ressources minières dont particulièrement la compagnie d’ exploitation de nickel et de cobalt mené par le Groupe Sherritt dans l’est de Madagascar, sont de nouveau critiqués par le président de la transition Andry Rajoelina.

Lire la suite »
16 janvier 2013 Madagascar

Réactions sur la non candidature de Rajoelina à la présidentielle

ANTANANARIVO (Xinhua) – Après l’annonce mardi par le président de la transition malgache Andry Rajoelina de sa décision de ne pas se porter candidat à la prochaine élection présidentielle, étape cruciale pour sortir Madagascar d’une crise politique de quare ans, certaines personnalités politiques s’en félicitent alors que d’autres craignent des dessous politiques dans cette décision.

Lire la suite »
11 janvier 2013 Madagascar

Madagascar : Rajoelina en Tanzanie pour rencontrer la troïka de la SADC

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition malgache Andry Rajoelina est parti tôt dans la matinée de vendredi pour Dar es Salaam, où se réunissent les trois chefs d’ Etat de la Troïka de la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC), selon un communiqué de la présidence de la transition.

Lire la suite »
10 janvier 2013 Madagascar

Rajoelina insiste sur la souveraineté dans le règlement de la crise

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition malgache, Andry Rajoelina a insisté sur la souverainté dans le règlement de la crise dont souffre son pays, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation de voeux du couple présidentiel, tenue mercredi au Palais d’Etat d’Iavoloha, dans l’ extrême sud d’Antananarivo, capitale malgache.

Lire la suite »
7 janvier 2013 Madagascar

Madagascar : Aucune déclaration de candidature de Rajoelina mercredi

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition malgache Andry Rajoelina ne fera aucune déclaration de candidature mercredi prochain, lors de la cérémonie de présentation de voeux à l’occasion du nouvel an 2013, indique un communiqué de la présidence de la transition reçu lundi.

Lire la suite »
18 décembre 2012 Madagascar

Madagascar : Rajoelina en mission de lobbying à Paris

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition malgache Andry Rajoelina s’est rendu mardi à Paris dans le cadre des consultations auprès des partenaires concernés par le processus de sortie de crise à Madagascar, a indiqué mardi dans un communiqué la présidence de la transition.

Lire la suite »
16 décembre 2012 Madagascar

Madagascar : Pas de résultat concret suite à la rencontre Kikwete-Rajoelina

ANTANANARIVO (Xinhua) – La rencontre entre le président de la transition malgache Andry Rajoelina et le président tanzanien Jakaya Mrisho Kikwete, à Dar-es-Salaam vendredi dernier et samedi, n’a donné aucun résultat concret, selon un communiqué de presse publié samedi par la présidence de la transition.

Lire la suite »
14 décembre 2012 Madagascar

Madagascar : Départ de Rajoelina pour un entretien personnel avec le président tanzanien

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition de Madagascar, Andry Rajoelina, s’est rendu vendredi à Dar Es Salaam en vue d’un entretien avec le président tanzanien Jakaya Mrisho Kikwete, indique un communiqué de la présidence de la transition malgache.

Lire la suite »
10 décembre 2012 Madagascar

Madagascar : La SADC invite Ravalomanana et Rajoelina à ne pas se présenter à la présidentielle

ANTANANARIVO (Xinhua) – La non candidature à la prochaine élection présidentielle de l’ancien président Marc Ravalomanana et du président de la transition, Andry Rajoelina serait la voie à suivre pour résoudre la crise malgache, estiment les dirigeants de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) qui se sont réunis les 7 et 8 décembre à Dar-es- Salaam, en Tanzanie.

Lire la suite »
11 octobre 2012 Madagascar

Madagascar : Rajoelina, candidat potentiel à la présidentielle

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition actuelle, Andry Rajoelina serait un candidat potentiel à la prochaine élection présidentielle dont le premier tour est prévu se tenir le 8 mai 2013 sur tout le territoire national malgache.

Lire la suite »
29 septembre 2012 Madagascar

Rajoelina demande le soutien international, insistant sur l’indépendance

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition malgache Andry Rajoelina appelle les partenaires internationaux et tous les pays membres de l’ONU à soutenir l’organisation des élections « crédibles et transparentes » qui, selon lui, est la seule voie la plus démocratique au monde, selon un communiqué rendu public vendredi la présidence.

Lire la suite »
21 août 2012 Madagascar

Rajoelina et Ravalomanana interprètent différemment le Sommet de la SADC

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition de Madagascar, Andry Rajoelina, et l’ancien président, Marc Ravalomanana, qui étaient tous deux au Sommet de la Troïka de l’ organe de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), le 16 août à Maputo, capitale mozambicaine, ont émis des interprétations différentes sur la décision de ce sommet.

Lire la suite »
16 août 2012 Madagascar

Rajoelina et Ravalomanana sont invités au Sommet de laTroïka de la SADC

ANTANANARIVO (Xinhua) – Le président de la transition de Madagascar, Andry Rajoelina, et l’ancien président du pays, Marc Ravalomanana, sont invités au Sommet de la Troïka de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) qui se tiendra jeudi à Maputo, capitale Mozambicaine.

Lire la suite »
7 août 2012 Madagascar

Madagascar : La deuxième rencontre entre Rajoelina et Ravalomanana aura lieu mercredi à Desroche

ANTANANARIVO (Xinhua) – La deuxième rencontre entre le président de la transition actuel, Andry Rajoelina et l’ancien président Marc Ravalomanana exilé en Afrique du Sud, aura lieu à partir de mercredi à l’île Desroches, aux Seychelles, a-t-on appris de sources concordantes mardi.

Lire la suite »
Andry Nirina Rajoelina né le 30 mai 1974 est un homme politique, homme d’affaires et actuel président malgache de Madagascar. Il a débuté sa carrière dans le secteur privé, en organisant d’abord des événements sur l’île (concerts live), puis en investissant dans la publicité (Injet, panneaux d’affichage et imprimés) et les médias (Viva, TV et radio). Il a été maire d’Antananarivo de décembre 2007 à février 2009 et président de la Haute Autorité de transition de Madagascar du 21 mars 2009 au 25 janvier 2014, jusqu’aux élections générales de 2013.

Après avoir démissionné de son poste de président de la HAT, il est resté à la tête du parti majoritaire, le MAPAR. Après avoir remporté l’élection présidentielle de 2018, il a été inauguré le 19 janvier 2019.

Famille et premières années

Andry Rajoelina est né le 30 mai 1974 dans une famille relativement riche à Antsirabe. Son père, aujourd’hui colonel à la retraite, Roger Yves Rajoelina, avait la double nationalité et a combattu pour l’armée française dans la guerre d’Algérie. Bien que sa famille puisse se permettre des études collégiales pour leur fils, Andry Rajoelina a choisi d’arrêter ses études après avoir terminé son baccalauréat pour lancer une carrière d’entrepreneur.

En 1994, Rajoelina a rencontré son futur conjoint Mialy Razakandisa, qui terminait alors sa dernière année dans un lycée à Antananarivo. Le couple a courtisé les interurbains pendant six ans tandis que Mialy a terminé ses études de premier cycle et de maîtrise en finance et comptabilité à Paris; ils ont été réunis à Madagascar en 2000 et se sont mariés la même année. Leur mariage a produit deux garçons, Arena (né en 2002) et Ilonstoa (né en 2003), et une fille née en 2005 que le couple a appelée Ilona.

Entrepreneur média

En 1993, à l’âge de 19 ans, Rajoelina crée sa première entreprise: une petite entreprise de production d’événements appelée Show Business. L’année suivante, il organise un concert annuel intitulé Live qui réunit des artistes musicaux étrangers et malgaches. L’événement a rassemblé 50 000 participants à l’occasion de son dixième anniversaire.

En 1999, il a lancé Injet, la première société de technologie d’impression numérique disponible sur l’île, qui a rapidement gagné du terrain avec son expansion de la publicité sur les panneaux d’affichage dans toute la capitale. Après son mariage en 2000, Andry et Mialy Rajoelina ont acquis Domapub, une entreprise de publicité sur panneau basée à Antananarivo appartenant à la belle-famille d’Andry. Le couple a travaillé ensemble pour gérer les entreprises familiales, avec Andry responsable d’Injet et sa femme s’occupant des affaires de Domapub. 

En mai 2007, Andry Rajoelina a acheté les stations de télévision et de radio Ravinala et les a renommées Viva TV et Viva FM. 

Maire d’Antananarivo

Élections

En 2007, Rajoelina a créé et dirigé l’association politique Tanora malaGasy Vonona (TGV), qui signifie «jeunesse malgache déterminée», et a annoncé peu après sa candidature au poste de maire d’Antananarivo. Son très jeune âge est devenu un levier pour gagner rapidement en popularité dans toute la nation (jeunification de la politique). Rajoelina a été élue le 12 décembre 2007 avec 63,3% des voix pour un taux de participation de 55%, battant le président sortant du parti TIM, Hery Rafalimanana.

Confrontation avec Ravalomanana

Les premiers conflits entre Andry Rajoelina et le président Ravalomanana remontent à 2003, lorsque le gouvernement a exigé la suppression des premiers panneaux publicitaires d’Antananarivo Trivision, que Rajoelina avait installés dans un grand rond-point de la capitale.

À son entrée en fonction, le Trésor de la ville avait une dette de 8,2 milliards d’Ariary malgache (environ 4,6 millions de dollars américains). Le 4 janvier 2008, en raison de dettes impayées envers la Jirama, la ville d’Antananarivo a été frappée par une coupure générale d’eau et des baisses de tension des réverbères de la ville. Après un audit, il a été constaté que la Jirama devait à peu près la même somme d’argent à la mairie, et la sanction imposée à la population de la ville a été levée. 

En novembre et décembre 2008, les grognements se sont intensifiés contre le gouvernement lorsque deux scandales ont fait la une des journaux internationaux : l’accord de juillet 2008 avec Daewoo Logistics pour louer la moitié des terres arables de l’île pour la culture sud-coréenne de maïs et d’huile de palme et novembre 2008 achat d’un deuxième jet présidentiel, un Boeing 737, au coût de 60 millions de dollars américains, ce qui a conduit la Banque mondiale et le FMI à suspendre pour 35 millions de dollars de soutien financier à l’île. 

Le 13 décembre 2008, le gouvernement a fermé la chaîne Viva TV d’Andry Rajoelina, déclarant qu’une interview de Viva avec l’ancien chef de l’État exilé Didier Ratsiraka était « susceptible de troubler la paix et la sécurité ». En moins d’une semaine, Rajoelina a rencontré vingt des leaders de l’opposition les plus éminents de Madagascar, appelés dans la presse le « Club des 20 », pour élaborer une déclaration commune exigeant que l’administration Ravalomanana améliore son adhésion aux principes démocratiques. Rajoelina a également promis de consacrer un espace public politiquement ouvert dans la capitale qu’il appellerait Place de la Démocratie (« Democracy Plaza »).

À partir de janvier 2009, Andry Rajoelina a dirigé une série de rassemblements politiques au centre-ville d’Antananarivo. Le 13 janvier, il a lancé un ultimatum au gouvernement pour restaurer Viva TV. Une semaine plus tard, le message d’échec de transmission de Viva TV a été modifié par une image de fond d’Andry Rajoelina, qui a conduit les autorités à saisir le transistor manu militari de la chaîne. Le 17 janvier, Andry Rajoelina a rassemblé 30 000 partisans dans un parc public qu’il a rebaptisé Place de la Démocratie pour défier le pouvoir exécutif public de Ravalomanana. Lors d’un rassemblement le 31 janvier 2009, Rajoelina a annoncé qu’il était en charge des affaires du pays, déclarant : « Puisque le président et le gouvernement n’ont pas assumé leurs responsabilités, je proclame donc que je dirigerai toutes les affaires nationales à partir d’aujourd’hui. » Il a ajouté qu’une demande de démission officielle du président Ravalomanana serait prochainement déposée auprès du Parlement de Madagascar. Cette auto-déclaration de pouvoir a discrédité les objectifs démocratiques de Rajoelina, et le nombre de participants aux rassemblements suivants a diminué, se situant en moyenne entre 3 000 et 5 000 participants. 

Misère

Le 3 février, le Ministère des affaires intérieures a destitué Rajoelina de son poste de maire d’Antananarivo et a nommé une délégation spéciale dirigée par Guy Randrianarisoa pour gérer les affaires de la capitale. Andry Rajoelina a contesté la décision.

 Président de la Haute Autorité de transition

Démission de Ravalomanana

Le 7 février, Andry Rajoelina a organisé un nouveau rassemblement au cours duquel les dirigeants du mouvement orange ont déclaré la constitution d’une Haute Autorité de transition et Andry Rajoelina comme président. La foule a ensuite marché vers le palais présidentiel pour affirmer sa prétention au pouvoir. Les gardes présidentiels ont ouvert le feu, tuant 31 manifestants et en blessant plus de 200. Ce massacre a considérablement diminué la popularité de la présidence dans la crise et a entraîné la perte de son soutien de l’armée qui a blâmé le président pour avoir ordonné la fusillade.

Le 6 mars, après que les autorités malgaches ont tenté de l’arrêter, Andry Rajoelina s’est réfugié à l’ambassade de France. Le 10 mars, l’armée a publié un ultimatum de 72 heures, exhortant les dirigeants politiques à trouver une solution à la crise. Le 15 mars, Ravalomanana est allé à l’antenne pour déclarer un référendum pour résoudre la crise, une offre refusée par Rajoelina qui a plutôt appelé à l’arrestation du président. Le lendemain, Ravalomanana a dissous le gouvernement, a démissionné et a transféré le sceau présidentiel à un comité supérieur de l’armée. Le 18 mars, l’armée a transféré le pouvoir directement à Rajoelina, faisant de lui le président de la Haute Autorité de transition (HAT). La Cour constitutionnelle de Madagascar a jugé légal le double transfert de pouvoir (Ravalomanana-Army-Rajoelina).

Rajoelina a prêté serment en tant que président le 21 mars au stade Mahamasina devant une foule de 40 000 supporters. Il avait 35 ans lorsqu’il a prêté serment, faisant de lui le plus jeune président de l’histoire du pays et le plus jeune chef de gouvernement au monde à l’époque. 

Résolution du conflit politique

Le 19 mars 2009, la SADC a annoncé qu’elle ne reconnaissait pas le nouveau gouvernement. L’Union africaine a suspendu Madagascar et menacé de sanctions si le gouvernement constitutionnel n’avait pas été rétabli dans les six mois. Les États-Unis, le plus grand donateur bilatéral et fournisseur d’aide humanitaire de Madagascar, ont également refusé de reconnaître l’administration Rajoelina et ont ordonné à tous les employés non essentiels de l’ambassade de quitter l’île. Madagascar a été retiré de la liste des bénéficiaires de la Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA). En mai 2009, le FMI a également gelé son aide à Madagascar. L’ONU a répondu au transfert d’électricité en gelant 600 millions d’euros de l’aide prévue. La communauté internationale a soutenu que la légitimité de Rajoelina était conditionnelle à des élections libres et équitables. 

En août 2009, les présidents historiques de Madagascar (Rajoelina, Ravalomanana, Ratsiraka, Zafy) ont signé les accords de Maputo qui fournissaient des lignes directrices pour une période de transition politique consensuelle. Le 11 octobre 2009, Andry Rajoelina a nommé Eugene Malganza au poste de Premier ministre de consensus. D’autres directives ont été définies lors de la réunion d’Addis-Abeba pour diviser le pouvoir présidentiel avec 2 coprésidents. Les anciens présidents malgaches ont été autorisés à retourner sur l’île et Rajoelina a nommé un nouveau Premier ministre. En novembre 2010, un référendum constitutionnel a abouti à l’adoption de la quatrième constitution de l’État avec 73% de suffrages et un taux de participation de 52,6%. Un changement apporté par la nouvelle constitution a été d’abaisser l’âge minimum pour les candidats à la présidentielle de 40 à 35 ans, rendant Rajoelina éligible pour se présenter éventuellement aux élections présidentielles. La nouvelle constitution a mandaté le chef de la Haute Autorité de transition – le poste occupé par Rajoelina – d’être maintenu en tant que président par intérim jusqu’à ce qu’une élection puisse avoir lieu, et exigeait que les candidats à la présidence aient vécu à Madagascar pendant au moins six mois avant les élections, en fait interdisant à Ravalomanana et à d’autres dirigeants de l’opposition vivant en exil de se présenter aux prochaines élections.

En juin 2010, l’UE a annoncé la prolongation de son aide financière de 600 millions de dollars à Madagascar. En novembre 2011, son discours lors de la 66e session de l’Assemblée générale des Nations Unies a marqué la première grande forme de reconnaissance internationale du gouvernement de transition. Le 13 mai 2011, Andry Rajoelina a rencontré Alain Juppé, le ministre français des Affaires étrangères, et le 7 décembre 2011, il a été officiellement reçu par le président français Nicolas Sarkozy. 

En mai 2013, lorsque l’épouse de Ravalomanana a annoncé sa candidature aux élections de 2013. Rajoelina y a vu une rupture de contrat et a réintroduit sa propre candidature aux élections. Cette situation a conduit à reporter à plusieurs reprises les dates des élections. Un tribunal électoral spécial a statué en août 2013 que les candidatures de Rajoelina, Ravalomanana et Ratsiraka étaient invalides et ne seraient pas autorisées à se présenter aux élections de 2013. Andry Rajoelina a ensuite annoncé son approbation du candidat à la présidentielle Hery Rajaonarimampianina, qui a remporté la course à l’élection présidentielle. Andry Rajoelina a officiellement démissionné le 25 janvier 2014.

Rajaonarimampianina a créé le comité MAPAR pour organiser la sélection de son cabinet, un processus qui s’est étalé sur plusieurs mois. Pendant ce temps, Rajoelina a cherché à être nommé pour le poste de Premier ministre de Madagascar mais Rajaonarimampianina a choisi Roger Kolo, avec le soutien de la majorité au parlement. Le 18 avril, un cabinet a été annoncé, comprenant 31 membres aux affiliations politiques variées. 

Politiques et gouvernance

À son entrée en fonction, Rajoelina a dissous le Sénat et le Parlement pour transférer leurs pouvoirs à son cabinet, aux fonctionnaires de la HAT et au Conseil pour le renforcement social et économique nouvellement créé, par le biais desquels ses politiques ont été publiées sous forme de décrets. Le pouvoir législatif incombait en pratique à Rajoelina et à son cabinet, composé de ses conseillers les plus proches. Un comité militaire créé en avril a accru le contrôle de la HAT sur la politique de sécurité et de défense. Le mois suivant, après la suspension des 22 gouverneurs régionaux du pays, le gouvernement de transition a renforcé son influence sur le gouvernement local en nommant des remplaçants. La Commission nationale d’enquête (CNME) a ​​été créée peu après pour renforcer l’efficacité de la THA dans le traitement des questions judiciaires et juridiques. 

L’une des premières mesures d’Andry Rajoelina en tant que président a été d’annuler l’accord impopulaire de Ravalomanana avec Daewoo Logistics. Le 2 juin 2009, Ravalomanana a été condamné à une amende de 70 millions de dollars américains (42 millions de livres sterling) et condamné à quatre ans de prison pour abus présumé de fonctions qui, selon la ministre de la Justice de la HAT, Christine Razanamahasoa, comprenaient l’achat en décembre 2008 d’un deuxième avion présidentiel (« Air Force II ») d’une valeur de 60 millions de dollars. Rajoelina a également intenté une action en justice contre la société de Ravalomanana, Tiko, pour récupérer 35 millions de dollars américains d’arriérés d’impôts. En outre, le 28 août 2010, la HAT a condamné Ravalomanana par contumace aux travaux forcés à perpétuité et a émis un mandat d’arrêt pour son rôle dans les manifestations et les décès qui en ont résulté. Il a également rejeté la stratégie de développement à moyen terme de Ravalomanana, a appelé le Plan d’action de Madagascar, et a abandonné les réformes de l’éducation initiées par son prédécesseur qui ont adopté le malgache et l’anglais comme langues d’enseignement, revenant à la place à l’usage traditionnel du français. Plus tard en 2012, il a vendu le controversé Boeing 747 acheté par son prédécesseur avec des fonds publics.

Les sanctions et la suspension de l’aide des donateurs représentaient 50% du budget national et 70% des investissements publics, ce qui entravait la gestion des affaires publiques par le gouvernement. Rajoelina a occasionnellement organisé des événements pour distribuer des articles de base à la population, notamment des médicaments, des vêtements, du matériel d’entretien ménager et des fournitures scolaires. Son administration a dépensé des milliards d’Ariary pour subventionner les besoins de base comme l’électricité, l’essence et les denrées alimentaires de base. En 2010, deux ans après le lancement du projet par Rajoelina en tant que maire d’Antananarivo, la HAT a achevé la reconstruction de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo qui avait été détruit par un incendie criminel lors des manifestations politiques des rotaka de 1972. Au cours de cette cérémonie, Andry Rajoelina a annoncé que le 11 décembre était un nouveau jour férié dans le calendrier malgache et que la quatrième Constitution du pays avait été promulguée.

Grâce à l’initiative trano mora (« maison abordable »), la HAT a construit plusieurs ensembles de logements subventionnés destinés aux jeunes couples de la classe moyenne. De nombreux autres projets de construction étaient prévus ou achevés, notamment la restauration d’escaliers historiques à Antananarivo construits au XIXe siècle sous le règne de la reine Ranavalona I, le repavage de la route très fréquentée entre Toamasina et Foulpointe ; la construction d’un stade municipal de 15 000 places et d’un nouvel hôtel de ville à Toamasina ; et la construction d’un hôpital construit selon les normes internationales à Toamasina. 

Le 20 avril 2020, Rajoelina a promu une tisane comme remède pour Covid-19. Commentant le lancement du produit le 20 avril, il a affirmé que le remède, appelé COVID-ORGANICS, agirait à la fois comme un remède et un vaccin ou préventif. Il a non seulement recommandé que les patients de COVID-19 en soient traités, mais a déclaré que les élèves devraient en boire pour retourner à l’école.

Campagne présidentielle 2018

Début août 2018, Andry Rajoelina a été le premier à enregistrer sa candidature aux élections présidentielles de 2018. Il avait précédemment présenté l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) qui définit les lignes de son programme de campagne. L’une des promesses de la campagne est de fermer le Sénat pour économiser de l’argent et construire des universités à la place. Il vise également à accroître l’accès à l’électricité, à œuvrer pour l’autosuffisance agricole et à accroître la sécurité.

La campagne a commencé en octobre 2018, avec Andry Rajoelina face à ses adversaires historiques Ravalomanana et Rajaonarimampianina, les favoris d’une campagne de 46 candidats. Au premier tour des élections, le 7 novembre, il a pris les devants avec 39,19% (1 949 851) des voix (Ravalomana 35,29% ou 1 755 855 voix). Un débat télévisé entre les deux derniers candidats a été diffusé en direct le 10 décembre.

Rajoelina a remporté l’élection et a été inaugurée le 19 janvier 2019. 

Prix

  • 2000 : Entrepreneur de l’année par le magazine Écho Australe qui a nommé le maire de Antananarivo Marc Ravalomanana alors entrepreneur de l’année en 1999, a attribué le même honneur à Rajoelina en 2000. 
  • 2003 : Meilleur jeune entrepreneur à Madagascar par la banque française BNI Crédit Lyonnais
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés