Afrique Centrale
1 août 2020

La CEEAC dotée d’une nouvelle Commission, sa réforme institutionnelle validée

Libreville (© 2020 Afriquinfos)-Ce 30 juillet 2020, s’est tenue la 17e session ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de […]

18 janvier 2020 Afrique Centrale

La CEEAC organise une table pour développer le secteur des routes et des transports

Brazzaville (© 2020 Afriquinfos)-La CEEAC se réunit le 19 mars prochain à Brazzaville (Congo) pour une table ronde organisée par […]

Lire la suite »
23 novembre 2019 Économie

L’engagement de l’Afrique Centrale à faire perpétuer le franc CFA

Yaoundé (© 2019 Afriquinfos)- Réunis en sommet extraordinaire à Yaoundé vendredi, les dirigeants des six pays de la Communauté économique […]

Lire la suite »
12 novembre 2019 Gabon

CEEAC/ Réforme : un sommet extraordinaire prévue le 18 décembre

Libreville (© 2019 Afriquinfos)– La date et l’ordre du jour du prochain Sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats […]

Lire la suite »
18 septembre 2019 Non classé

Intégration en Afrique centrale/Le Document de stratégie 2019-2025 désormais connu du grand public

Yaoundé (© 2019 Afriquinfos)-Ce lundi 16 septembre, s’est ouvert à Yaoundé, au Cameroun, l’atelier de restitution du Document de stratégie […]

Lire la suite »
8 juillet 2019 Afrique de l'Ouest

La Guinée Bissau accueille du 9 au 11 juillet 2019 le 3ème Forum régional de la conservation de l’Afrique centrale et occidentale

Bissau (© 2019 Afriquinfos)- La troisième édition du forum régional de la conservation en Afrique centrale et occidentale se tiendra […]

Lire la suite »
6 août 2018 Afrique de l'Ouest

Paix et sécurité : l’ONU salue l’engagement des Etats d’Afrique de l’ouest et centrale à renforcer leur coopération

New York (© 2018 Afriquinfos)-  A l’issue du Sommet conjoint de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest […]

Lire la suite »
31 juillet 2018 Afrique de l'Ouest

Sommet Cedeao-Ceeac : La Déclaration sur la paix et la sécurité adoptée à Lomé

Lomé (© 2018 Afriquinfos)- Le Sommet conjoint de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de […]

Lire la suite »
30 juillet 2018 Afrique de l'Ouest

La CEDEAO et de la CEEAC vont adopter une déclaration commune sur la sécurité

Lomé (© 2018 Afriquinfos)- Ce lundi 30 juillet, une déclaration conjointe sur la paix, la sécurité, la stabilité, et la lutte […]

Lire la suite »
10 juillet 2018 Afrique de l'Ouest

Les questions sécuritaires au cœur d’une rencontre à Lomé entre des experts de la Cedeao et de la Ceeac

Lomé (© 2018 Afriquinfos)- Afin de mieux s’enquérir de la situation sécuritaire, et d’adopter une Déclaration définissant une approche commune sur […]

Lire la suite »
23 avril 2018 Afrique de l'Ouest

Un Sommet Cedeao-Ceeac sur la paix et la sécurité en juillet prochain

Libreville (© 2018 Afriquinfos) –Le sommet conjoint entre la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et la Communauté […]

Lire la suite »
27 avril 2017 Non classé

CEEAC: plaidoyer pour une zone de libre-échange

Libreville (© Afriquinfos 2017)-Les pays de la Communauté économiques des Etats d’Afrique centrale, (CEEAC) ont réclamé la matérialisation de leur […]

Lire la suite »
20 août 2016 Rwanda

9 ans après leur divorce, le Rwanda et la CEEAC se remettent en couple

KIGALI (© 2016 Afriquinfos) – Le Rwanda est officiellement de retour au sein de la Communauté économique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC). Une Communauté que le pays de Paul Kagamé avait quittée en 2007, pour se concentrer sur une organisation économique régionale, l’EAC (East african community) tournée, elle, vers l’Afrique de l’Est.

Lire la suite »
26 août 2015 Reste du Monde

Afrique : Le secrétaire général du CEEAC dans la ligne de mire de l’Union Européenne

BRUXELLES (© 2015 Afriquinfos) – Le secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale est affecté par un scandale financier. Allam-Mi Ahmad est soupçonné d’avoir engagé des dépenses non justifiées sur des fonds mis à disposition de la communauté africaine par l’Union européenne.

Lire la suite »
26 mai 2015 Gabon

Tchad : Sommet de la CEEAC, Idriss Deby cède sa place à Ali Bongo

N’djamena (© 2015 Afriquinfos) – Les chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) réunis dans la capitale tchadienne ce 25 mai 2015 ont tenu leur 16ème session ordinaire. Il s’est essentiellement agi pour ces dirigeants de donner une nouvelle dimension à l’instrument communautaire.

Lire la suite »
16 décembre 2014 Tchad

Tchad : Se coaliser pour l’autonomie énergétique en Afrique centrale

N’djamena (© 2014 Afriquinfos) – Les ministres de l’Energie des dix pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), se sont réunis vendredi 12 décembre dans la capitale tchadienne à l’occasion de la 16ème session ordinaire de ladite communauté. A l’issue de dix jours de travaux, ces derniers ont adopté des décisions pour réduire le déficit énergétique que connaît cette partie de l’Afrique, en dépit de son potentiel.

Lire la suite »
27 juin 2014 Non classé

Centrafrique : Un sommet de la CEEAC vendredi à Malabo en marge du 23e sommet de l’UA

MALABO (Xinhua) – Un sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sur la crise en République centrafricaine (RCA) aura lieu vendredi sous la conduite de son président en exercice, le Tchadien Idris Deby Itno, en marge du 23e sommet de l’Union africaine (UA) organisé à Malabo en Guinée équatoriale, a appris Xinhua d’une source interne à cette organisation.

Lire la suite »
Non classé

Centrafrique : Les pays de la CEEAC réaffirment leur soutien pour un "dialogue constructif" inclusif

MALABO (Xinhua) – Les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont réaffirmé, lors d’un sommet tenu vendredi à Malabo en Guinée équatoriale, leur soutien en vue d’un « dialogue constructif » entre les différentes sensibilités sociopolitiques en République centrafricaine (RCA), a déclaré à la presse le président camerounais Paul Biya.

Lire la suite »
14 mai 2014 Gabon

La CEEAC condamne avec fermeté le terrorisme de Boko Haram au Nigeria

LIBREVILLE (Xinhua) – Le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), Ahmad Allam-Mi, a déclaré mercredi condamner avec la plus grande fermeté tous les actes de violence de la secte islamique Boko Haram qui sévit avec cruauté dans le nord-est du Nigeria.

Lire la suite »
1 avril 2014 Non classé

La CEEAC se bat pour le développement du concept civil de la FOMAC

BUJUMBURA (Xinhua) – La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale est en train de « se battre » pour le formatage et le développement de la composante civile de la Force Multinationale en Afrique Centrale (FOMAC), a déclaré lundi à Bujumbura M. Athanase Nthanga Oyougou, chef de la composante civile de la FOMAC et conseiller juridique du chef d’Etat-major régional de la FOMAC.

Lire la suite »
4 mars 2014 Non classé

Accord de partenariat économique : Levée de blocages dans les négociations entre la CEEAC et l’UE

YAOUNDE (Xinhua) – Après plusieurs années d’impasse, les négociations entre la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et l’Union européenne (UE) sur un accord de partenariat économique (APE) ont enregistré ces derniers temps quelques avancées dans la prise en compte des exigences de la CEEAC pour la compensation des effets de cet accord sur ses économies.

Lire la suite »
1 février 2014 Non classé

Centrafrique : 100 millions de dollars de la CEEAC pour la MISCA

ADDIS-ABEBA (Xinhua) – A la veille d’une conférence des donateurs programmée samedi au lendemain de la clôture du 22e sommet de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba en Ethiopie, les pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont décidé vendredi d’octroyer 100 millions de dollars pour la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA).

Lire la suite »
10 janvier 2014 Non classé

Centrafrique : Démission du chef de l’Etat et du Premier ministre de transition

N’DJAMENA, 10 janvier (Xinhua) – La conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) a pris acte de la démission Michel Djotodia et Nicolas Tiangaye, respectivement chef de l’Etat et Premier ministre de transition en République Centrafricaine, selon le communiqué final de cette rencontre qui s’est achevée vendredi dans la capitale tchadienne.

Lire la suite »
9 janvier 2014 Tchad

Le président tchadien réclame plus de sacrifices en faveur de la Centrafrique

N’DJAMENA (Xinhua) – L’Afrique centrale et la communauté internationale doivent tout mobiliser au profit de la République Centrafricaine qui vit une urgence sécuritaire et humanitaire, a déclaré jeudi le président tchadien, Idriss Déby Itno, en ouvrant les travaux du 6ème sommet extraordinaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC).

Lire la suite »
18 décembre 2013 Non classé

Les jeunes de l’Afrique centrale mobilisés contre le VIH/Sida

N’DJAMENA (Xinhua) – Réunis à partir de mardi dans la capitale tchadienne, des jeunes des pays de la Communauté Economique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) doivent identifier les défis auxquelles sont confrontés les jeunes dans le domaine de la santé sexuelle et de reproduction et mettre en place des stratégies innovantes pour le changement de comportement effectif de la cible jeune face à la pandémie du Sida.

Lire la suite »
12 décembre 2013 Non classé

Centrafrique : Passation de commandement imminent entre les forces de la CEEAC et la MISCA

LIBREVILLE (Xinhua) – Le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), l’ambassadeur Ahmad Allam-Mi, se rendra en fin de semaine à Bangui, capitale de la Centrafrique.

Lire la suite »
6 décembre 2013 Non classé

La CEEAC condamne une tentative de déstabilisation de la Centrafrique

LIBREVILLE (Xinhua) – La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) a condamné jeudi une  » tentative de déstabilisation » de la Centrafrique suite à l’attaque coordonnée « des forces négatives » dans les quartiers PK12 et Boy- Rabe de Bangui, capitale centrafricaine.

Lire la suite »
18 novembre 2013 Non classé

APE : le Cameroun proche de la ratification, sous surveillance accrue de l’Union européenne

YAOUNDE (Xinhua) – Pourtant conditionné par la conclusion d’un APE régional avec l’ensemble de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) dont les négociations ont tourné à l’impasse, l’Accord de partenariat économique (APE) signé entre le Cameroun et l’Union européenne (UE) en 2009 est en voie d’être ratifié, à en croire des sources officielles à Yaoundé.

Lire la suite »
22 octobre 2013 Non classé

La MISCA change de chef

N’DJAMENA (Xinhua) – Réunis lundi dans la capitale tchadienne pour évaluer la situation politique, sécuritaire et humanitaire en République centrafricaine, les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont désigné le général de brigade des forces armées camerounaises Martin Tchumenta comme commandant de la force de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA).

Lire la suite »
21 octobre 2013 Non classé

La CEEAC un havre de paix et de prospérité ?

N’DJAMENA (Xinhua) – La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) doit continuer, au cours des années à venir, à jouer le rôle qui le sien dans l’affermissement de la sécurité et de la stabilité, facteurs indispensables à la réussite des efforts communs, a déclaré le président tchadien Idriss Déby Itno, en ouvrant lundi une réunion de haut niveau sur la situation en République centrafricaine.

Lire la suite »
Non classé

Crise RCA : La solution viendra des Centrafricains

N’DJAMENA (Xinhua) – La solution au problème centrafricain ne peut provenir que du peuple centrafricain lui- même, a déclaré le président tchadien Idriss Déby Itno, en ouvrant lundi le sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) .

Lire la suite »
13 septembre 2013 Non classé

Centrafrique : La CEEAC demande aux rebelles de mettre immédiatement fin aux exactions contre la population

LIBREVILLE (Xinhua) – Le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Allam-Mi Ahmad, en mission à Bangui (Centrafrique) a demandé aux rebelles, sans les citer, de mettre immédiatement fin aux exactions contre les paisibles populations et promis que la force régionale présente dans le pays doit « neutraliser d’urgence les forces négatives dans le pays et à protéger les populations civiles en détresse ».

Lire la suite »
26 juin 2013 Non classé

Congo : Création en juillet d’un fonds pour l’économie verte en Afrique centrale

BRAZZAVILLE (Xinhua) – Les ministres de l’économie et des finances de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) vont se réunir du 1er au 3 juillet prochain à la capitale congolaise, en vue de la création d’un Fonds pour l’économie verte en Afrique centrale (FEVAC), selon un communiqué de la CEEAC parvenu mercredi à Xinhua.

Lire la suite »
Non classé

Congo : Création en juillet d’un Fonds pour l’économie verte en Afrique centrale

BRAZZAVILLE, 26 juin (Xinhua) – Les ministres de l’Economie et des Finances de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) vont se réunir du 1er au 3 juillet prochain dans la capitale congolaise, en vue de la création d’un Fonds pour l’économie verte en Afrique centrale (FEVAC), selon un communiqué de la CEEAC parvenu mercredi à Xinhua.

Lire la suite »
25 juin 2013 Non classé

Golfe de Guinée/Piraterie maritime : Un centre de coordination prévu à Yaoundé

YAOUNDE (Xinhua) – Les pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ayant pris part au sommet sur la sûreté et la sécurité maritimes dans le golfe de Guinée tenu lundi et mardi à Yaoundé ont convenu de mutualiser leurs moyens pour la lutte contre la piraterie maritime.

Lire la suite »
24 juin 2013 Non classé

Golfe de Guinée : 25 pays africains et délégations en Sommet dès lundi à Yaoundé

YAOUNDE (Xinhua) – Sept chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sont présents depuis dimanche à Yaoundé au Cameroun pour un sommet de deux jours sur la sûreté et la sécurité dans le golfe de Guinée qui s’ouvre lundi sous l’égide des Nations Unies.

Lire la suite »
Non classé

Ouverture à Yaoundé d’un sommet sur la sécurité dans le Golfe de Guinée

YAOUNDE (Xinhua) – Le sommet sur la sûreté et la sécurité dans le golfe de Guinée s’ouvre lundi matin à Yaoundé, capitale du Cameroun, avec la présence des dirigeants des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Lire la suite »
22 avril 2013 Non classé

Centrafrique : Michel Djotodia et la Séléka à l’épreuve du pouvoir, défi sécuritaire crucial à relever

YAOUNDE (Xinhua) – Il fallait bien s’y attendre, le récent sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) tenu jeudi à N’Djamena au Tchad a « pris acte » — formule diplomatique consacrée pour couvrir une prise de position — des décisions du Conseil national de transition centrafricain avec notamment l’élection de Michel Djotodia comme président par intérim.

Lire la suite »
19 avril 2013 Non classé

Sommet CEEAC sur la Centrafrique : La force régionale sera dotée de 2.000 hommes

N’DJAMENA (Xinhua) – Les chefs d’Etats et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) ont « ont convenu de doter la Force Multinationale de l’Afrique Centrale (FOMAC) d’un effectif total de 2.000 hommes et d’un mandat adéquat en vue d’accompagner les efforts du gouvernement de transition » de la République centrafricaine, tant dans le maintien de la sécurité que dans la restructuration des forces centrafricaines, indique le communiqué final du sommet extraordinaire de la CEEAC tenu jeudi à N’Djamena au Tchad.

Lire la suite »
Non classé

Le PM centrafricain ne peut pas être révoqué pendant la transition, selon la CEEAC

N’DJAMENA (Xinhua) – Les chef d’Etats prennant part au sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), tenu ce jeudi à N’Djamena au Tchad, ont décidé que le Premier ministre de la République centrafricaine dispose de pouvoirs étendus et ne peut être révoqué par le chef de l’Etat pendant la durée de la transition de 18 mois.

Lire la suite »
Non classé

La CEEAC impose une feuille de route pour la transition en République centrafricaine

N’DJAMENA (Xinhua) – Réunis jeudi dans la capitale tchadienne, les chefs d’Etat et de délégations de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) ont annoncé des éléments d’une feuille de route pour la transition en République centrafricaine.

Lire la suite »
18 avril 2013 Tchad

Sommet CEEAC : Les effectifs de la FOMAC insuffisants pour assurer la sécurité en RCA (Deby)

N’DJAMENA (Xinhua) – Le président tchadien Idriss Itno Deby a déclaré que les effectifs de la Force multinationale d’Afrique centrale (FOMAC), présente en Centrafrique avec un contingent d’environ 500 éléments, ne sont pas suffisants pour assurer la sécurité de ce pays, lors de la cérémonie d’ouverture du sommet extraordinaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) jeudi à N’Djaména au Tchad.

Lire la suite »
Non classé

La CEEAC "prend acte de la création du Conseil national de transition" en RCA

N’DJAMENA (Xinhua) – La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) « prend acte de la création du Conseil naitonal de transition » en Répulbique centrafricaine et appelle au gouvernement de transition dans ce pays de tout mettre en oeuvre pour assurer la sécurité des populations, selon la déclaration lue à la suite du sommet extraordinaire de cette institution régionale tenu ce jeudi à N’Djamena au Tchad.

Lire la suite »
Non classé

La Fomac en RCA aura 2000 hommes pour aider à la sécurisation du pays, déclare le sommet de la CEEAC

N’DJAMENA (Xinhua) – Le sommet extraordinaire de la Communauté economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), tenu ce jeudi à N’Djamena au Tchad, a décidé de doter la Force multinationale de l’Afrique centrale (FOMAC) en Centrafrique d’un effectif total de 2000 hommes et d’un mandat adéquat en vue d’accompagner les efforts du gouvernement centrafricain de transition pour la sécurisation du pays, selon le communiqué lu à la cérémonie de clôture du sommet.

Lire la suite »
17 avril 2013 Non classé

Centrafrique : Djotodia au sommet de N’Djamena avec Nguendet et Tiangaye (CNT)

YAOUNDE (Xinhua) – En plus de Michel Djotodia lui-même qui incarne désormais le nouvel exécutif centrafricain, la délégation officielle de Bangui au sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) prévu jeudi à N’Djamena au Tchad comprendra le Premier ministre Nicolas Tiangaye et le président du Conseil national de transition Alexandre Nguendet, a appris Xinhua.

Lire la suite »
16 avril 2013 Non classé

Centrafrique : Michel Djotodia se rendra au sommet de N’Djamena reporté à jeudi

YAOUNDE (Xinhua) – Non invité au précédent tenu le 3 avril, le chef rebelle Michel Djotodia, élu sans surprise président par intérim par le Conseil national de transition qui a aussi porté à sa tête Alexandre Nguendet, proche du nouveau pouvoir, se rendra au prochain sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) prévu jeudi à N’Djamena, a appris Xinhua mardi.

Lire la suite »
14 avril 2013 Non classé

Centrafrique : Report au 18 avril du Sommet de la CEEAC prévu lundi à N’Djamena

YAOUNDE (Xinhua) – Un nouveau sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) qui devait initialement se tenir lundi à N’Djamena au Tchad sur la crise centrafricaine a été reporté au 18 avril, a-t-on appris dimanche d’une source indépendante à Bangui au lendemain de l’élection du chef de la Séléka Michel Djotodia comme président par intérim.

Lire la suite »
5 avril 2013 Non classé

Centrafrique : Discussions pour la désignation d’un conseil national de transition

YAOUNDE (Xinhua) – Au lendemain d’un mini-sommet extraordinaire des dirigeants de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) élargi à ceux d’Afrique du Sud et du Bénin mercredi à N’Djamena au Tchad, un calme apparent régnait vendredi matin à Bangui où des tractations de coulisses ont lieu pour la désignation d’ un conseil national de transition, a appris Xinhua.

Lire la suite »
4 avril 2013 Non classé

Centrafrique : Vers une légitimation régionale et internationale des Séléka ?

YAOUNDE (Xinhua) – Leader de l’alliance rebelle de la Séléka qui a fini par renverser François Bozizé, le nouvel homme fort de Bangui Michel Djotodia affirme approuver les conclusions du sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) tenu mercredi à N’Djamena, que les observateurs lui trouvent favorables, sentiment partagé par son propre camp.

Lire la suite »
30 mars 2013 Non classé

Le président sud-africain participera au sommet sur la Centrafrique à N’Djamena

N’DJAMENA (Xinhua) – Le président sud-africain Jacob Zuma participera au sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) sur la situation en République centrafricaine, prévu le 3 avril à N’Djamena, capitale tchadienne, a déclaré samedi le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, sur la radio officielle.

Lire la suite »

La Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) est une Communauté économique de l’Union africaine pour la promotion de la coopération économique régionale en Afrique centrale. Il « vise à atteindre l’autonomie collective, à élever le niveau de vie de ses populations et à maintenir la stabilité économique grâce à une coopération harmonieuse ».

Histoire

Union douanière et économique de l’Afrique centrale

Union douanière et économique de l’Afrique centrale, établie par le Traité de Brazzaville en 1964, a formé une union douanière avec le libre-échange entre les membres et un tarif extérieur commun pour les importations en provenance d’autres pays. Le traité est entré en vigueur en 1966 après avoir été ratifié par les cinq pays membres de l’époque – le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la République du Congo et le Gabon. La Guinée équatoriale a rejoint l’Union le 19 décembre 1983. L’UDEAC a signé un traité portant création d’une Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) pour promouvoir l’ensemble du processus d’intégration sous-régionale par la formation d’une union monétaire avec le franc CFA d’Afrique centrale comme monnaie commune ; il a été officiellement remplacé par la CEMAC en juin 1999 (par un accord de 1994). La CEMAC gère actuellement une union douanière et une union monétaire. Le marché commun est en place, mais de nombreuses exceptions au régime de franchise de droits existent toujours.

Fondation

Lors d’une réunion au sommet en décembre 1981, les dirigeants de l’UDEAC ont convenu en principe de former une communauté économique plus large d’États d’Afrique centrale. La CEEAC a été créée le 18 octobre 1983 par les membres de l’UDEAC, São Tomé et Príncipe et les membres de la Communauté économique des États des Grands Lacs (CEPGL créée en 1976 par la RD Congo, le Burundi et le Rwanda). L’Angola est resté observateur jusqu’en 1999, date à laquelle il est devenu membre à part entière.

La CEEAC a commencé à fonctionner en 1985, mais a été inactive pendant plusieurs années en raison de difficultés financières (non-paiement des cotisations des États membres) et du conflit dans la région des Grands Lacs. La guerre en République démocratique du Congo a été particulièrement conflictuelle, le Rwanda et l’Angola ayant combattu des côtés opposés. La CEEAC a été désignée comme un pilier de la Communauté économique africaine (CEA), mais le contact officiel entre la CEA et la CEEAC n’a été établi qu’en octobre 1999 en raison de l’inactivité de la CEEAC depuis 1992 (la CEEAC a signé le Protocole sur les relations entre la CEA et la région (CER) en octobre 1999). L’AEC a de nouveau confirmé l’importance de la CEEAC en tant que principale communauté économique en Afrique centrale lors de la troisième réunion préparatoire de son Conseil économique et social (ECOSOC) en juin 1999.

Présidé par le président burundais Pierre Buyoya, le sommet s’est tenu à Libreville le 6 février 1998. Les chefs d’État et de gouvernement présents au sommet se sont engagés à la résurrection de l’organisation. Le Premier ministre angolais a également indiqué que son pays deviendrait un membre à part entière. Le sommet a approuvé un budget de 10 millions de francs français pour 1998 et a demandé au Secrétariat :

  • Obtenir l’assistance de la CEA pour évaluer les activités opérationnelles du secrétariat ; évaluer les contributions dues par les Etats membres ; et les traitements et les structures salariales des employés du secrétariat

  • Convoquer une réunion extraordinaire du Conseil des ministres dès que possible pour évaluer les recommandations de la CEA ; le Conseil devrait ensuite élaborer des propositions de nouvelle structure administrative pour le secrétariat et réviser les contributions dues par chaque État membre.

Le sommet a également demandé aux pays de la région de trouver des solutions durables et pacifiques à leurs problèmes politiques. Le président a également appelé les pays membres à soutenir la levée complète de l’embargo imposé à son pays. Lors de l’investiture du Président Bongo du Gabon le 21 janvier 1999, un mini-sommet des dirigeants de la CEEAC s’est tenu. Les dirigeants ont discuté des problèmes concernant le fonctionnement de la CEEAC et de la création d’un troisième poste de secrétaire général adjoint, désigné pour l’Angola. L’Angola a officiellement rejoint la Communauté lors de ce sommet.

Événements récents

La 10e session ordinaire des chefs d’État et de gouvernement s’est tenue à Malabo en juin 2002. Ce sommet a décidé d’adopter un protocole sur la création d’un réseau de parlementaires d’Afrique centrale (REPAC) et d’adopter le règlement intérieur du Conseil pour la paix et la sécurité en Afrique centrale (COPAX), y compris la Commission de défense et de sécurité (CDC), la Force multinationale de l’Afrique centrale (FOMAC) et le Mécanisme d’alerte précoce de l’Afrique centrale (MARAC). Le Rwanda a également été officiellement accueilli à son retour en tant que membre à part entière de la CEEAC.

Le 24 janvier 2003, l’Union européenne (UE) a conclu un accord financier avec la CEEAC et la CEMAC, conditionnel à la fusion de la CEEAC et de la CEMAC en une seule organisation, la CEEAC assumant la responsabilité de la paix et de la sécurité de la sous-région à travers son pacte de sécurité COPAX. . La CEMAC n’est pas l’un des piliers de la Communauté économique africaine, mais ses membres y sont associés par le biais de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale. L’UE a mené plusieurs missions de maintien de la paix en RDC: opération Artemis (juin à septembre 2003), EUPOL Kinshasa (octobre 2003) et EUSEC DR Congo (mai 2005).

La 11e session ordinaire des chefs d’État et de gouvernement à Brazzaville en janvier 2004 s’est félicitée du fait que le Protocole relatif à la création d’un Conseil pour la paix et la sécurité en Afrique centrale (COPAX) ait reçu le nombre requis de ratifications pour entrer en vigueur. Le Sommet a également adopté une déclaration sur la mise en œuvre du NEPAD en Afrique centrale ainsi qu’une déclaration sur l’égalité des sexes.

Le 23 septembre 2009, conformément à la décision présidentielle 2009-26 et telle que publiée dans le Federal Register / Vol. 74, n ° 183 (Documents présidentiels 48363) La CEEAC a été éligible en vertu de la loi américaine sur le contrôle des exportations d’armes pour la fourniture d’articles de défense et de services de défense. Cela rend l’organisation de la CEEAC et (théoriquement) les pays sous sa charte éligibles au programme de ventes militaires étrangères des États-Unis (c’est-à-dire les ventes et l’assistance de gouvernement à gouvernement) conformément à l’Arms Export Control Act et à toute autre assistance des États-Unis conformément à un contrat du gouvernement américain L’industrie américaine pour un tel soutien conformément à (ITAR).

En 2007, le Rwanda a décidé de quitter l’organisation afin de supprimer les chevauchements dans son appartenance aux blocs commerciaux régionaux et afin qu’il puisse mieux se concentrer sur son appartenance à la CAE et au COMESA. Le Rwanda était un membre fondateur de l’organisation et en faisait partie depuis le 18 octobre 1981. Il a ensuite rejoint la CEEAC en 2016.

L’intégration économique

Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale

La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale est une organisation d’États d’Afrique centrale établie par le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la République du Congo, la Guinée équatoriale et le Gabon pour promouvoir l’intégration économique entre les pays qui partagent une monnaie commune, le franc CFA. [8] L’UDEAC a signé un traité portant création de la CEMAC afin de promouvoir l’ensemble du processus d’intégration sous-régionale par la formation d’une union monétaire avec le franc CFA d’Afrique centrale comme monnaie commune ; il a été officiellement remplacé par la CEMAC en juin 1999 (par un accord de 1994).

Les objectifs de la CEMAC sont la promotion du commerce, l’institution d’un véritable marché commun et une plus grande solidarité entre les peuples et envers les pays et régions défavorisés. En 1994, il a réussi à introduire des restrictions contingentaires et des réductions de la gamme et du montant des tarifs. Actuellement, les pays de la CEMAC partagent une structure financière, réglementaire et juridique commune et maintiennent un tarif extérieur commun sur les importations en provenance des pays non membres de la CEMAC. En théorie, les droits de douane ont été supprimés sur le commerce au sein de la CEMAC, mais leur mise en œuvre intégrale a été retardée. La circulation des capitaux au sein de la CEMAC est libre. 

Adhésion

  • Angola (membre de la CEEAC et de la SADC, mais pas de la CEMAC)
  • Burundi (membre de la CEEAC et de l’EAC, mais pas de la CEMAC)
  •  Cameroun (membre de la CEEAC et de la CEMAC)  
  • République centrafricaine (membre de la CEEAC et de la CEMAC)
  •  Tchad (membre de la CEEAC et de la CEMAC)  
  • République du Congo (membre de la CEEAC et de la CEMAC)  
  • République démocratique du Congo (membre de la CEEAC et de la SADC, mais pas de la CEMAC)
  • Guinée équatoriale (membre de la CEEAC et de la CEMAC)  
  • Gabon (membre de la CEEAC et de la CEMAC)  
  • São Tomé et Príncipe (membre de la CEEAC, mais pas de la CEMAC)
  • Rwanda (membre de la CEEAC et de la CAE, mais pas de la CEMAC)

Objectifs

Le but ultime est d’établir un marché commun centrafricain. Lors de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de Malabo en 1999, quatre domaines prioritaires pour l’organisation ont été identifiés :

  • développer les capacités de maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité – conditions préalables essentielles au développement économique et social

  • développer l’intégration physique, économique et monétaire

  • développer une culture d’intégration humaine

  • établir un mécanisme de financement autonome pour la CEEAC

Structure

  • Conférence des chefs d’État et de gouvernement

  • Conseil des ministres

  • Secrétariat général (un secrétaire général élu pour quatre ans et trois secrétaires généraux adjoints)

  • Cour de justice

  • Commission consultative

Traités et protocoles

  • Traité instituant la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC)
  • Protocole instituant le réseau des parlementaires de la CEEAC (REPAC)
  • Pacte d’assistance mutuelle entre les États membres de la CEEAC
  • Protocole relatif à la mise en place d’un pacte de sécurité mutuelle en Afrique centrale (COPAX)

Annexes au traité CEEAC

  • Protocole sur les règles d’origine pour les produits à échanger entre les États membres de la CEEAC
  • Protocole sur les obstacles non tarifaires au commerce
  • Protocole sur la réexportation de marchandises au sein de la CEEAC
  • Protocole sur le transit et les installations de transit
  • Protocole sur la coopération douanière au sein de la CEEAC
  • Protocole sur le Fonds d’indemnisation pour perte de revenus Protocole sur la liberté de circulation et les droits d’établissement des ressortissants des États membres au sein de la CEEAC
  • Protocole sur le Centre d’échange pour la CEEAC
  • Protocole sur la coopération au développement agricole entre les États membres de la CEEAC
  • Protocole sur la coopération en matière de développement industriel entre les États membres de la CEEAC
  • Protocole sur la coopération dans les transports et les communications entre les États membres de la CEEAC
  • Protocole sur la coopération scientifique et technologique entre les États membres de la CEEAC
  • Protocole sur la coopération énergétique entre les États membres de la CEEAC
  • Protocole sur la coopération en matière de ressources naturelles entre les États membres de la CEEAC
  • Protocole sur la coopération en matière de développement des ressources humaines, de l’éducation, de la formation et de la culture entre les États membres de la CEEAC
  • Protocole sur la coopération en matière de tourisme entre les États membres de la CEEAC
  • Protocole sur la simplification et l’harmonisation des documents et procédures commerciaux au sein de la CEEAC
  • Protocole sur la situation des pays sans littoral, semi-sans littoral, insulaires, partiellement insulaires et / ou les moins avancés

Activités de paix et de sécurité

Les États d’Afrique centrale ont adopté un pacte de non-agression à l’issue de la cinquième réunion du Comité consultatif des Nations Unies sur la sécurité en Afrique centrale tenue à Yaoundé, au Cameroun. Le pacte, adopté le 9 septembre 1994, a été conclu après cinq jours de réunion et de discussions entre des experts militaires et des ministres du Cameroun, de la République centrafricaine, de la République du Congo, de la Guinée équatoriale, du Gabon et de São Tomé et Príncipe. Lors d’une conférence au sommet du Comité consultatif permanent des Nations Unies sur les questions de sécurité en Afrique centrale qui s’est tenue à Yaoundé les 25 et 26 février 1999, les États membres ont décidé de créer une organisation pour la promotion, le maintien et la consolidation de la paix et de la sécurité en Afrique centrale, qui serait appelé le Conseil pour la paix et la sécurité en Afrique centrale (COPAX). Le protocole COPAX est maintenant entré en vigueur.

Organes techniques du conseil COPAX

  • Le système d’alerte précoce de l’Afrique centrale (MARAC), qui collecte et analyse des données pour la détection précoce et la prévention des crises.
  • La Commission de défense et de sécurité (CDS), qui est la réunion des chefs d’état-major des armées nationales et des commandants en chef des forces de police et de gendarmerie des différents États membres. Son rôle est de planifier, d’organiser et de conseiller les organes de décision de la communauté afin de lancer des opérations militaires si nécessaire.
  • La Force multinationale d’Afrique centrale (FOMAC), qui est une force non permanente composée de contingents militaires des États membres, dont le but est d’accomplir des missions de paix, de sécurité et de secours humanitaire.

Le règlement du COPAX, y compris ceux du CDS, du MARAC et du FOMAC, a été adopté en juin 2002 lors du 10e Sommet ordinaire de Malabo.

En janvier 2000, le Gabon a accueilli un exercice régional de maintien de la paix « Gabon 2000 » dans le but d’augmenter la capacité des États de la CEEAC dans le domaine du maintien de la paix et de la prévention et de la gestion des conflits. Cet exercice a représenté une application directe du concept français RECAMP (renforcement des capacités africaines de maintien de la paix).

Des sommets extraordinaires de la CEEAC et de la CEMAC ont eu lieu à Libreville le 23 juin 2000. Les ministres des Affaires étrangères de 10 États d’Afrique centrale se sont réunis en République démocratique du Congo les 16 et 17 août 2001 pour discuter de la sécurité dans leur région déchirée par la guerre. La réunion était parrainée par les Nations Unies et seul le Rwanda a refusé d’y assister.

Une réunion des chefs d’état-major de la défense s’est tenue à Brazzaville en octobre 2003, au cours de laquelle il a été décidé qu’une force de maintien de la paix de la taille d’une brigade serait créée afin d’intervenir dans les zones instables de l’Afrique centrale. Celui-ci pourrait alors former l’une des cinq brigades prévues de l’Union africaine de la Force africaine en attente, une brigade pour chaque région (Afrique du Nord, de l’Ouest, du Centre, de l’Est et du Sud). La réunion a recommandé que les planificateurs militaires de chacun des États de la CEEAC forment un groupe pour définir les détails de la force. Ils ont également suggéré la création d’un centre conjoint d’entraînement au maintien de la paix et d’exercices militaires tous les deux ans. Le premier d’entre eux doit avoir lieu au Tchad.

MICOPAX

La Mission pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (MICOPAX) est une opération de paix en République centrafricaine dirigée par la CEEAC. Il est impliqué dans la guerre Bush en République centrafricaine et le conflit en République centrafricaine 2012-2013.

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés