Afrique de l'Est
23 mars 2020

Le Rwanda opte pour le confinement pour stopper le Covid-19

Kigali (© 2020 Afriquinfos)- Face à l’avancée du nouveau coronavirus en Afrique, de nombreux pays ont pris des mesures drastiques […]

19 février 2020 Afrique Centrale

Mort en prison de Kizito Mihigo : Kigali s’agace des vives réactions en provenance de RDC

Kigali (© 2020 Afriquinfos)- L’annonce de la mort en prison du chanteur Kizito Mihigo a suscité de vives réactions de […]

Lire la suite »
20 décembre 2019 Rwanda

Le logo officiel de la Basketball Africa League dévoilé

Kigali (© 2019 Afriquinfos)-Le nouveau logo de la Basketball Africa League (BAL), une nouvelle ligue professionnelle composée de 12 équipes […]

Lire la suite »
11 décembre 2019 Afrique Centrale

Rwanda : le nouvel aéroport de Bugesera désormais détenu à 60% par Qatar Airways

Kigali (© 2019 Afriquinfos)- Depuis le lundi 9 décembre dernier, la compagnie Qatar Airways est l’investisseur majoritaire du nouvel aéroport de […]

Lire la suite »
6 décembre 2019 Afrique Centrale

Sponsoring : après Arsenal, le Rwanda remet ça avec le PSG

Paris (© 2019 Afriquinfos)- Le Rwanda officialise un nouveau partenariat avec un club majeur des championnats européens. Après Arsenal en […]

Lire la suite »
26 novembre 2019 Rwanda

Le Rwanda accueille à nouveau des réfugiés en provenance de Libye

Kigali (© 2019 Afriquinfos)- Une nouvelle vague de réfugiés en provenance de centres de détention en Libye, a atterri à […]

Lire la suite »
25 novembre 2019 Rwanda

L’accent sur l’égalité des sexes au 15ème sommet mondial sur le Genre

Kigali (© 2019 Afriquinfos)-Ce 25 novembre s’ouvre à Kigali, la capitale rwandaise la quinzième édition du sommet mondial sur le […]

Lire la suite »
21 novembre 2019 Économie

Compact with Africa : les PME allemandes ne se bousculent pas pour le continent

Berlin (© 2019 Afriquinfos)- Deux ans après le lancement du plan Compact with Africa visant à booster les investissements allemands sur […]

Lire la suite »
2 octobre 2019 Rwanda

Kigali abrite une rencontre mondiale sur le SIDA en décembre prochain

Kigali (© 2019 Afriquinfos)- Le Rwanda sera le pays hôte de la 20ème édition de la Conférence Internationale sur le SIDA […]

Lire la suite »
25 septembre 2019 Politique

Kigali abrite la Réunion des Chefs de gouvernement du Commonwealth en juin 2020

Kigali (© 2019 Afriquinfos)- Le Rwanda sera le pays-hôte de la prochaine réunion des Chefs de gouvernement du Commonwealth prévue […]

Lire la suite »
12 septembre 2019 Cyclisme

Cyclisme sur route : Kigali officialise sa candidature pour abriter l’édition 2025 des Championnats du Monde

Aigle (© 2019 Afriquinfos)-  Les responsables de la Fédération Rwandaise de Cyclisme (Ferwacy), ont fait ce mercredi 11 août, le […]

Lire la suite »
10 septembre 2019 Afrique de l'Est

Le Rwanda va accueillir des réfugiés africains bloqués en Libye

Le Rwanda a signé mardi un accord avec l’Union africaine (UA) et le Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR) […]

Lire la suite »
26 août 2019 Afrique de l'Est

Rwanda: Indignation contre des blagues sexistes sur des étiquettes de bières

KIGALI (© 2019 AFP) – Le brasseur Skol Brewery Limited a présenté ses excuses mardi 20 août, après avoir été […]

Lire la suite »
22 août 2019 Économie

Polémique sur la manipulation des données sur la pauvreté au Rwanda : la CEA apporte des éclaircissements

Addis-Abeba (© 2019 Afriquinfos)-  Une longue enquête publiée le 13 août dernier par le Financial Times mettait à nue des […]

Lire la suite »
30 novembre 2018 Rwanda

Rwanda : OraQuick, le test de dépistage du VIH/Sida qui permet l’autodiagnostic

Kigali (© 2018 Afriquinfos)-  Au Rwanda, pour connaître son statut sérologique, il suffit de se rendre dans une pharmacie pour se […]

Lire la suite »
8 novembre 2018 Rwanda

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara encourt 22 ans de prison ferme

Kigali © 2018 Afriquinfos)- Ce mercredi 7 novembre, le ministère public rwandais a requis 22 ans de prison à l’encontre […]

Lire la suite »
19 octobre 2018 Rwanda

Rwanda: Le départ de Louise Mushikiwabo entraine un remaniement ministériel

Kigali (© 2018 Afriquinfos)- Au Rwanda, le président  Paul Kagame a procédé jeudi à un remaniement ministériel, avec notamment le remplacement […]

Lire la suite »
Rwanda

Rwanda : après le départ de Mushikiwabo à l’OIF, Kagamé remanie l’équipe gouvernementale

Kigali (© 2018 Afriquinfos)- Un remaniement ministériel est intervenu jeudi dans le gouvernement rwandais. Si le remplacement de la toute […]

Lire la suite »
2 octobre 2018 Rwanda

AWEA : Jeannette Kagamé succède à son mari au Palmarès du Prix Africain de l’Excellence

Kigali (© 2018 Afriquinfos)- La Première Dame du Rwanda  a été honorée par la Commission de l’Union Africaine et le […]

Lire la suite »
14 septembre 2018 Rwanda

Elim CAN 2019 : accusés de corruption, deux responsables de la Fédération rwandaise sous les verrous

Kigali (© 2018 Afriquinfos)-Les lendemains de la 2ème journée des éliminatoires CAN 2019, ne sont pas de tout repos pour […]

Lire la suite »
27 août 2018 Rwanda

La ministre rwandaise des Affaires étrangères en visite au Liban pour promouvoir sa candidature à l’OIF

Beyrouth, (© 2018 Afriquinfos)-Toujours en vue de faire la promotion de sa candidature au poste de Secrétaire exécutive de l’Organisation […]

Lire la suite »
22 août 2018 Rwanda

Rwanda : Consolée Dusabinema une candidate aux législatives est décédée

Kigali (© 2018 Afriquinfos)- La rwandaise Consolée Dusabinema, l’une des principales candidates aux prochaines élections législatives est décédée subitement d’un arrêt […]

Lire la suite »
7 août 2018 Rwanda

La francophonie « pourrait faire beaucoup plus » selon Louise mushikiwabo

Kigali (© 2018 Afriquinfos)-Candidate pour prendre la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie face à la sortante québécoise Michaëlle […]

Lire la suite »
23 juillet 2018 Rwanda

Diplomatie/ Le président chinois en visite d’Etat au Rwanda

Kigali (© 2018 Afriquinfos)- Le président chinois Xi Jinping est arrivé dimanche à Kigali pour une visite d’Etat au Rwanda. A […]

Lire la suite »
12 juillet 2018 Rwanda

Secrétariat de l’OIF : RSF évoque ses inquiétudes face à la candidature de la rwandaise Mushikiwabo

Paris (© 2018 Afriquinfos) –Ce mercredi, l’ONG reporters sans Frontières (RSF) a dévoilé ses inquiétudes face à la candidature de […]

Lire la suite »
6 juillet 2018 Rwanda

Génocide rwandais: Le verdict attendu pour deux ex-maires, condamnés à la perpétuité en 2016

Paris (© 2018 Afriquinfos)- Après huit semaines de débat, la cour d’Assises de Paris doit se prononcer ce vendredi  sur […]

Lire la suite »
17 juin 2018 Rwanda

Secrétariat général de l’Oif : Kigali sollicite le soutien du Cameroun

Yaoundé (© 2018 Afriquinfos) – La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, candidate déclarée au poste de Secrétaire général […]

Lire la suite »
7 juin 2018 Rwanda

Inquiétudes au Rwanda avant la libération probable de génocidaires

Kigali (© 2018 Afriquinfos) –  Le gouvernement rwandais est consterné. D’ici la fin de ce mois, l’un des artisans du […]

Lire la suite »
5 juin 2018 Rwanda

Rwanda : la fermeture de 715 lieux de cultes provoque de vives indignations

Kigali  (© 2018 Afriquinfos) – La décision du gouvernement rwandais de fermer plusieurs églises de Kigali, la capitale, continue de susciter […]

Lire la suite »
24 mai 2018 Rwanda

Francophonie : « le Rwanda n’a jamais quitté l’organisation » selon Kagame

Kigali (© 2018 Afriquinfos)-Répondant à son homologue français Emmanuel Macron, le Chef de l‘État rwandais, Paul Kagame a déclaré hier […]

Lire la suite »
23 mai 2018 Rwanda

Nouveau sponsor d’Arsenal : le gros deal du gouvernement rwandais

Kigali (© 2018 Afriquinfos)- Pendant trois ans, “Visit Rwanda”, la branche tourisme du gouvernement rwandais sera l’un des partenaires officiels […]

Lire la suite »
10 mai 2018 Rwanda

Rwanda : Meghan Markle a su conquérir le cœur des enfants

(© Afriquinfos 2018)-C’est le 19 mai que Meghan Markle et le prince Harry s’uniront devant Dieu et les hommes, pour […]

Lire la suite »
2 mai 2018 Rwanda

Génocide rwandais : procès en appel à Paris de deux anciens-maires

Paris (© 2018 Afriquinfos) –Le procès en appel de deux anciens maires rwandais, condamnés en 2016 pour leur implication au […]

Lire la suite »
17 avril 2018 R.D. Congo

Deux militaires rwandais arrêtés près d’un aéroport de l’Est de la RDC

Goma (© 2018 Afriquinfos) – Deux militaires rwandais armés ont été arrêtés dans la nuit de dimanche à lundi près de […]

Lire la suite »
31 mars 2018 Rwanda

Elections en RDC: Félix Tshisekedi investi candidat du parti historique d’opposition UDPS

Kinshasa (© 2018 Afriquinfos)-Le parti historique de l’opposition congolaise Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a investi […]

Lire la suite »
21 mars 2018 Rwanda

Rwanda : le sommet sur le Traité de la ZLEC s’ouvre à Kigali

Kigali (© Afriquinfos 2018) –Le sommet de Kigali, étape importante pour la création de la ZLEC Ils vont signer le […]

Lire la suite »
10 mars 2018 Rwanda

Le président Paul Kagame participera au Sommet sur l’Innovation en Afrique II du 6 au 8 juin 2018

Kigali (© Afriquinfos 2018) –S.E.M Paul Kagame, Président du Rwanda et Président en exercice de l’UA participera au Sommet sur […]

Lire la suite »
25 décembre 2017 Rwanda

Génocide rwandais : Des mandats d’arrêt lancés contre des Français présumés génocidaires

Kigali (© Afriquinfos 2017)-  Le Rwanda est prêt pour lancer ses mandats d’arrêt internationaux contre certains anciens officiels français présumés […]

Lire la suite »
13 décembre 2017 Rwanda

Le rôle de la France dans le génocide rwandais

New York (© Afriquinfos 2017)-Un rapport portant « sur le rôle des responsables français dans le génocide contre les Tutsis », a […]

Lire la suite »
25 novembre 2017 Rwanda

Rwanda: le droit à l’expression de l’opposante Ingabire a été violé

Addis-Abeba (© Afriquinfos 2017)- La condamnation de l’opposante rwandaise Victoire Ingabire à 15 ans de prison pour « minimisation du […]

Lire la suite »
23 novembre 2017 Rwanda

Le Rwanda favorable pour accueillir les migrants africains captifs en Libye

Kigali (© Afriquinfos 2017)- Dans un communiqué diffusé ce jeudi, le Rwanda affirme être disposer à collaborer « étroitement » […]

Lire la suite »
4 octobre 2017 Rwanda

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara accusée d’incitation à l’insurrection

Kigali (© Afriquinfos 2017- Les déboires de l’opposante Rwandaise Diane Rwigara sont loin d’être finis. Après son arrestation, celle de […]

Lire la suite »
31 août 2017 Rwanda

Rwanda: Un nouveau Premier ministre méconnu de la scène politique

Kigali (© Afriquinfos 2017)- Edouard Ngirente, est le nouveau premier ministre rwandais. Il a été  nommé mercredi. Personnalité peu connue, […]

Lire la suite »
21 août 2017 Rwanda

Rwanda : Paul Kagame a prêté serment pour son 3è mandat

Kigali (© Afriquinfos 2017)- Le président Paul Kagame a prêté serment ce vendredi 18 août devant des milliers de Rwandais […]

Lire la suite »
5 août 2017 Rwanda

Rwanda : Paul Kagame réélu président pour un mandat de sept ans

Kigali (© Afriquinfos 2017)-Au Rwanda, Paul Kagame, e chef de l’État sortant vient d’être réélu pour un nouveau mandat. Celui […]

Lire la suite »
2 août 2017 Rwanda

Rwanda : Paul Kagamé vainqueur avant les élections ?

Kigali (© Afriquinfos 2017)- Quelque 6,9 millions de Rwandais sont appelés aux urnes vendredi pour une élection présidentielle promise au […]

Lire la suite »
28 juillet 2017 Rwanda

Rwanda: Débat autour de l’enseignement sur le génocide

Kigali (© Afriquinfos 2017)-La génération post-génocide  de 1994 s’est vue inculquer le concept de « rwandanité » dès son plus jeune âge. […]

Lire la suite »
18 juillet 2017 Rwanda

Rwanda : Human Rights Watch dénonce des exécutions extrajudiciaires

Londres (© Afriquinfos 2017)- L’Ong Human Rights Watch accuse dans un rapport les militaires rwandais d’avoir tué sommairement au moins […]

Lire la suite »
15 juillet 2017 Rwanda

Rwanda : Paul Kagame crie déjà victoire à moins d’un mois de la présidentielle

Kigali (© Afriquinfos 2017)- Lors de son premier rassemblement dans le cadre de la campagne pour la présidentielle lancée ce […]

Lire la suite »
12 juillet 2017 Rwanda

Rwanda : Kigali refuse le visa à des diplomates français

Kigali (© Afriquinfos 2017)-Le Rwanda s’est opposé à octroyer le visa à une délégation diplomatique française. La raison évoquée de […]

Lire la suite »
1 2 3 5

Le Rwanda anciennement Ruanda, officiellement la République du Rwanda est un pays enclavé de la vallée du Grand Rift où convergent la région des Grands Lacs africains et l’Afrique de l’Est. L’un des plus petits pays du continent africain, sa capitale est Kigali. Situé à quelques degrés au sud de l’équateur, le Rwanda est bordé par l’Ouganda, la Tanzanie, le Burundi et la République démocratique du Congo. Il est très élevé avec sa géographie dominée par les montagnes à l’ouest et la savane à l’est, avec de nombreux lacs à travers le pays. Le climat est tempéré à subtropical, avec deux saisons des pluies et deux saisons sèches chaque année. Le Rwanda a une population de plus de 12,6 millions d’habitants vivant sur 26 338 km² de terres et est le pays d’Afrique continentale le plus densément peuplé.

La population est jeune et majoritairement rurale, avec une densité parmi les plus élevées d’Afrique. Les Rwandais sont issus d’un seul groupe culturel et linguistique, les Banyarwanda, bien qu’au sein de ce groupe, il existe trois sous-groupes: les Hutus, les Tutsis et les Twas. Les Twa sont un peuple pygmée vivant dans la forêt et sont souvent considérés comme les descendants des premiers habitants du Rwanda. Les universitaires ne sont pas d’accord sur les origines et les différences entre les Hutus et les Tutsis; certains croient que les différences proviennent d’anciennes castes sociales au sein d’un même peuple, tandis que d’autres pensent que les Hutu et les Tutsi sont arrivés dans le pays séparément et de différents endroits. Le christianisme est la plus grande religion du pays; la langue principale est le kinyarwanda, parlé par la plupart des Rwandais, l’anglais et le français servant de langues officielles supplémentaires. L’État souverain du Rwanda a un système de gouvernement présidentiel. Le président est Paul Kagame du Front patriotique rwandais (FPR), qui a servi sans interruption depuis 2000. Aujourd’hui, le Rwanda a un faible niveau de corruption par rapport aux pays voisins, bien que les organisations de défense des droits humains signalent la suppression des groupes d’opposition, l’intimidation et les restrictions à la liberté de discours. Le pays est régi par une hiérarchie administrative stricte depuis l’époque précoloniale; il y a cinq provinces délimitées par des frontières tracées en 2006. Le Rwanda est l’un des deux seuls pays au monde avec une majorité féminine au parlement national, l’autre pays étant la Bolivie.

Les chasseurs-cueilleurs ont colonisé le territoire à l’âge de pierre et de fer, suivi plus tard par les peuples bantous. La population s’est d’abord fusionnée en clans puis en royaumes. Le Royaume du Rwanda a dominé à partir du milieu du XVIIIe siècle, les rois Tutsi en conquérant d’autres militairement, centralisant le pouvoir et adoptant plus tard des politiques anti-Hutu. L’Allemagne a colonisé le Rwanda en 1884 dans le cadre de l’Afrique de l’Est allemande, suivie de la Belgique, qui a envahi en 1916 pendant la Première Guerre mondiale. Les deux nations européennes ont gouverné par les rois et perpétué une politique pro-tutsie. La population hutue s’est révoltée en 1959. Elle a massacré de nombreux Tutsis et a finalement établi une république indépendante dominée par les Hutus en 1962. Un coup d’État militaire de 1973 a vu un changement de direction, mais la politique pro-hutue est restée. Le Front patriotique rwandais dirigé par des Tutsis a déclenché une guerre civile en 1990. Les présidents du Rwanda et du Burundi, tous deux hutus, ont été tués lorsque leur avion a été abattu le 6 avril 1994. Des tensions sociales ont éclaté lors du génocide de 1994 qui a suivi, dans lequel des Hutus les extrémistes ont tué environ 500 000 à 1 000 000 de Tutsis et de Hutus modérés. Le FPR a mis fin au génocide par une victoire militaire. L’économie en développement du Rwanda a beaucoup souffert à la suite du génocide de 1994, mais s’est depuis renforcée. L’économie est basée principalement sur l’agriculture de subsistance. Le café et le thé sont les principales cultures commerciales d’exportation. Le tourisme est un secteur à croissance rapide et est désormais le principal apporteur de devises du pays. Le Rwanda est l’un des deux seuls pays dans lesquels les gorilles de montagne peuvent être visités en toute sécurité, et les visiteurs paient des prix élevés pour les permis de suivi des gorilles. La musique et la danse font partie intégrante de la culture rwandaise, en particulier la batterie et la danse intore hautement chorégraphiée. Les arts et métiers traditionnels sont produits dans tout le pays, y compris l’imigongo, un art de bouse de vache unique. Le Rwanda est gouverné comme un système présidentiel unitaire avec un parlement bicaméral dirigé par le Front patriotique rwandais depuis 1994. Le pays est membre de l’Union africaine, des Nations Unies, du Commonwealth des nations, du COMESA, de l’OIF et de la Communauté d’Afrique de l’Est.

L’histoire du Rwanda

L’établissement humain moderne de ce qui est aujourd’hui le Rwanda date, au plus tard, de la dernière période glaciaire, soit dans la période néolithique vers 8000 avant JC, soit dans la longue période humide qui a suivi, jusqu’à environ 3000 avant JC. Les fouilles archéologiques ont révélé des preuves d’une colonisation clairsemée par des chasseurs-cueilleurs à la fin de l’âge de pierre, suivis par une plus grande population de premiers colons de l’âge du fer, qui ont produit des poteries à fossettes et des outils en fer. Ces premiers habitants étaient les ancêtres des Twa, des chasseurs-cueilleurs pygmées autochtones qui restent au Rwanda aujourd’hui. Entre 700 avant JC et 1500 après JC, un certain nombre de groupes bantous ont migré vers le Rwanda, défrichant des terres forestières pour l’agriculture. Les Twa vivant en forêt ont perdu une grande partie de leur habitat et se sont déplacés vers les pentes des montagnes. Les historiens ont plusieurs théories concernant la nature des migrations bantoues; une théorie est que les premiers colons étaient des Hutus, tandis que les Tutsis ont migré plus tard pour former un groupe racial distinct, probablement d’origine nilo-hamitique. Une autre théorie est que la migration a été lente et régulière, les groupes entrants s’intégrant dans la société existante plutôt que de la conquérir. Selon cette théorie, la distinction Hutu et Tutsi est apparue plus tard et était une distinction de classe plutôt que raciale.

La première forme d’organisation sociale dans la région était le clan (ubwoko). Les clans n’étaient pas limités aux lignées généalogiques ou à la zone géographique, et la plupart comprenaient des Hutus, des Tutsis et des Twas. À partir du XVe siècle, les clans ont commencé à fusionner en royaumes; en 1700, environ huit royaumes existaient dans l’actuel Rwanda. L’un d’eux, le Royaume du Rwanda, dirigé par le clan Tutsi Nyiginya, est devenu de plus en plus dominant à partir du milieu du XVIIIe siècle. Le royaume a atteint son apogée au cours du XIXe siècle sous le règne du roi Kigeli Rwabugiri. Rwabugiri a conquis plusieurs petits États, étendu le royaume à l’ouest et au nord et lancé des réformes administratives; il s’agit notamment de l’ubuhake, dans lequel des clients tutsis cédaient du bétail, et donc un statut privilégié, à des clients hutus ou tutsis en échange de services économiques et personnels, et de l’buretwa, un système de corvée dans lequel les hutus étaient contraints de travailler pour des chefs tutsis. Les changements de Rwabugiri ont provoqué une fracture entre les populations hutu et tutsi. Les Twa étaient mieux lotis qu’à l’époque d’avant le Royaume, certains devenant danseurs à la cour royale, mais leur nombre continuait de diminuer. La Conférence de Berlin de 1884 a attribué le territoire à l’Allemagne en tant que partie de l’Afrique orientale allemande, marquant le début de l’ère coloniale. L’explorateur Gustav Adolf von Götzen a été le premier Européen à explorer de manière significative le pays en 1894; il a traversé le sud-est du lac Kivu et a rencontré le roi. Les Allemands n’ont pas modifié de manière significative la structure sociale du pays, mais ont exercé une influence en soutenant le roi et la hiérarchie existante et en déléguant le pouvoir aux chefs locaux. Les forces belges ont pris le contrôle du Rwanda et du Burundi en 1916, pendant la Première Guerre mondiale, entamant une période de domination coloniale plus directe. La Belgique a gouverné le Rwanda et le Burundi en tant que mandat de la Société des Nations appelé Ruanda-Urundi. Les Belges ont également simplifié et centralisé la structure du pouvoir et introduit des projets à grande échelle dans les domaines de l’éducation, de la santé, des travaux publics et de la supervision agricole, y compris de nouvelles cultures et des techniques agricoles améliorées pour essayer de réduire l’incidence de la famine. Les Allemands et les Belges ont tous deux promu la suprématie des Tutsis, considérant les races différentes des Hutus et des Tutsis. En 1935, la Belgique a introduit des cartes d’identité étiquetant chaque individu comme étant tutsi, hutu, twa ou naturalisé. Alors qu’il était auparavant possible pour des Hutu particulièrement riches de devenir des Tutsi honoraires, les cartes d’identité empêchaient tout mouvement entre les classes.

La Belgique a continué à gouverner le Ruanda-Urundi (dont le Rwanda a formé la partie nord) en tant que territoire sous tutelle de l’ONU après la Seconde Guerre mondiale, avec pour mandat de superviser une éventuelle indépendance. Les tensions se sont intensifiées entre les Tutsi, qui étaient favorables à une indépendance précoce, et le mouvement d’émancipation hutu, qui a culminé avec la révolution rwandaise de 1959: des militants hutus ont commencé à tuer des Tutsi et à détruire leurs maisons, forçant plus de 100000 personnes à chercher refuge dans les pays voisins. En 1961, les Belges soudainement pro-Hutu ont organisé un référendum au cours duquel le pays a voté pour l’abolition de la monarchie. Le Rwanda a été séparé du Burundi et a accédé à l’indépendance le 1er juillet 1962, qui est commémoré comme le jour de l’indépendance, une fête nationale. Des cycles de violence ont suivi, les Tutsis exilés attaquant des pays voisins et les Hutus se vengeant par des massacres et une répression à grande échelle des Tutsis. En 1973, Juvénal Habyarimana a pris le pouvoir lors d’un coup d’État militaire. La discrimination pro-Hutu s’est poursuivie, mais la prospérité économique s’est accrue et les violences contre les Tutsi ont diminué. Les Twa sont restés marginalisés et, en 1990, ils ont été presque entièrement chassés des forêts par le gouvernement; nombre d’entre eux sont devenus des mendiants. La population du Rwanda est passée de 1,6 million de personnes en 1934 à 7,1 millions en 1989, ce qui a entraîné une concurrence pour les terres.

En 1990, le Front patriotique rwandais (FPR), un groupe rebelle composé de près de 500 000 réfugiés tutsis, a envahi le nord du Rwanda depuis sa base en Ouganda, déclenchant la guerre civile rwandaise. Le groupe a condamné le gouvernement dominé par les Hutus pour ne pas avoir démocratisé et affronté les problèmes auxquels sont confrontés ces réfugiés. Aucune des deux parties n’a pu obtenir un avantage décisif dans la guerre, mais en 1992, elle avait affaibli l’autorité de Habyarimana; des manifestations de masse l’ont contraint à former une coalition avec l’opposition nationale et finalement à signer les accords d’Arusha de 1993 avec le FPR. Le cessez-le-feu a pris fin le 6 avril 1994 lorsque l’avion d’Habyarimana a été abattu près de l’aéroport de Kigali, le tuant. L’abattage de l’avion a servi de catalyseur au génocide rwandais, qui a commencé en quelques heures. En environ 100 jours, entre 500 000 et 1 000 000 de Tutsis et de Hutus politiquement modérés ont été tués lors d’attaques bien planifiées sur ordre du gouvernement intérimaire. De nombreux Twa ont également été tués, bien qu’ils n’aient pas été directement visés. Le FPR tutsi a relancé son offensive et a pris le contrôle du pays méthodiquement, prenant le contrôle de tout le pays à la mi-juillet. La réponse internationale au génocide a été limitée, les grandes puissances hésitant à renforcer la force de maintien de la paix des Nations Unies déjà surchargée. Lorsque le FPR a pris le pouvoir, environ deux millions de Hutus ont fui vers les pays voisins, en particulier le Zaïre, par crainte de représailles; en outre, l’armée dirigée par le FPR a été un belligérant clé dans les première et deuxième guerres du Congo. Au Rwanda, une période de réconciliation et de justice a commencé, avec la création du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) et la réintroduction de Gacaca, un système traditionnel de tribunaux de village. Depuis 2000, l’économie, le nombre de touristes et l’indice de développement humain du Rwanda ont augmenté rapidement; entre 2006 et 2011, le taux de pauvreté est passé de 57% à 45%, tandis que l’espérance de vie est passée de 46,6 ans en 2000 à 59,7 ans en 2015.

La politique du Rwanda

Le président du Rwanda est le chef de l’État et a de larges pouvoirs, y compris la création d’une politique en collaboration avec le Cabinet, l’exercice de la miséricorde, le commandement des forces armées, la négociation et la ratification des traités, la signature des ordonnances présidentielles et la déclaration de guerre ou l’état de urgence. Le président est élu au suffrage universel tous les sept ans et nomme le Premier ministre et tous les autres membres du Cabinet. Le président sortant est Paul Kagame, qui a pris ses fonctions lors de la démission de son prédécesseur, Pasteur Bizimungu, en 2000. Kagame a par la suite remporté les élections en 2003 et 2010, bien que les organisations de défense des droits humains aient critiqué ces élections comme étant « marquées par une répression politique croissante et une répression de la liberté d’expression « . L’article 101 de la constitution avait auparavant limité les présidents à deux mandats, mais cela a été modifié lors d’un référendum de 2015, qui avait été déposé à la suite de la réception d’une pétition signée par 3,8 millions de Rwandais. Grâce à ce changement dans la constitution, Kagame pourrait rester président jusqu’en 2034. Kagame a été élu pour un troisième mandat en 2017 avec 98,79% des voix.

La constitution a été adoptée à la suite d’un référendum national en 2003, remplaçant la constitution de transition qui était en place depuis 1994. La constitution impose un système de gouvernement multipartite, avec une politique basée sur la démocratie et les élections. Cependant, la constitution impose des conditions sur le fonctionnement des partis politiques. L’article 54 dispose qu ‘ »il est interdit aux organisations politiques de se fonder sur la race, l’ethnie, la tribu, le clan, la région, le sexe, la religion ou toute autre division susceptible de donner lieu à une discrimination ». Le gouvernement a également promulgué des lois criminalisant l’idéologie du génocide, qui peuvent inclure l’intimidation, les discours diffamatoires, le déni du génocide et les moqueries des victimes. Selon Human Rights Watch, ces lois font du Rwanda un État à parti unique, car «sous prétexte d’empêcher un autre génocide, le gouvernement affiche une intolérance marquée envers les formes les plus élémentaires de dissidence». Amnesty International est également critique; dans son rapport de 2014/15, Amnesty a déclaré que des lois contre l’incitation à l’insurrection ou aux troubles parmi la population avaient été utilisées pour emprisonner des personnes « pour l’exercice légitime de leur droit à la liberté d’association ou d’expression ». Le Parlement est composé de deux chambres. Il légifère et est habilité par la constitution à superviser les activités du président et du Cabinet. La chambre basse est la Chambre des députés, qui compte 80 membres pour un mandat de cinq ans. Vingt-quatre de ces sièges sont réservés aux femmes, élues par une assemblée conjointe de fonctionnaires locaux; trois autres sièges sont réservés aux jeunes et aux membres handicapés; les 53 autres sont élus au suffrage universel selon un système de représentation proportionnelle. Après les élections de 2013, il y a 51 femmes députés, contre 45 en 2008; en 2015, le Rwanda est l’un des deux seuls pays à majorité féminine au parlement national. La chambre haute est le Sénat de 26 sièges, dont les membres sont sélectionnés par divers organes. Un minimum obligatoire de 30% des sénateurs sont des femmes. Les sénateurs purgent des mandats de huit ans.

Le Rwanda a de faibles niveaux de corruption par rapport à la plupart des autres pays africains; en 2014, Transparency International a classé le Rwanda comme le cinquième pays le plus propre sur 47 en Afrique subsaharienne et le 55e le plus propre sur 175 au monde. La constitution prévoit un médiateur, dont les fonctions comprennent la prévention et la lutte contre la corruption. Les fonctionnaires (y compris le président) sont tenus par la constitution de déclarer leurs richesses au Médiateur et au public; ceux qui ne se conforment pas sont suspendus de leurs fonctions. Le Front patriotique rwandais (FPR) est le parti politique dominant dans le pays depuis 1994. Le FPR a maintenu le contrôle de la présidence et du Parlement lors des élections nationales, la part des voix du parti dépassant systématiquement 70%. Le FPR est considéré comme un parti dominé par les Tutsi, mais reçoit le soutien de tout le pays et est reconnu pour assurer la paix, la stabilité et la croissance économique. L’organisation de défense des droits de l’homme Freedom House affirme que le gouvernement restreint les libertés des groupes d’opposition; dans son rapport de 2015, Freedom House alléguait que le FPR avait « empêché de nouveaux partis politiques d’enregistrer et arrêté les dirigeants de plusieurs partis existants, les empêchant effectivement de présenter des candidats » lors des élections. Amnesty International affirme également que le FPR gouverne le Rwanda « sans aucune opposition significative ».

L’économie du Rwanda

L’économie du Rwanda a beaucoup souffert pendant le génocide de 1994, avec des pertes de vies humaines généralisées, le manque d’entretien des infrastructures, le pillage et la négligence d’importantes cultures de rente. Cela a provoqué une forte baisse du PIB et détruit la capacité du pays à attirer des investissements privés et externes. L’économie s’est depuis renforcée, le PIB par habitant (PPA) étant estimé à 2 444 $ en 2019, contre 416 $ en 1994. Les principaux marchés d’exportation sont la Chine, l’Allemagne et les États-Unis. L’économie est gérée par la Banque nationale centrale du Rwanda et la monnaie est le franc rwandais; en décembre 2019, le taux de change était de 910 francs pour un dollar des États-Unis. Le Rwanda a rejoint la Communauté de l’Afrique de l’Est en 2007 et a ratifié un plan d’union monétaire entre les cinq pays membres, qui pourrait éventuellement conduire à un shilling est-africain commun. Le Rwanda est un pays disposant de peu de ressources naturelles et son économie repose principalement sur une agriculture de subsistance pratiquée par des agriculteurs locaux à l’aide d’outils simples. On estime que 90% de la population active exploite et l’agriculture représentait environ 32,5% du PIB en 2014. Les techniques agricoles sont basiques, avec de petites parcelles de terrain et des pentes abruptes. Depuis le milieu des années 80, la taille des exploitations et la production alimentaire ont diminué, en partie à cause de la réinstallation des personnes déplacées. Malgré l’écosystème fertile du Rwanda, la production alimentaire ne suit souvent pas le rythme de la croissance démographique et des importations alimentaires sont nécessaires. Mais ces dernières années, avec la croissance de l’agriculture, la situation s’est améliorée.

Les cultures de subsistance cultivées dans le pays comprennent le matoke (banane verte), qui occupe plus d’un tiers des terres agricoles du pays, les pommes de terre, les haricots, les patates douces, le manioc, le blé et le maïs. Le café et le thé sont les principales cultures commerciales d’exportation, les hautes altitudes, les pentes abruptes et les sols volcaniques offrant des conditions favorables. Des rapports ont établi que plus de 400 000 Rwandais vivent de la plantation de café. La dépendance à l’égard des exportations agricoles rend le Rwanda vulnérable aux variations de leurs prix. Les animaux élevés au Rwanda comprennent les vaches, les chèvres, les moutons, les porcs, les poulets et les lapins, avec une variation géographique dans le nombre de chacun. Les systèmes de production sont pour la plupart traditionnels, bien qu’il existe quelques fermes laitières intensives autour de Kigali. Les pénuries de terres et d’eau, une alimentation insuffisante et de mauvaise qualité, et des épidémies de maladies régulières avec des services vétérinaires insuffisants sont des contraintes majeures qui limitent la production. La pêche a lieu sur les lacs du pays, mais les stocks sont très épuisés et des poissons vivants sont importés pour tenter de relancer l’industrie. Le secteur industriel est petit, contribuant à 14,8% du PIB en 2014. Les produits fabriqués comprennent le ciment, les produits agricoles, les boissons artisanales, le savon, les meubles, les chaussures, les articles en plastique, les textiles et les cigarettes. L’industrie minière du Rwanda est un contributeur important, générant 93 millions de dollars américains en 2008. Les minéraux extraits comprennent la cassitérite, la wolframite, l’or et le coltan, qui sont utilisés dans la fabrication d’appareils électroniques et de communication tels que les téléphones portables.

Le secteur des services du Rwanda a souffert pendant la récession de la fin des années 2000, les prêts bancaires, les projets d’aide étrangère et les investissements ayant été réduits. Le secteur a rebondi en 2010, devenant le plus grand secteur du pays en termes de production économique et contribuant à 43,6% du PIB du pays. Les principaux contributeurs du secteur tertiaire comprennent la banque et la finance, le commerce de gros et de détail, l’hôtellerie et la restauration, le transport, le stockage, la communication, l’assurance, l’immobilier, les services aux entreprises et l’administration publique, y compris l’éducation et la santé. Le tourisme est l’une des ressources économiques à la croissance la plus rapide et est devenu la principale source de devises du pays en 2007. Malgré l’héritage du génocide, le pays est de plus en plus perçu au niveau international comme une destination sûre. Le nombre d’arrivées de touristes en 2013 était de 864 000 personnes, contre 504 000 en 2010. Les revenus du tourisme étaient de 303 millions de dollars US en 2014, contre seulement 62 millions de dollars US en 2000. Le plus gros contributeur à ces revenus était le suivi des gorilles de montagne, dans les volcans Parc national; Le Rwanda est l’un des deux seuls pays dans lesquels les gorilles des montagnes peuvent être visités en toute sécurité; les gorilles attirent des milliers de visiteurs par an, qui sont prêts à payer des prix élevés pour les permis. Les autres attractions incluent la forêt de Nyungwe, qui abrite des chimpanzés, le colobe de Ruwenzori et d’autres primates, les stations balnéaires du lac Kivu et Akagera, une petite réserve de savane à l’est du pays.

La démographie du Rwanda

En 2015, l’Institut national des statistiques du Rwanda estime la population du Rwanda à 11 262 564. Le recensement de 2012 a enregistré une population de 10 515 973 habitants. La population est jeune: au recensement de 2012, 43,3% de la population était âgée de 15 ans et moins, et 53,4% avait entre 16 et 64 ans. Selon le CIA World Factbook, le taux de natalité annuel est estimé à 40,2 naissances pour 1 000 habitants en 2015, et le taux de mortalité à 14,9. L’espérance de vie est de 59,67 ans (61,27 ans pour les femmes et 58,11 ans pour les hommes), ce qui est le 26e plus bas sur 224 pays et territoires. Le sex-ratio global du pays est de 95,9 hommes pour 100 femmes. Avec 445 habitants au kilomètre carré (1 150 / sq mi), la densité de population du Rwanda est parmi les plus élevées d’Afrique. Des historiens comme Gérard Prunier pensent que le génocide de 1994 peut être en partie attribué à la densité de population. La population est principalement rurale, avec quelques grandes villes; les logements sont répartis uniformément dans tout le pays. La seule zone faiblement peuplée du pays est la terre de savane dans l’ancienne province d’Umutara et le parc national d’Akagera à l’est. Kigali est la plus grande ville, avec une population d’environ un million d’habitants. La croissance rapide de sa population met à mal son développement infrastructurel. Selon le recensement de 2012, la deuxième plus grande ville est Gisenyi, qui se trouve à côté du lac Kivu et de la ville congolaise de Goma, et compte 126 000 habitants. Les autres grandes villes comprennent Ruhengeri, Butare et Muhanga, toutes comptant moins de 100 000 habitants. La population urbaine est passée de 6% de la population en 1990 à 16,6% en 2006; en 2011, cependant, la proportion avait légèrement baissé, à 14,8%.

Le Rwanda est un État unifié depuis l’époque précoloniale et la population est issue d’un seul groupe culturel et linguistique, les Banyarwanda; cela contraste avec la plupart des États africains modernes, dont les frontières ont été tracées par les puissances coloniales et ne correspondaient pas aux frontières ethniques ou aux royaumes précoloniaux. Chez les Banyarwanda, il existe trois groupes distincts, les Hutu, les Tutsi et les Twa. Le CIA World Factbook donne des estimations selon lesquelles les Hutu représentaient 84% de la population en 2009, les Tutsi 15% et les Twa 1%. Les Twa sont un peuple pygmée qui descend des premiers habitants du Rwanda, mais les savants ne s’entendent pas sur les origines et les différences entre les Hutus et les Tutsis. L’anthropologue Jean Hiernaux soutient que les Tutsi sont une race distincte, avec une tendance aux « têtes, visages et nez longs et étroits »; d’autres, comme Villia Jefremovas, pensent qu’il n’y a pas de différence physique discernable et que les catégories n’étaient pas historiquement rigides. Dans le Rwanda précolonial, les Tutsis étaient la classe dirigeante, dont les rois et la majorité des chefs étaient issus, tandis que les Hutus étaient des agriculteurs. Le gouvernement actuel décourage la distinction Hutu / Tutsi / Twa et a supprimé cette classification des cartes d’identité. Le recensement de 2002 était le premier depuis 1933 à ne pas classer la population rwandaise en trois groupes.

L’éducation du Rwanda

Avant 2012, le gouvernement rwandais dispensait un enseignement gratuit dans les écoles publiques pendant neuf ans: six ans dans le primaire et trois ans suivant un programme secondaire commun. En 2012, cela a commencé à être étendu à 12 ans. Une étude de 2015 suggère que si les taux d’inscription dans les écoles primaires sont « presque omniprésents », les taux d’achèvement sont faibles et les taux de redoublement élevés. Bien que la scolarité soit gratuite, on s’attend à ce que les parents contribuent au coût de l’éducation de leurs enfants en leur fournissant du matériel, en soutenant le développement des enseignants et en contribuant à la construction de l’école. Selon le gouvernement, ces coûts ne devraient toutefois pas constituer une base pour l’exclusion des enfants de l’éducation. Il existe de nombreuses écoles privées à travers le pays, certaines gérées par des églises, qui suivent le même programme mais facturent des frais. De 1994 à 2009, l’enseignement secondaire était offert en français ou en anglais; en raison des liens croissants du pays avec la Communauté de l’Afrique de l’Est et le Commonwealth, seuls les programmes en anglais sont désormais proposés. Le pays compte un certain nombre d’établissements d’enseignement supérieur. En 2013, l’Université publique du Rwanda (UR) a été créée suite à la fusion de l’ancienne Université nationale du Rwanda et des autres établissements publics d’enseignement supérieur du pays. En 2013, le taux brut de scolarisation dans l’enseignement supérieur au Rwanda était de 7,9%, contre 3,6% en 2006. Le taux d’alphabétisation du pays, défini comme les personnes âgées de 15 ans ou plus qui savent lire et écrire, était de 71% en 2009, contre 38% en 1978 et 58% en 1991.

Les langues du Rwanda

La langue principale du pays est le kinyarwanda, qui est parlé par presque tous les Rwandais. Les principales langues européennes à l’époque coloniale étaient l’allemand, bien qu’il n’ait jamais été enseigné ou largement utilisé, puis le français, qui a été introduit par la Belgique à partir de 1916 et est resté une langue officielle et largement parlée après l’indépendance en 1962. Le néerlandais était également parlé. Le retour des réfugiés rwandais anglophones dans les années 90 a ajouté une nouvelle dimension à la diversité linguistique du pays. Le kinyarwanda, l’anglais, le français et le swahili sont toutes des langues officielles. Le kinyarwanda est la langue nationale tandis que l’anglais est le principal moyen d’enseignement dans l’enseignement secondaire et supérieur. Le swahili, la lingua franca de la Communauté de l’Afrique de l’Est, est également parlée par certains comme langue seconde, en particulier les réfugiés rapatriés de l’Ouganda, du Kenya, de la Tanzanie et de la République démocratique du Congo, et ceux qui vivent le long de la frontière avec la RDC. En 2015, le swahili a été introduit comme matière obligatoire dans les écoles secondaires. Les habitants de l’île Nkombo au Rwanda parlent le mashi, une langue étroitement liée au kinyarwanda.

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés