Revue de presse ivoirienne du 29 juillet

Afriquinfos Editeur 5 Vues
4 Min de Lecture

FRATERNITE MATIN

Le directeur de l'Orientation et des bourses, Ayékoé Jérôme, a animé vendredi une conférence de presse sur les affectations des élèves classe de 6ème. Et ce, après la fixation par le gouvernement de la barre d'admission à 85 points. Il a tenu à rassurer les parents que tous les élèves ayant obtenu le Certificat d'études primaires élémentaires (CEPE) seront affectés. "Car les dispositions réglementaires en vigueur stipulent que tout élève ayant obtenu une moyenne supérieure ou égale à 10 est admis en classe supérieure. De ce fait, tout élève qui a obtenu 85 points, soit 10 de moyenne à l'évaluation du CEPE et de l'entrée en 6ème devrait être déclaré admis en 6ème". Toutefois, il a précisé que les affectations se feront selon le mérite et le vœu émis. La norme étant d'affecter les enfants à proximité de leur lieu d'habitation. S'agissant des écoles d'excellence, il a souligné que ce sont les plus méritants qui y seront affectés.

LE NOUVEAU REVEIL

Le président Alassane Ouattara procède aujourd'hui lundi à Yamoussoukro, à la mise en service du pipeline reliant Abidjan et Yamoussoukro qui s'étendra plus tard aux villes de Bouaké et Ferkessédougou. Initiés depuis 2000, les travaux de construction du pipeline ont effectivement démarré le 20 septembre 2013. La construction et l'exploitation d'un pipeline permettront le transfert massif de multi-produits pétroliers du dépôt d'Abidjan vers les dépôts de Yamoussoukro et Ferkessédougou. Elle permettra également la redistribution des produits pétroliers à partir des dépôts de Yamoussoukro et de Ferkessédougou vers le marché intérieur de la Côte d'Ivoire et vers les marchés des pays de l'hinterland. Ainsi, avec une meilleure distribution des produits pétroliers sur le territoire national et vers l'hinterland, la Côte d'Ivoire se repositionnera sur le plan régional en matière de distribution d'hydrocarbures et améliorera la sécurité des réseaux routiers et ferroviaires (en réduisant considérablement ou en supprimant le transport par citerne).

L'INTELLIGENT D'ABIDJAN

La 3ème Conférence du sommet du Traité de l'amitié et de coopération Côte d'Ivoire-Burkina-Faso aura lieu mardi à Yamoussoukro en présence du président ivoirien Alassane Ouattara et de son homologue Burkinabé Blaise Compaoré. L'honneur est revenu dimanche aux chefs de la diplomatie des deux pays Charles Diby Koffi pour la Côte d'Ivoire et Djibril Bassolé du Burkina d'ouvrir le bal. Au cours d'une rencontre qu'ils ont co-présidée à la direction régionale du Trésor et de la Comptabilité publique de la capitale politique ivoirienne, les deux hommes ont insisté sur le renforcement de l'axe Ouagadougou-Abidjan. Charles Koffi Diby a indiqué que la réunion s'inscrit dans la continuité des actions engagées par les deux parties. Le chef de la diplomatie ivoirienne s'est félicité de ces travaux et a souhaité que les deux gouvernements s'en approprient. Djibril Bassolé a abondé dans le même sens en émettant le vœu de voir les travaux des experts adopter par les deux gouvernements.