Ban Ki-moon en Guinée-Bissau si les élections générales se déroulent normalement (ONU)

Afriquinfos Editeur 7 Vues
2 Min de Lecture

"Ban Ki-moon (secrétaire général de l'ONU) a promis de prendre part à la cérémonie d'investiture du nouveau président démocratiquement élu", a déclaré M. Ramos-Horta au cours d'un point de presse lundi. "Il va même co-présider la conférence des bailleurs" dont l'objectif est de mobiliser des fonds nécessaires à la relance économique de la Guinée-Bissau, a-t-il ajouté. José Ramos-Horta a souligné toutefois, à propos des prochaines élections législatives et présidentielles, que le recensement biométrique ne saurait être un prétexte pour bloquer le processus.

Il a expliqué qu'il faut "beaucoup de temps et de moyens financiers, qui n'existent pas en ce moment, pour faire un recensement biométrique". Un tel recensement a été posé comme préalable par le président Serifo Nhamadjo et le gouvernement de transition, pour avoir des élections apaisées et acceptées par tous. Par ailleurs, le chef d'une mission technique onusienne pour les élections, Akinyemi Adegbola, a indiqué que l'ONU va apporter un soutien matériel et technique pour les élections en Guinée- Bissau et attend "une décision rapide des autorités bissau-guinéennes sur le modèle du recensement", a indiqué de son côté. En visite de deux semaines en Guinée-Bissau, pour faire un diagnostic des besoins et des capacités du pays pour l'organisation des élections, il a souligné la nécessité "de présenter un budget crédible et réaliste dès que possible". Depuis l'ouverture démocratique en Guinée-Bissau en 1994, les élections ont toujours été financées par la communauté internationale.