Transport aérien : les pertes mondiales dues au Coronavirus montent à 252 milliards de dollars

transport aérien

Montréal (© 2020 Afriquinfos)- Dans une nouvelle mise à jour de ses prévisions sur les impacts du Coronavirus sur le marché du transport aérien, l’Association du transport aérien international (IATA) évalue désormais les pertes à 252 milliards de dollars.

Dans un précédent rapport datant du 5 mars, l’IATA chiffrait les pertes du secteur à 113 milliards de dollars. Entre temps, toute la planète entière est touchée par la pandémie du coronavirus et en réaction, les pays ayant des cas de contaminations ou non,  ont fermé leurs frontières aériennes clouant des milliers d’avions au sol.  Conséquence dans sa mise à jour en date du mardi 24 mars,  l’Association du transport aérien international a dû revoir ses chiffres. Les revenus du transport des passagers pourraient chuter de 252 milliards de dollars ; soit 44% du chiffre de 2019. Ceci « en raison de la sévérité des restrictions de voyages et de la récession mondiale attendue », précise l’IATA.

La demande de passagers en année pleine (passagers-kilomètres payants ou RPK) diminuera de 38% par rapport à 2019. La capacité de l’industrie (sièges-kilomètres disponibles ou ASK) sur les marchés nationaux et internationaux diminuera de 65% au cours du deuxième trimestre clos le 30 juin, par rapport à la même période de l’année précédente. Elle pourrait néanmoins remonté de 10% au quatrième trimestre. En Afrique, le trafic passager chutera de 32% par rapport à l’année 2019, et perdra 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Selon Alexandre de Juniac, le directeur général et chef de la direction de l’IATA, ces projections sont faites  dans le scénario où « les restrictions de voyage sévères » durent jusqu’à trois mois et  l’Industrie aéroportuaire a besoin d’un soutien de liquidités de 200 milliards de dollars pour résister au choc que subira le secteur dû au Covid-19.

Boniface T.

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés