« Wakanda Forever », suite de l’épopée de Marvel, sort au cinéma le 9 novembre prochain

Floride (© 2022 Afriquinfos)- Enfin !  « Black Panther : Wakanda Forever » sortira bel et bien dans les salles le 9 novembre prochain. La menace de priver les cinémas de la production ne plane plus.

Soulagement pour les salles obscures françaises: la superproduction de la franchise Marvel sortira bien au cinéma ce 9 novembre 2022 selon une annonce faite par Disney. En projet depuis 2018, la suite du film Black Panther a bien failli ne pas voir le jour après le décès de son comédien principal Chadwick Boseman en août 2020. Mais le producteur Kevin Feige et le réalisateur Ryan Coogler ont finalement décidé de poursuivre la saga en honorant l’acteur et choisissant de ne pas réattribuer son rôle.

Mais au mois de septembre dernier, lors de l’assemblée générale du Syndicat Français des Théâtres Cinématographiques, Disney émet la possibilité de sortir Black Panther 2 directement sur sa plateforme de streaming Disney+ en France.

La raison est simple : éviter les contraintes de la chronologie des médias et favoriser l’essor de sa plateforme Disney+.

Si ce cas de figure arrivait, le long-métrage porté par Angela Bassett, Lupita Nyong’o, Danai Gurira et Letitia Wright sortirait donc sur la plateforme de streaming partout dans le monde, et donc en France, le 26 décembre. Soit 45 jours après le début de l’exploitation du film dans les salles américaines.

Déjà revue en janvier 2022, la chronologie des médias a pour but de protéger les différents acteurs de la production audiovisuelle en France. Ainsi, lors de la sortie d’un film, les salles de cinéma ont une exclusivité de 4 mois, réduite à 3 mois si le film a enregistré moins de 100 000 entrées en 4 semaines.

A l’issue de cette fenêtre s’ouvre celle de la vidéo à la demande à l’acte (VOD) et de l’édition physique (DVD et Blu-ray). Canal+ et OCS peuvent diffuser le film au bout de 6 mois en échange d’investissements importants dans l’économie du cinéma français, Netflix au bout de 15 mois tandis que les plateformes Prime Vidéo et Disney+ ne peuvent diffuser les films qu’au bout de 17 mois.

Mais Disney, engagé dans une bataille mondiale à coups de milliards pour la suprématie sur le marché des plateformes et qui avait boudé le premier accord, faisait déjà pression, huit mois après, pour réviser ces règles. Dans son viseur: l’obligation de retirer ses films de la plateforme lorsqu’ils passent sur les chaînes gratuites, au bout de 22 mois.

Dans les négociations, ouvertes début octobre sous l’égide du Centre national de la cinématographie (CNC), la firme aux grandes oreilles avait menacé de ne plus sortir certains long-métrages en salles, comme elle avait déjà pu le faire avec le film d’animation Avalonia, l’étrange voyage, quitte à se priver des recettes afférentes. De nouvelles négociations sont prévues pour ce mois de novembre, au cours desquelles les acteurs du dossier tenteront de faire valoir leurs arguments.

Disney promet ainsi de contribuer « de manière constructive aux réflexions et débats (…) afin de définir dès février 2023 un nouveau cadre (…) équitable, flexible et incitatif à la sortie des films en salles de cinéma« .

En 2018, le premier volet du film de super-héros mettant en scène des acteurs noirs dans le royaume imaginaire du Wakanda a fait 3,8 millions d’entrées en France, avec une sortie notamment marquée par la mort de son acteur principal, Chadwick Boseman.

V.A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés