Ghana: Costumes d’or, d’argent associés à la Cour royale des Asante exposés à partir de mai 2024 à Kumasi en lien avec les Britanniques

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture
Des objets royaux sont restitués par le musée Fowler de l'Université de Californie a Palais Manhyia, le 8 février 2024 à Kumasi, au Ghana.

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Deux Musées britanniques ont renvoyé au Ghana 32 objets en or et en argent pillés dans le royaume Ashanti il y a plus de 150 ans, pour une durée de six ans, selon la partie ghanéenne qui a négocié ce prêt. 

Le Roi asante, Otumfuo Osei Tutu II (c), arrive au Palais Manhyia, le 8 février 2024 à Kumasi, au Ghana.

Ces précieux objets arrivés mercredi 17 avril dans le pays avaient été dérobés à la cour du roi asante (ou ashanti) au cours des affrontements qui ont eu lieu au XIXe siècle entre les Britanniques et l’influent peuple asante. Quinze proviennent du British Museum et 17 du Victoria & Albert Museum (V&A). Ce retour intervient alors que la pression internationale s’accentue pour que les Musées et institutions européens et américains rendent aux Etats africains les objets d’art pillés par les anciennes puissances coloniales, telles que la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et la Belgique. Dans le cadre de cet accord, ces antiquités, y compris les costumes d’or et d’argent associés à la Cour royale des Asante, seront exposées à compter du 1er mai 2024 au Musée du Palais Manhyia, dans la ville de Kumasi, à l’occasion de la célébration du jubilé d’argent du roi asante, Otumfuo Osei Tutu II, qui durera toute l’année.

Ivor Agyeman-Duah, le conseiller du roi qui a négocié le retour des objets, a expliqué qu’ils avaient été prêtés au palais pour une durée maximale de six ans. « Ces artefacts précieux, qui ont une immense signification culturelle et spirituelle pour le peuple ashanti, sont ici dans le cadre d’un accord de prêt pour une période initiale de trois ans, renouvelable pour trois autres années », a déclaré Agyeman-Duah. « Cela marque un moment important dans nos efforts pour récupérer et préserver notre patrimoine, et développe un sentiment de fierté et de connexion à notre riche histoire », a ajouté Agyeman-Duah. En février 2024, le musée Fowler de l’université de Californie a définitivement restitué sept objets royaux au roi Otumfuo Osei Tutu II, qui seront exposés aux côtés de ceux prêtés par les deux Musées britanniques.

Le Nigeria négocie également la restitution de milliers d’objets métalliques datant du XVIe au XVIIIe siècle, pillés dans l’ancien Royaume du Bénin et actuellement détenus par des Musées et des collectionneurs d’art aux États-Unis et en Europe. En 2021, la France a rendu au Bénin 26 objets et d’œuvres d’art volés en 1892 par les forces coloniales lors du sac d’Abomey.

- Advertisement -

© Afriquinfos & Agence France-Presse