Alassane Ouattara invite les soldats en exil à rentrer au pays avant la fin du mois

ecapital
2 Min de Lecture

M. Ouattara a mis à profit la cérémonie de remise de feuille de route aux nouveaux responsables de l'Armée pour exhorter les militaires, policiers, gendarmes, douaniers et agents des eaux et forêts qui ont déserté les casernes à reprendre le service dans leurs unités respectives, au risque d'être radiés des effectifs.

"Je les invite à revenir avant la fin du mois de juillet. Leur sécurité sera assurée", a déclaré le chef de l'Etat ivoirien.

Alassane Ouattara a appelé les chefs d'unités des forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI, nouvelle armée réunifiée) à assainir leurs rangs, pour que cessent les rackets, les pillages, les tracasseries, les perquisitions arbitraires et les exactions contre les populations.

- Advertisement -

"Vous devez vous consacrer exclusivement à la lutte contre l'insécurité. J'invite au respect de l'autorité et de la hiérarchie", a recommandé M. Ouattara, menaçant d'extirper les mauvais éléments des rangs des FRCI.

"Ma vision de la nouvelle armée est d'instaurer un nouvel état d'esprit", a-t-il expliqué, soulignant que l'armée doit être un puissant instrument de cohésion.

Plusieurs militaires des ex Forces de défense et de sécurité (FDS, ex forces pro-Gbagbo) ont quitté la Côte d'Ivoire et trouvé refuge dans d'autres pays, au lendemain de l'arrestation de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

Plusieurs autres restés au pays n'ont toujours pas repris le travail dans les brigades, commissariats et casernes, malgré les appels à l'apaisement et les assurances données par les nouvelles autorités ivoiriennes.

La Côte d'Ivoire se remet lentement d'une crise post-électorale qui a occasionné au moins 3.000 morts et un million de personnes déplacées.