Les domaines « agricole, minier et énergétique », nouvelles priorités de la coopération entre Libreville et Abidjan

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture
Le Président de Transition du Gabon, le général Brice Oligui Nguema (g) et le Président ivoirien Alassane Ouattara, le 11 avril 2024 à Abidjan.

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Abidjan (© 2024 Afriquinfos)- La Côte d’Ivoire et le Gabon souhaitent renforcer leurs échanges économiques dans les domaines agricoles, minier ou encore énergétiques. L’information a été donnée au cours d’un entretien entre le président ivoirien, Alassane Ouattara et le président de la Transition du Gabon, Brice Oligui Nguema Brice Oligui Nguema, qui est à Abidjan depuis ce 11 avril 2024, pour une visite d’amitié de trois jours.

Au cours de leur entretien, en début d’après-midi de ce mardi, les deux dirigeants ont également fait le point sur l’état des relations entre leur pays. Pendant près d’une heure de temps, Messieurs Oligui Nguema et Ouattara ont mis l’accent sur « l’excellente relation », «d’amitié et de partage», qui prévaut entre les deux « nations sœurs » depuis 1966. Accompagné d’une forte délégation dont une dizaine de ministres, dont le vice-Premier ministre, le ministre de l’Économie ou encore celui de l’Agriculture, le général Brice Oligui Nguema a été accueilli dès son arrivée par le président ivoirien Alassane Ouattara.

Le président Ouattara a affirmé suivre avec « un grand intérêt » les étapes de la transition gabonaise. Il a salué les «efforts déployés pour retourner à la normalité constitutionnelle en août 2025». Le Président ivoirien a aussi dit apprécier le «climat apaisé» et souhaité, de tout cœur, le bon déroulement du dialogue inclusif. De son côté, le général Brice Oligui Nguema a remercié «son aîné» pour son soutien et ses conseils, tout en réitérant une doléance déjà exprimée lors d’un entretien à Riyad en novembre dernier: «Plaider pour la levée des sanctions de l’Union africaine qui pèsent sur le Gabon».

Il a également remercié le président ivoirien pour son rôle dans la sous-région ouest africaine. «Cette tribune est également l’occasion de remercier le président Ouattara pour le retour de mes frères d’armes et de leurs États au sein de la Cédéao. Il faut maintenant peut-être mettre en avant de bons offices. Et que ce soit pour le bien-être de nos économies et privilégier l’intérêt commun de nos populations». Au cours de cette visite en Côte d’Ivoire, Brice Oligui Nguema va visiter le CNRA (Centre national de recherche agronomique).

- Advertisement -

V. A.