La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso vont échanger des expériences dans le domaine sanitaire

Afriquinfos Editeur 4 Vues
2 Min de Lecture

"Nous espérons renforcer notre coopération dans le domaine de la santé, particulièrement dans l'hémodialyse afin que cela puisse nous aider au Burkina Faso à faire des progrès", a déclaré le Premier ministre burkinabè à l'issue de la visite et de l'inauguration du Centre d'hémodialyse.

Le Centre d'hémodialyse qui permet de "prolonger la vie" des malades souffrant d'insuffisance rénale a coûté 68 millions de francs CFA débloqués par une maison de téléphonie mobile.

Visitant le Centre de transfusion sanguine financé à hauteur de 360 millions de francs CFA par les Etats Unis, M. Tiao a indiqué que la question du don de sang est "très cruciale" avec un "besoin énorme".

"Nous allons voir au niveau de notre gouvernement comment nous inspirer de cette expérience ivoirienne qui s'avère vraiment très intéressante", a-t-il affirmé.

Le Premier ministre ivoirien a, pour sa part, insisté sur l'importance des besoins et a lancé un appel aux donateurs.

"Il faut 220 000 poches de sang et il ne reste que 160 000", a-t-il relevé. Daniel Kablan Duncan a également insisté sur la "qualité de la coopération".

"Il faut que nous puissions faires des échanges d'expérience afin de tirer profit de ce qui se fait de meilleur de part et d'autre et aller donc de l'avant dans une coopération sous régionale", a-t-il suggéré.

La 3ème conférence du Traité d'amitié et de coopération entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso s'ouvre mardi en présence des chefs d'Etat des deux pays.