Atos ouvre un nouveau Global Delivery Center au Caire

Afriquinfos Editeur
6 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Le Caire (© 2022 Afriquinfos)-Le Premier ministre égyptien et le ministre égyptien de la Communication et des Technologies de l’information ont signé un accord entre Atos et l’Agence égyptienne de développement de l’industrie des technologies de l’information (ITIDA) en vue d’étendre les activités d’Atos en Égypte. Le nouveau GDC fournira des services numériques de pointe aux clients  du monde entier.

Atos annonce aujourd’hui l’ouverture de son nouveau Global Delivery Center (GDC) au Caire, en Égypte, marquée par une cérémonie de signature officielle en présence du Premier ministre égyptien, M. Moustafa Kemal Madbouli, et du ministre égyptien de la Communication et des Technologies de l’information, le Dr. Amr Talaat.

Avec son nouveau GDC, Atos consolide sa présence au Moyen-Orient et en Afrique ainsi que son engagement envers ses clients régionaux et mondiaux. Ce nouveau centre renforcera sa capacité de prestations de services à l’international, en plus de lui permettre d’explorer les perspectives commerciales de l’ensemble de la région.

L’Égypte produit chaque année quelque 100.000 diplômés en informatique. Plus de 80 % de sa jeune population active parle couramment des langues telles que l’arabe, l’anglais, le français et l’allemand. L’Égypte s’est également classée au quatrième rang des pays les plus résistants aux pandémies, consolidant ainsi sa position parmi les meilleurs lieux de prestations de services au monde.

- Advertisement -

Tirant parti de la diversité et des compétences de la main-d’œuvre égyptienne ainsi que d’un solide soutien du ministère de la Communication et des Technologies de l’information, Atos vise à fournir des services numériques de premier ordre à ses clients du monde entier depuis l’Egypte.

Le Groupe offre à ses clients une gamme complète de services, notamment des services de ‘digital workplace’, développement d’applications, tests automatisés, gestion de projet, analyse et gestion des bases de données, assistance mainframe, serveur et infrastructure, le tout à des prix compétitifs.

Le Dr Amr Talaat, ministre égyptien de la Communication et des Technologies de l’information, a approuvé l’accord signé avec Atos, qui fait partie d’une série d’accords conclus avec 29 entreprises multinationales. Plus de 34.000 emplois seront ainsi créés à l’export via 35 centres de services mondiaux, pour une valeur d’exportation estimée à un milliard de dollars par an. «Ces accords reflètent l’environnement commercial favorable de l’Égypte et la confiance que témoignent les multinationales envers nos talents locaux», a commenté le Dr Amr Talaat. Le Dr Amr Talaat a également souligné le fort potentiel de l’Égypte, qui pourrait bien devenir la prochaine grande plateforme mondiale de services numériques haut de gamme grâce aux efforts constamment déployés pour accroître la compétitivité du pays dans le secteur de la délocalisation. «Par son emplacement unique au carrefour de trois continents, l’Égypte offre une infrastructure numérique résiliente de haute qualité et fournit un cadre législatif favorable pour suivre le rythme accéléré de la croissance mondiale», a-t-il ajouté.

«Nous avons de nombreux talents dans le secteur technologique, disponibles à un coût compétitif, qui apporteront une expérience reconnue dans la prestation de services commerciaux auprès d’entreprises mondiales dans plus de 100 pays et 20 langues différentes», a affirmé le Dr Amr Talaat.

Amr Mahfouz, Directeur général de l’ITIDAa déclaré : «Nous sommes ravis de parvenir à un accord avec Atos, qui aidera l’ITIDA à atteindre les objectifs définis dans le cadre de l’ambitieuse stratégie égyptienne  numérique pour le secteur de la délocalisation (2022-2026): multiplier les revenus d’exportation issus de ce secteur tout en créant plus d’emplois au niveau national pour notre vivier de talents qualifiés».

«L’ITIDA s’emploie à tirer parti de la situation géopolitique actuelle qui a engendré des défis majeurs dans les plus grandes plateformes de livraison, tout en suivant de près la pénurie mondiale de talents. 

Nous investissons massivement dans le développement des compétences numériques et humaines de nos nombreux talents, en privilégiant le développement des capacités du pays dans les services à haute valeur ajoutée, notamment l’ingénierie, la recherche et le développement (IR&D),  les logiciels embarqués et la  conception électronique», a ajouté Amr Mahfouz.

Afriquinfos