Guinée-Bissau : prochaine démobilisation de 400 militaires

Afriquinfos Editeur 14 Vues
1 Min de Lecture

 Selon lui, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), dont la Guinée-Bissau fait partie, a déjà mis à la disposition de son gouvernement la somme de 23 millions de dollars sur les 63 millions promis pour mettre en ouvre le projet de réforme au sein des forces de sécurité et de défense.

Il a ajouté que Bissau a déjà versé sa contrepartie dans le fonds de pension à hauteur de 500.000 dollars.

"Ce projet de réforme consistera à verser une pension aux militaires durant cinq ans pour leur faciliter une réinsertion économique et sociale", a-t-il précisé.

 Evoquant le trafic de cocaïne, Carlos Gomes Junior a affirmé que la Guinée-Bissau continue d'être un point de passage de la drogue en provenance d'Amérique Latine pour l'Europe.

 "Mon gouvernement va continuer de mener une croisade contre le trafic de drogue" a-t-il déclaré.