Revue de la presse ivoirienne du 28 novembre

Afriquinfos Editeur
5 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

FRATERNITE MATIN
"Nous tenons au retour de la Banque africaine de développement dans les plus brefs délais", a déclaré dimanche le président du groupe de la Bad, Donald Kaberuka, à l'issue de la signature d'un nouvel accord de siège. Au terme de plusieurs réunions bipartites (Côte d'Ivoire-Bad), le texte signé, met en place un nouveau cadre de coopération. Le ministre des Affaires étrangères, Daniel Kablan Duncan, en dit un mot : "Quarante ans après la signature de l'accord de siège, face aux dysfonctionnements notés ces derniers temps, la partie ivoirienne n'a trouvé aucun inconvénient à analyser positivement les nouvelles propositions faites en vue de mener plus en avant l'indispensable adaptation au contexte nouveau". L'accord révisé rassure sur le respect scrupuleux des privilèges et immunités accordés à la banque et à son personnel. En outre, il est prévu des dispositions pour faciliter l'accès du territoire ivoirien aux agents de la Bad. Un commissariat spécial sera mis en place au sein même du siège de l'institution africaine. En revenant à Abidjan, la Bad aura son titre de propriété définitif sur le terrain de son siège.

LE PATRIOTE
Après quelques jours passés en Europe, Alassane Ouattara et son épouse ont regagné le pays dimanche. Il s'est adressé à la presse. "Je rentre d'une visite de travail en Belgique auprès des autorités Belges et l'Union européenne. J'ai profité de l'occasion pour les remercier pour le soutien politique et diplomatique dont nous avons bénéficié pendant cette période de crise postélectorale, mais aussi pour l'organisation des élections. L'UE a été à nos côtés. Elle a fait de gros efforts de contribution. Nous avons, à cette occasion, signé une convention importante de 82 milliards de FCFA pour plusieurs secteurs. Ce sont des décaissements qui vont se faire rapidement. Ils ont été impressionnés de savoir qu'en fin d'année, la Côte d'Ivoire sera le seul pays qui aura consommé en engagement 99% des crédits qui ont été alloués", a déclaré Alassane Ouattara. Concernant l'incarcération des journalistes, il dit être pour la liberté d'expression. "Nous sommes dans un Etat de droit. Je veux en appeler à nouveau à la responsabilité des journalistes. Les journalistes peuvent avoir leur opinion, mais il faut relater les faits. Les mensonges qui ont conduit à cette crise sont inacceptables. Ce que j'appelle la Côte d'Ivoire nouvelle, que les journalistes fassent leur travail en toute sérénité mais également que la justice puisse faire son travail", a-t-il ajouté.

L'INTER
Gervais Coulibaly, l'ancien porte-parole de Laurent Gbagbo a annoncé dimanche que 50 cadres de l'ancien régime pourront à nouveau avoir accès à leurs comptes bancaires gelés d'ici mercredi. "Le 29 novembre, nous attendons une centaine (d'exilés pro-Gbagbo à Abidjan). D'ici à mercredi, on aura une cinquantaine de compte dégelée", a révélé Gervais Coulibaly qui se dit convaincu que seule la négociation peut sauver les membres de l'ancien pouvoir. "Quand vous avez utilisé la scène politique pendant longtemps et qu'elle n'a rien donné, utilisez les couloirs. Négocions pour sauver notre chef. N'ayez pas peur. Utilisons l'arme la plus efficace : le dialogue", a-t-il indiqué. Le président du Cap unir pour la démocratie et le développement (Cap Udd), parti politique engagé dans la course au Parlement, était à Yopougon, circonscription électorale où il est candidat, dans le cadre de la pré-campagne pour les législatives. Pour lui, cette commune réputée fief de l'ex-majorité présidentielle ne doit pas échapper à l'ex-parti au pouvoir. D'où le sens de sa candidature à Yopougon. "On peut tout prendre, mais il y a deux choses qu'on ne peut pas nous arracher : l'esprit de Gbagbo et Yopougon. Jamais, on ne doit prendre Yopougon ", s'est justifié le candidat du Cap Udd.
 

- Advertisement -