Un DJ franco-algérien superstar à la finale du Super Bowl 2023 aux USA

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Arizona (© 2023 Afriquinfos)- Ce sont les success stories comme on les aime. Parti d’un milieu modeste, élevé par une mère algérienne et n’ayant quasiment pas connu son père, DJ Snake de son vrai nom William Grigahcine fait partie des noms qui comptent dans le monde de la musique. Consécration ultime pour le DJ Franco-algérien, il était dimanche dernier, l’une des têtes d’affiche du Super Bowl, l’événement sportif le plus couru aux Etats-Unis.

Pour les artistes, participer au Super Bowl, c’est la quête de toute une vie. Les Superstars mondiales se bousculent pour assurer le show avant le début et à la mi-temps de la finale du Championnat de football américain. Cette année pour tenir en haleine, le public présent et les millions de téléspectateurs de la rencontre a opposé les Eagles de Philadelphie aux Chiefs de Kansas City qui ont remporté le titre, la Barbadienne Rihanna partageait l’affiche avec un DJ français d’origine algérienne, DJ Snake. Le producteur a enflammé les platines.

Avant de devenir une star planétaire et de cumuler 37 milliards d’écoutes sur les plateformes de streamings, William Grigahcine a dû batailler. Il arrête l’école à 17 ans pour se consacrer à la musique, avec l’aide financière de sa mère, algérienne. Il commence sa carrière artistique en 2007. Il anime notamment une émission de radio et mixe dans des clubs parisiens, sans parvenir à gagner sa vie. Le succès le localise à partir de 2012 grâce au son Turn Down for What, en duo avec Lil Jon. DJ Snake s’impose comme un phénomène mondial et devient mondialement connu pour ses productions de musique électronique.

Le natif de Paris devient incontournable et sort deux albums en 2016 (Encore) et 2019 (Carte Blanche) sur lesquels figurent les plus grands noms du rap et de la pop américaine. Le DJ fait plusieurs tournées à travers le monde, jouant devant des foules de fans déchaînés dans des festivals de musique tels que Coachella, Tomorrowland et Lollapalooza. Il cumule plus de 37 milliards d’écoutes sur les plateformes de streaming.

- Advertisement -

Malgré le succès DJ Snake n’oublie pas ses origines. Son dernier projet Disco Maghreb – du nom de l’emblématique maison de disques d’Oran, ville algérienne du raï – est un hommage à cette musique et au pays de sa mère. Pour l’occasion, l’artiste y fredonne d’ailleurs quelques mots en arabe dialectal.

Boniface T.