Cameroun : Gaëlle Enganamouit, héroïne du foot féminin, raccroche ses crampons

Gaëlle Enganamouit

Gaëlle Enganamouit | A la surprise générale et même de ses encadreurs, l’internationale camerounaise, Gaëlle Enganamouit a annoncé le mardi 09 juin dernier alors qu’elle fêtait ses 28 ans, la fin de sa carrière. L’attaquante des Lions Indomptables, raccroche les crampons en détenant le record de la joueuse la plus rapide de l’histoire à marquer un but.   

Reconnue pour sa pointe de vitesse exceptionnelle et son adresse devant le but, Gaëlle Enganamouit est l’une des toutes meilleures joueuses de football sur le continent ces dernières années et une star dans son pays le Cameroun.  A seulement 28 ans, elle a annoncé la fin de sa carrière au grand étonnement de son sélectionneur lui-même qui visiblement n’a pas vu venir cette annonce. Alain Djeumfa, headcoach des Lionnes Indomptables, comptait toujours sur les talents de son attaquante pour les prochaines campagnes de l’équipe nationale : « C’est une surprise pour moiElle est jeune et on avait encore besoin d’elle. Vingt-huit ans, c’est l’âge d’or du foot. Je respecte sa décision. Il y a quelques mois, je la sentais bien dans la préparation pour la rencontre face à la Zambie lors des éliminatoires pour les JO de Tokyo. Elle est la seule à pouvoir expliquer sa décision », a-t-il déclaré.

Gaëlle Enganamouit  a été appelé en sélection nationale pour la première fois en 2009. Trois ans plus tard, elle remporte les Jeux Africains avec les Lionnes Indomptables et est élu, la même saison « Meilleure Joueuse du championnat camerounais ». Une visibilité qui lui permet d’aller monnayer son talent en Europe. Elle évolue notamment au Spartak Subotica en Serbie où elle établit en 2013, un record en marquant un but dès la 3ème  seconde de jeu depuis le rond central. Enganamouit jouera également pour le  Rosengard en Suède et à Malaga en Espagne.

La désormais ex Lionne Indomptable s’est également illustrée lors du Mondial féminin où elle un triplé lors du match d’ouverture et participe à la performance de son équipe qui finit cette année en 8èmes de Finale. La même année Gaëlle Enganamouit est élue «  meilleure footballeuse africaine ».

De récurrentes blessures l’empêcheront ensuite de continuer sa progression. Elle manquera ainsi le Mondial 2019 bien qu’étant dans l’effectif d’Alain Djeumfa. Ce dernier justifiera sa convocation par son importance dans les vestiaires : « Elle a été très importante dans le vestiaire. Comme toujours, elle a poussé ses camarades. Elle est un exemple pour la jeunesse camerounaise » soutient l’entraineur.

Sans club depuis son départ de Malaga en février 2020, Gaëlle Enganamouit range donc ses crampons mais ne sera pas très loin des pelouses. A l’initiative de la première école de football féminin au Cameroun, elle sera certainement aux côtés de ses jeunes pour les booster dans leur carrière, ou dans les couloirs de la Fécafoot pour partager son expérience à un plus haut niveau.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés