Soudan/Soudan du Sud: les redevances sur le pétrole rapprochent les Soudanais malgré eux

ecapital
2 Min de Lecture

Lors d'une réunion mercredi à Juba, capitale du Soudan du Sud, les deux ministres ont décidé que cette redevance soit désormais indexée sur le prix du brut, au lieu d'être fixe. «Nous avons discuté et nous nous sommes accordés sur le principe d'une révision de l'accord», a déclaré le ministre sud-soudanais du Pétrole et de Mines, Stephen Dhieu Dau. Le Soudan du Sud a nécessairement besoin des pipe-lines soudanais menant à Port-Soudan, sur la mer Rouge, afin d’exporter son pétrole brut. En raison de la chute des cours mondiaux et du montant de cette redevance fixée jusque-là à 24 dollars le baril, Juba vend actuellement ce brut à un prix perdant.

Global Witness, une ONG de lutte contre la corruption liée aux ressources naturelles, avait indiqué en janvier que le Soudan du Sud vendait son pétrole à environ 20 dollars le baril. Lors de la proclamation de son indépendance le 9 juillet 2011, après des décennies de conflit avec Khartoum, le Soudan du Sud a hérité de 75% des réserves pétrolières du Soudan pré-sécession. Mais, enclavé, il continue de dépendre des infrastructures soudanaises pour exporter son pétrole.

Le plus jeune pays du monde a replongé dans la guerre civile en décembre 2013, d’où l'effondrement de son économie.

- Advertisement -

 Bella Edith