Maroc/La cinquième édition du Global Entrepreneurship Summit a vécu

ecapital
3 Min de Lecture

Alors qu'il tablait sur la participation de 3.000 personnes, le comité d'organisation a annoncé la participation de plus de 6.000 personnes, venus de tous les horizons : hommes d'affaires, chefs d'État, ministres, investisseurs, experts, jeunes entrepreneurs, étudiants.

 "Je suis certain que nos partenaires américains ont eu l'occasion de mesurer la formidable énergie du continent africain, de sa jeunesse, de ses dames…", a lancé le ministre marocain des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar dans son discours de clôture de cette cinquième édition du GES.

Le GES de Marrakech a été l'occasion pour plusieurs hommes d'affaires et personnalités publiques d'apporter leur soutien à l'entreprenariat sur le continent. À commencer par le magnat marocain de la finance, Othman Benjelloun.

- Advertisement -

Invité pour présenter son parcours, jalonné de succès, le PDG du groupe financeCom a annoncé la mise en place par sa banque BMCE Bank d'un prix pour l'entrepreneuriat africain doté d'une enveloppe de 1 million de dollars. "Ce sera un prix qui récompensera chaque année la meilleure entreprise innovante d'Afrique", explique un haut cadre de la banque marocaine.

Les cadeaux de Biden

Le vice-président américain Joe Biden n'a pas manqué lui aussi de faire quelques cadeaux au Maroc, pays hôte de l'édition 2014. D'abord en annonçant la poursuite du programme Millenium Challenge Account qui sera doté, selon lui, d'une enveloppe supplémentaire de 50 millions de dollars, consacrée à la formation professionnelle.

Puis en annonçant la mise en place dans le royaume, en partenariat avec le producteur d'engrais marocain OCP, le constructeur suédois Volvo et l'USAID, de "l'Académie Volvo" pour la formation en équipement industriel lourd et véhicules commerciaux. L'académie devra former chaque année quelque 150 étudiants marocains et venant d'Afrique subsaharienne selon les initiateurs du projet. "L’académie sera basée à l"École des métiers du bâtiment et travaux publics de la région de Chaouia-Ouardigha", notent-ils.

« Après cette première édition en terre africaine, le Global Entrepreneurship Summit fera son retour l'année prochaine sur le continent, mais dans un pays du sud du Sahara », a annoncé la patronne de la "small business administration" américaine, Maria Contreras-Sweet.

P. Amah