L’Algérie va se doter d’un budget militaire record de 22 milliards de dollars pour ses projections à court terme

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Alger (© 2022 Afriquinfos)- Alger ne badine pas avec sa sécurité. L’Assemblée Populaire nationale (APN) a approuvé un texte allouant un budget de 3.186 milliards de dinars (plus de 22 milliards de dollars) en 2023 aux dépenses consacrées à la défense nationale. C’est un peu du double de l’enveloppe allouée en 2022 et bien loin devant les dépenses allouées aux finances.

C’est une hausse sans précédent du budget militaire en Algérie. Alors qu’en 2022, ce sont 1.300 milliards de dinars qui ont été alloués aux dépenses militaires, en 2023 ce sera 3.188 milliards de dinars, un peu plus de 22 milliards de dollars. Le projet de loi adopté le mardi 22 novembre par l’Assemblée nationale fait de la défense, le premier poste budgétaire du pays devant les finances, doté de plus de 21 milliards de dollars. L’Algérie a occupé le premier rang en Afrique et la 26è position à l’échelle mondiale en matière de dépenses militaires en 2021

Le financement de ce nouveau budget a été rendu possible par la hausse des prix des hydrocarbures, dont l’Algérie est un important exportateur. «La hausse des prix des hydrocarbures contribue à renforcer la reprise de l’économie algérienne suite au choc de la pandémie. Les recettes exceptionnelles provenant des hydrocarbures ont atténué les pressions sur les finances publiques et extérieures», a indiqué, lundi, une délégation du Fonds monétaire international (FMI), qui a séjourné du 6 au 21 novembre en Algérie.

Cette hausse historique intervient alors que les tensions sont vives entre l’Algérie et le Maroc. Les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques en août 2021 en raison de profonds désaccords sur le territoire disputé du Sahara occidental et du rapprochement sécuritaire entre Rabat et Israël. Alger a pour sa part renforcer sa coopération militaire avec la Russie. En témoignent les exercices militaires entre les deux pays en octobre dernier en Méditerranée et en novembre à Hammaguir.

- Advertisement -

Moscou devrait d’ailleurs être le premier bénéficiaire de cette montée en flèche du budget consacré à la défense par l’Algérie. Depuis 2019, le pays des Fennecs est devenu le premier client de la Russie en matière d’armement, devançant l’Inde et la Chine.

Boniface T.