Football: Après les violences politiques, la Fifa menace de priver l’Egypte de son come-back international

Afriquinfos
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

La crise au sein de la Fédération Egyptienne de Football (EFA) dure depuis 2012. Elle est partie d’une saisine du Comité Olympique local par deux candidats malheureux du congrès électif qui a eu lieu cette année-là.

Magda El Hlebawi et Hermas Radwan dénonçaient des irrégularités dans le scrutin et exigeaient qu’il soit annulé. Quatre ans plus tard, la crise est toujours d’actualité et c’est la justice qui s’en est mêlée. Un tribunal cairote a donné raison aux deux plaignants et enjoint le Ministère des Sports de dissoudre l’actuel bureau de l’EFA dirigé par Gamal Allam.

Il n’en fallait pas plus pour que les cheveux se dressent sur la tête des dirigeants de la FIFA, toujours frileux à l’évocation de l’ingérence du politique dans les affaires des associations sportives membres de cette faîtière. Un courrier a été aussitôt adressé aux responsables sportifs égyptiens. L’instance du football mondial rappelle à l’EFA «son engagement à préserver la liberté de gestion de ses associations et menace de suspendre l’EFA si l’Etat n’obtempère pas».

Et d’ajouter: «Cette décision, si elle est exécutée, sera prise comme une ingérence de l’Etat dans les affaires du football et sera transmise aux juridictions compétentes de la FIFA qui prendraient des sanctions allant à une suspension», lit-on dans le courrier menaçant. En termes clairs, l’Egypte et ses équipes nationales seront suspendues de toutes compétitions organisées sous l’égide de la FIFA, si le Ministère des sports met à exécution l’injonction du tribunal. A la lecture dudit courrier, l’Etat égyptien devrait revoir sûrement sa copie…

- Advertisement -

T.W.