Face à l’épidémie du Coronavirus, le chef de l’ONU appelle à ne pas céder à la panique

onu

New York (© 2020 Afriquinfos)- Dans Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé vendredi à ne pas céder à la panique mais à se préparer face à l’épidémie de coronavirus qui se propage dans le monde.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a porté vendredi la menace que représente le Covid-19 à « très élevée » au niveau mondial, alors qu’un cas a été confirmé au Nigéria, le premier en Afrique subsaharienne.

« Ce n’est pas le moment de paniquer – c’est le moment de se préparer – d’être pleinement préparé. Comme l’a dit le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros, ‘le plus grand ennemi en ce moment n’est pas le virus. C’est la peur, les rumeurs et la stigmatisation’ », a dit M. Guterres lors d’un point de presse à New York.

Ce n’est pas le moment de paniquer – c’est le moment de se préparer – António Guterres

« Il est maintenant temps que tous les gouvernements prennent des mesures et fassent tout leur possible pour contenir la maladie – et ce, sans stigmatisation et dans le respect des droits de l’homme », a-t-il ajouté. « Nous savons qu’il est possible de contenir l’épidémie, mais la fenêtre d’opportunité se rétrécit. Je lance donc un appel à la solidarité et à un soutien mondial entier, avec tous les pays prenant pleinement leurs responsabilités ».

Vendredi à Genève, l’OMS a appelé tous les pays encore épargnés à se préparer à l’arrivée du Covid-19 alors que la crainte d’une propagation de l’épidémie de coronavirus s’est amplifiée après la confirmation d’un cas au Nigéria.

L’épidémie de coronavirus «prend de l’ampleur», a déclaré Christian Lindmeier, porte-parole de l’OMS, qui a rappelé également que l’agence onusienne avait, à de multiples reprises, prévenu que le Covid-19 pourrait se répandre à de nombreux pays, « voire à tous les pays ».

Près de 4.351 cas ont été recensés dans 49 pays, avec 67 décès associés. Cinq nouveaux pays ont signalé leurs premiers cas qui sont tous liés avec l’Italie (17 décès sur 647 cas confirmés). Il s’agit de l’Estonie, de la Lituanie, des Pays-Bas et du Danemark et du Nigéria.

S’agissant ce premier cas de coronavirus en Afrique subsaharienne qui a été confirmé vendredi au Nigéria, le ministère fédéral de la santé de ce pays a lié cette contamination avec l’épidémie en cours en Italie.

« Un Italien – qui venait de Milan – avait été testé positif au Covid-19 », a précisé le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique dans un tweet.

Selon l’agence onusienne, avec le premier cas de Covid-19 en Afrique subsaharienne, « le virus n’est plus une menace mais une réalité dans la région ». Mais « l’heure n’est pas à la peur, mais à la solidarité, à la coopération et à l’engagement collectif de tous », a ajouté Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

2.858 morts et plus de 80.000 contaminés dans le monde

L’OMS rappelle d’ailleurs que le Nigéria fait partie de la quinzaine de pays « identifiés comme hautement prioritaires par l’OMS » et des experts sont déjà sur le terrain.

Dans tous les cas, « les pays dont les systèmes de santé sont plus faibles ont certainement besoin du soutien de la communauté internationale », a insisté de son côté M. Lindmeier.

S’agissant des derniers développements dans le monde, plus de 30.000 personnes se sont rétablies alors que le virus continue sa propagation. Le nouveau coronavirus a ainsi contaminé 83.647 personnes et fait 2.858 morts dans le monde, selon un bilan établi par l’OMS ce vendredi matin.

La Chine continentale, où l’épidémie s’est déclarée fin décembre, compte 78.959 cas, dont 2.791 décès. De plus, l’agence onusienne ajoute que selon certaines informations, plus de 3.000 travailleurs de la santé de Chine ont été infectés jusqu’à présent.

Par ailleurs, une mission de l’OMS en Iran est censée commencer au début de la semaine prochaine, et est toujours en cours de préparation, a dit le porte-parole de l’agence.

En réponse à une question sur la décision prise aujourd’hui par le gouvernement suisse d’interdire les rassemblements réunissant plus de 1.000 personnes, Alessandra Vellucci, du Service d’information des Nations unies, a déclaré que l’ONU évaluait la situation.

L’Office des Nations unies à Genève suivra la décision du pays hôte. Pour l’instant, aucun rassemblement de grande envergure, autre que le Conseil des droits de l’homme, qui est en cours, n’est prévu avant le 15 mars, a ajouté Mme Vellucci.

Ces articles devraient vous intéresser :

ONU : à New York, les Chefs d’Etat africains plaident pour des actions concrètes face à l’urgence cl...
Le soutien au développement de la jeunesse africaine sur la table du Conseil de sécurité de l'ONU
Le désarroi des salariés congolais de l'ONU face à la baisse des effectifs
Soudan : l’ONU se félicite de la signature de l'accord sur la transition vers un gouvernement civil
L'ONU lance un appel au continent en vue d’une réforme de sa législation pour l'imposition de l'écon...
Le Conseil de sécurité de l'ONU réclame la libération de Soumaïla Cissé
Frappes aériennes meurtrières en Libye de juillet 2019 : L'ONU appelle à une enquête indépendante
7,9 millions de personnes auront besoin d'aide humanitaire en 2020 dans le nord-est du Nigeria, selo...
Afrique australe: 45 millions de personnes menacées par la famine, selon l'ONU
Libye: l'émissaire de l'ONU dénonce des violations continues des accords de Berlin
Mali : le massacre à Ogossagou sur le point d’être qualifié de crime contre l’humanité (ONU)
ONU/ Conseil de Sécurité : Macky Sall fait d’une meilleure représentativité de l’Afrique une « urgen...
Guinée : l’ONU lance un appel aux acteurs à plus œuvrer en vue des élections sans violence
Libye " Des femmes et des enfants", principales victimes des frappes aériennes intensifiées en Libye...
L’ONU appelle à financer la réponse humanitaire au Mali où près de 4 millions de personnes ont besoi...
Journée Mondiale de l’aide humanitaire : les femmes humanitaires portées en triomphe par l’ONU
L’ONU fait de la fin du conflit en Libye une perspective réaliste
Le chef de l'ONU bientôt en RDC pour encourager la lutte contre Ebola
Burkina Faso : l’ONU condamne une attaque sanglante contre une église dans le village de Pansi
Le Prix de la policière de l’ONU décernée à la Sénégalaise Seynabou Diouf
La situation sécuritaire au Mali a atteint un seuil critique, avertit un expert de l'ONU
Résolution sur le racisme à l’ONU : la demande africaine a peu de chance d’aboutir
Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU débattra le 17 juin du racisme à la demande de l'Afrique
ONU : Zainab Hawa Bangura prend la tête du bureau de Nairobi

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés