La crise mondiale des hydrocarbures a asphyxié un peu plus l’économie algérienne en 2015

ecapital
2 Min de Lecture

Ce déficit s’explique essentiellement par une chute de 42,42% des recettes provenant des exportations d'hydrocarbures, dans un contexte de forte baisse des prix du pétrole sur le marché mondial.Sur la période allant de janvier à novembre 2015, les exportations ont chuté à 34,71 usd contre 59,133 usd sur la même période de 2014, soit une baisse de 41,88%, indiquent les chiffres provisoires du Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (Cnis). Pour les produits hors-hydrocarbures, les exportations des demi-produits  se sont chiffrées à 1,57 milliard usd (-24,52%) alors que celles des  biens alimentaires se sont établies à 220 millions de dollars (-22,53%).

Les lignes de crédits ont, par ailleurs, financé les importations à  hauteur de 39,25%, soit 1,49 md usd (en baisse de 25,22%), alors que le  reste des importations (169 millions usd) a été réalisé par le recours à d’autres  transferts financiers, un mode  de financement  qui a progressé de 62,5% par rapport à novembre 2014. Dès juillet, le Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis) indiquait qu’au cours des six premiers mois de 2015, les exportations enregistraient 19,28 mds usd contre 33,24 mds usd à la même période de 2014, soit une baisse de près de 42%.

Innocente Nice

- Advertisement -