Saisie d’importantes quantités de denrées alimentaires impropres à la consommation

Afriquinfos Editeur
4 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Selon l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) du Maroc, il a été procédé au retrait du circuit de commercialisation, à la saisie et à la destruction de quantités de produits alimentaires impropres à la consommation comprenant 23.048 kg de viandes (rouges, blanches et produits de la charcuterie), 4.593 kg de lait et produits laitiers, 72.960 kg de poissons et produits de la pêche, et 112 kg de miel.

Il s'agit également de 7.998 oeufs et de 7.636 plats préparés, de 112 kg de dattes, de 114 kg de colorant alimentaire, de 355 kg de farine et dérivés, de 120 kg de conserves végétales, de 54 kg de Chebbakia, de 110 litres de boissons gazeuses, jus et nectars, selon un communiqué de l'ONSSA.

Ces saisies de produits alimentaires ont été réalisées par les brigades mobiles au cours de 2.406 sorties sur le terrain, durant lesquelles elles ont inspecté 10.475 points de vente, 571 lieux de restauration collective et 237 unités de transformation.

- Advertisement -

Elles ont également établi, lors de ces contrôles, 490 procès verbaux de prélèvements d'échantillons aux fins d'analyses, 109 procès verbaux de constatations directes d'infraction, et réalisé 19.431 actions de sensibilisation en matière d'entreposage des produits alimentaires, d'étiquetages et des conditions d'hygiènes, totalisant ainsi 24530 actes de contrôle.

A Casablanca, capitale économique du Maroc (80 km au sud de Rabat), plus de 65.286 kg de denrées alimentaires impropres à la consommation ont été saisis lors de la 3ème semaine du mois de ramadan. Cette saisie comprend 65.233 kg de produits avariés d'origine animale alors que la quantité restante, 53 kg, est végétale, indiquant que les quantités qui se composent de viandes rouges et blanches, poissons ainsi que des produits laitiers et autres, précise la même source.

L'ONSSA, rappelle-t-on, est un dispositif institutionnel qui vise à asseoir un système efficace et efficient de contrôle des produits alimentaires. Sa création est venue pour concrétiser une des orientations stratégiques du "Plan Maroc Vert" visant l'amélioration de la productivité et de la compétitivité des produits agricoles et agroalimentaires.

Par ailleurs, l'approvisionnement des marchés en produits de large consommation se déroule dans conditions bonnes et régulières, informe la Commission interministérielle chargée du suivi de l'approvisionnement des marchés et des prix de produits de base durant le mois de ramadan.

Selon un communiqué du ministère chargé des Affaires économiques et générales, la Commission a fait état de la stabilité des prix de la plupart des produits alimentaires après les baisses enregistrées pendant le première semaine de ce mois sacré. Le prix des légumes, des fruits et des viandes blanches ont connu une baisse à partir de la deuxième semaine du mois de ramadan, ajoute la même source, faisant observer que l'approvisionnement suffisant et l'intensification de la lutte contre le monopole et la spéculation ont contribué à cette baisse.

De même, les opérations de contrôle ont concerné près de 36.000 points de vente. Le nombre d'infractions enregistrées depuis le début du mois de ramadan a atteint 1503, dont 1251 cas de non respect de l'affichage des prix, 192 relatifs à la non- présentation de factures, 2 cas inhérents au refus de vente, 56 cas de non-respect des tarifs réglementaires des produits, et 2 cas de non transit par le marché du gros, a indiqué la Commission.