Algérie : Des menbres de Jund al-Khilafa soupçonnés d’avoir tué l’otage français Hervé Gourdel

ecapital
1 Min de Lecture

Cette étape procédurale entraînera la désignation de juges d'instruction. Les quinze personnes, soupçonnées d'avoir participé à l'enlèvement et à l'assassinat d'Hervé Gourdel seraient actuellement en fuite.

Le groupe islamiste Jund al-Khilafa ("Les soldats du califat") avait revendiqué ce rapt ainsi que la décapitation de l'otage quelques jours plus tard, un acte commis en représailles, selon cette organisation, à l'engagement de la France aux côtés des Etats-Unis dans les frappes aériennes contre le groupe Etat islamique. Jund al-Khilafa avait surgi sur la scène jihadiste fin août en publiant un communiqué annonçant avoir quitté Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dénoncée pour sa "déviance".

Pierrette Amah

- Advertisement -