OCHA : plus de 130.000 Maliens déplacés par les combats

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

On compte plus de 63.000 déplacés internes au Mali et près de 61.000 réfugiés maliens au Niger, au Burkina Faso, en Mauritanie et en Algérie, a affirmé Elizabeth Byrs, porte-parole d'OCHA.

Selon la porte-parole, les violents combats qui s'opposent depuis le 17 janvier l'armée malienne à la rébellion touarègue du MLNA (Mouvement national de la libération de l'Azawad) dans le nord du mali ont entraîné des deplacements massifs de populations dans le pays et au-delà des frontières

Les habitants du nord du pays fuient les combats. Des familles touarègues vivant dans le sud du pays et la capitale se sont réfugiées à l'étranger suite aux manifestations de Bamako du 2 février 2012, lors desquelles des biens appartenant à des Maliens d'origine touarègues ou maure ont été attaqués, a-t-elle précisé.

Les gouvernements hôtes et plusieurs organisations ont commencé d'apporter une assitance en abri, eau et assainissement, nourriture et éducation aux personnes déplacées et régufiées. Toutefois, la réponse est actuellement très loin de correspondre aux besoins, a révélé Mme Byrs.

Les réfugiés arrivent souvent dans des régions particulièrement affectées par la crise alimentaire qui sévit actuellement au Sahel, a-t-elle ajouté.

Le haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (UNHCR) a lancé jeudi dernier un appel de 35,6 millions de USD pour répondre à la crise humanitaire qui s'aggrave au Mali.