Relations Mali-Mauritanie: Il y a de l’eau dans le gaz autour de la cohabitation des régions frontalières

Afriquinfos Editeur
4 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Bamako (© 2024 Afriquinfos)- Le ministre de la Défense mauritanien Hanana Ould Sidi, a été reçu ce 20 avril 2024,  par Assimi Goïta à Bamako sur fond de vives tensions diplomatiques entre les deux pays, ont annoncé la présidence malienne et la diplomatie mauritanienne. Bamako et Nouakchott ont ainsi entrepris des mesures de désescalade existantes entre eux.

Lors de leur rencontre, le président malien Assimi Goïta, le ministre mauritanien de la Défense Hanana Ould Sidi ont reconnu la complexité de la relation entre les deux Etats voisins. En soixante-douze heures, un ballet diplomatique a animé les liens entre la Mauritanie et le Mali, qui a rappelé son ambassadeur à Nouakchott Mohamed Debassy, le 19 avril 2024.

J’ai l’insigne honneur d’être reçu par SE Assimi Goïta, président de la transition, chef de l’Etat de la République du Mali, à qui j’ai transmis un message de son frère Mohamed Cheikh El Ghazouani, président de la République islamique de Mauritanie. Ce message a trait aux relations fraternelles et séculaires qui unissent nos deux pays frères”, a affirmé le ministre mauritanien.

Ce que la Mauritanie et le Mali peuvent et doivent faire au quotidien pour pouvoir travailler ensemble dans le cadre d’une coordination dans le cadre d’une synergie d’actions, dans le cadre d’un dialogue continu pour pouvoir renforcer la sécurité au sein de nos pays, entre nos pays et travailler pour pouvoir sécuriser les mouvements de nos populations”, a indiqué dans cette même veine, Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires étrangères du Mali.

- Advertisement -

Cette visite survient deux semaines après que la Mauritanie a accusé l’armée malienne et ses alliés russes du groupe Wagner d’avoir poursuivi en territoire mauritanien des hommes armés et d’avoir tué des civils.

L’ambassadeur malien convoqué à Nouakchott

La veille, le chef de la diplomatie mauritanienne avait convoqué l’ambassadeur du Mali accrédité à Nouakchott « pour l’informer de sa protestation contre les attaques répétées contre des citoyens mauritaniens innocents et sans défense à l’intérieur du territoire malien », dit un communiqué du ministère des Affaires étrangères mauritanien, sans donner plus de détails.

 « Cette situation inacceptable perdure malgré les avertissements que notre pays a lancés à l’occasion d’incidents similaires, fondés sur le principe du maintien du bon voisinage et des relations étroites entre les peuples mauritanien et malien et des intérêts communs entre les deux pays », poursuit-il.

Des civils « tués par l’armée et des combattants du groupe Wagner »

Il y a environ deux semaines, la Mauritanie avait accusé l’armée malienne et ses alliés russes d’avoir poursuivi en territoire mauritanien des hommes armés. Bamako avait dépêché à Nouakchott une délégation de haut niveau pour tenter de calmer le jeu.

 « Plusieurs de nos compatriotes civils ont été tués par l’armée malienne et des combattants du groupe Wagner dans des campements mauritaniens à la frontière. Nous avons envoyé des preuves à Bamako », a déclaré une source sécuritaire mauritanienne présente à la frontière entre les deux pays.

V.A.