Revue de la presse malienne du 26 Janvier

Afriquinfos Editeur 5 Vues
5 Min de Lecture

L'Essor

Le chef de l'Etat Amadou Toumani Touré a présidé, mardi à Koulouba, la remise de 59 véhicules à l'administration. La cérémonie s'est déroulée en présence d'Emile Jeannee, chef de la coopération à la délégation de l'Union Européenne dans notre pays. Ce geste témoigne, du point de vue de David Sagara, le ministre délégué auprès du ministre de l'Administration territoriale et des Collectivités locales, de la volonté et de l'engagement des pouvoirs publics de répondre au souci majeur du département de doter les représentants de l'Etat de moyens indispensables à l'accomplissement efficace de leurs missions de servir les citoyens. Cette dotation, estime-t-il, met fin à une attente longue, parfois angoissée, des bénéficiaires qui en avaient beaucoup besoin. David Sagara a rappelé aux représentants de l'Etat que ces véhicules doivent les aider à améliorer les services offerts aux usagers dans le traitement des dossiers et dans le renforcement des capacités d'intervention de l'administration afin, in fine, d'améliorer l'image de l'Etat, de restaurer son autorité et de renforcer sa crédibilité. Le ministre a aussi remercié l'Union européenne pour sa constance dans son assistance à notre pays. Il a évoqué à ce propos, une gamme d'interventions complémentaires couvrant les ressources humaines, les équipements, l'appui logistique et matériel.

L'Indépendant

La ville de Koulikoro vit, ces derniers temps, une recrudescence de la violence et du banditisme. Les populations de la Cité du Méguétan en général, celles du quartier Souban en particulier, sont terrorisées par la présence de coupeurs nocturnes de route. Sous la menace d'armes à feu, ils enlèvent les motos des paisibles citoyens. En effet, le mercredi 18 janvier, Baïssa Gambi, un Conseiller au Centre d'animation pédagogique de Koulikoro (CAP) a été attaqué, nuitamment, par des individus non identifiés munis d'armes à feu. Selon la victime, c'est en rentrant à son domicile à Souban, sur sa moto Jakarta aux environs de 21 heures, qu'il a été intercepté par deux individus qui, à l'aide d'une torche, lui ont fait signe de s'arrêter. Quand il a compris que ce ne sont pas des policiers en patrouille, il tenta de se rabattre sur le côté opposé de la voie. Un des bandits le poursuivit et tenta de le stopper en le tirant par son habit. Soudain, il sentit une brûlure à sa jambe gauche. Une balle est passée par là. Bien que blessé, il réussit à échapper aux bandits. Il se rend au Commissariat pour faire sa déposition, puis au Centre de santé pour y recevoir des soins.

Le Républicain

Sous l'égide du réseau sur la gouvernance de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), le Mali a ouvert une réflexion sur la bonne stratégie à mettre en place pour le soutien des partenaires à l'amélioration de la reddition intérieure des comptes et le développement des orientations pratiques pour soutenir des institutions de redevabilité. En même temps que l'Ouganda, le Pérou et le Mozambique, le Mali a été retenu par l'OCDE pour mener à bien une série d'études de cas, afin d'établir les réalités de l'aide et de la reddition intérieure des comptes. En ce qui concerne notre pays, cette étude devrait examiner les questions de l'aide et de la reddition des comptes dans le contexte du cycle budgétaire, du processus de la décentralisation et de la fourniture des services éducatifs. La restitution des résultats de cette étude a donné lieu à un atelier, le 25 janvier 2012 à l'hôtel Salam. Présidé par Abdoulaye Touré, secrétaire général du ministère de l'Economie et des Finances, l'atelier a enregistré la participation de la société civile, représentée par le Forum des organisations de la société civile du Mali, des représentants de plusieurs départements ministériels et les partenaires techniques et financiers du Mali.