Plus de 50 suspects arrêtés au Nigéria pour des actes de violences

Afriquinfos Editeur 5 Vues
1 Min de Lecture

L'enquête sur les violences se poursuit, mais les activités commerciales sont maintenant revenues à la normale dans la ville, a déclaré jeudi le commissaire de police de l'Etat d'Edo, David Omojola, à Bénin, capitale de l'Etat.

Les marchés, les centres commerciaux et les stations d'essence ont rouverts progressivement, mais les administrations et les banques restent fermées. Les conditions de circulation des véhicules et des individus se sont améliorées.

Des syndicats et d'autres associations avaient lancé lundi une manifestation d'envergure nationale pour protester contre la suppression des subventions fédérales sur le carburant le 1 janvier.