Covid-19 : fabrication et vulgarisation des tests de dépistage rapides à Dakar

Tests de dépistage rapides à Dakar

Tests de dépistage rapides à Dakar | Pour lutter plus efficacement contre le Covid-19, les autorités sanitaires sénégalaises ont opté pour la multiplication des tests de dépistage. A cet effet, l’institut Pasteur de Dakar en collaboration avec la société britannique Mologic Ltd a lancé un processus pour la fabrication de tests rapides et moins chers dont les résultats peuvent être obtenus en seulement 10 minutes.

Le Sénégal avec ses 314 cas confirmés est l’un pays d’Afrique de l’Ouest le plus touchés par le COVID-19. Si le nombre de personnes guéris est désormais de 190, les premiers responsables du pays œuvrent activement à stopper la propagation du virus. L’une des stratégies mises en place est la multiplication des tests rapides de dépistage conformément à l’appel de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). L’Objectif, est de diagnostiquer un maximum de personnes contaminées, pour les isoler et les prendre en charge, et enfin pouvoir maîtriser la chaîne de transmission et endiguer la pandémie sur le continent africain. L’Institut Pasteur de Dakar est en train de travailler à la fabrication de ces tests rapides en partenariat avec la société britannique Mologic Ltd.

Tests de dépistage rapides à Dakar : Rendre les tests disponibles sur tout le continent

Selon le Dr Amadou Alpha Sall, directeur de l’Institut Pasteur de Dakar, la finalité est de rendre ces tests disponibles sur tout le continent. « Les tests seront réajustés en fonction des résultats. Il faut qu’ils soient efficaces et performants avant tout. Quand le prototype sera suffisamment robuste, nous le produirons ici pour le rendre accessible en Afrique », a déclaré le virologue et spécialiste des maladies émergentes.

Un prototype fabriqué au Royaume-Uni, est en cours d’évaluation au Sénégal, en Espagne, en Chine, en Malaisie et au Brésil. Une fois les prototypes validés, les tests rapides de Covid-19 seront fabriqués par une plateforme sénégalaise Diatropix. Pour l’institut Pasteur de Dakar, il s’agira de fabriquer des tests peu couteux à moins de 1 dollar. « Les tests actuels sont trop chers pour nos systèmes de santé. Et nous voulons rendre nos tests rapides accessibles aux populations défavorisées, avec une qualité respectant les standards internationaux » a expliqué le Dr docteur Cheikh Tidiane Diagne, manager de Diatropix. A l’heure actuelle, Diatropix a une capacité de production de 2 à 4,5 millions de tests par an mais des dispositions sont en train d’être prises pour augmenter la production.

Boniface T.

Ne ratez pas de nouvelles sur le Covid-19.

Covid-19: Cuba au secours de l’Angola via la ‘rééducation sanitaire’ 

Covid-19 : Mohammed VI plaide pour un cadre africain de coopération

Interdire l’homosexualité n’a rien d’homophobe (Macky Sall)

Ces articles devraient vous intéresser :

Coronavirus : L’état de la pandémie en Afrique au 30 avril
L’état de la pandémie en Afrique au 5 juin 2020
L’Elysée annonce le report du Sommet Afrique-France et la naissance d’une initiative pour riposter c...
Covid-19 en Afrique : communications présidentielles très sollicitées  
L’état de la pandémie en Afrique au 3 juillet 2020
Covid-19: Cuba pas en quête de reconnaissance en envoyant des médecins dans des pays frappés (Diplom...
Afrique : l’utilisation de la monnaie numérique préconisée pour stopper la propagation du COVID-19
Coronavirus : un traitement « prometteur » à base de chloroquine à l’essai en France
Vers la généralisation du port obligatoire du masque en Afrique contre le Covid-19
Le Sénégal enregistre un second cas de Coronavirus
Coronavirus et investissement : ingrédients de la résilience de la locomotive de l’UEMOA
RDC : les prisons surpeuplées à la merci du Coronavirus ?
Football : les finales de la CAF suspendues jusqu’à nouvel ordre
Dans plusieurs pays d'Afrique centrale, le masque devient obligatoire
Confinement au Nigeria: 18 personnes tuées par les forces de sécurité
Covid-19 : Il faut s'attendre à vivre avec le virus pour un moment dans le monde (ONU)
Lutte contre le COVID-19 en Afrique: Des pays fragiles montrent l'exemple
Covid-19: les contaminations prennent des proportions alarmantes en Afrique du sud
Impact du Covid-19 : l’ONU demande 2.500 milliards de dollars pour les pays en développement
L’état de la pandémie du coronavirus en Afrique au 16 avril
Le CIAN confiant dans la résilience de l'Afrique
Au Sénégal, le traitement par chloroquine va continuer après des résultats encourageants
L’état de la pandémie en Afrique au 11 mai 2020
Coronavirus en RDC: quarantaine décrétée dans le centre de Kinshasa

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés