Le camp de la Gendarmerie nationale confronté à un manque criant d’infrastructures

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

Selon le lieutenant Saibou Souley qui a guidé le chef de l'Etat sur les sites, le camp se trouve confronté à un manque criant d'infrastructures.

"Au service centra auto, tous les véhicules sont soit en panne, soit en réparation. La vingtaine de motos d'escorte acquises en 2008 fonctionnent sans aucune réserve de pièces de rechanges. Dans l'urgence, la gendarmerie nationale a besoin de 20 voitures", a énoncé l'officier.

Le président Issoufou a aussi visité l'infirmerie qui se résume à une salle qui sert à la fois de salle de consultation, de bureau, mais aussi de salle d'hospitalisation. A ce niveau, le centre ne dispose même pas d'ambulance pour les évacuations sanitaires.

- Advertisement -

Au niveau des dortoirs des élèves gendarmes, il règne un véritable problème de promiscuité, a constaté le président Issoufou. Les chambres conçues pour contenir 40 personnes sont actuellement occupées par 125 personnes.

Le chef de l'Etat a ainsi promis d'apporter une réponse "immédiate" aux doléances les plus urgentes qui lui ont été présentées.