Le manque de médicaments dans les structures de santé fait 19 morts à Watalinga

Afriquinfos Editeur 2 Vues
1 Min de Lecture

"Parmi les 19 décès, on compte 11 enfants de 0 à 5 ans et 8 adultes dont 3 femmes qui devaient accoucher par césarienne", a souligné Nyamango, avant de lancer un sos à l'endroit du gouvernement et des humanitaires pour une assistance urgente.

Le président de la société civile de Watalinga a, à cette même occasion, déploré l'attitude du gouvernement qui, depuis l' attaque le 11 juillet, n'a apporté aucune assistance à cette population éplorée.

La localité de Kamango, chef-lieu de la chefferie de Watilinga avait été attaquée le 11 juillet dernier, par les rebelles ougandais de l'ADF/Nalu, associés aux terroristes Al- Shabaab, causant ainsi des pertes en vies humaines, ainsi que des pillages des boutiques, des structures sanitaires et des maisons des paisibles citoyens.

Près de 25% de la population de Watalinga avaient abandonné leurs domiciles pour se réfugier en Ouganda, selon le chef de la chefferie de Watangila, Roger Sambili Bamkoka.