Les atrocités des guerres en RDC racontées dans un nouveau documentaire de Thierry Michel 

Afriquinfos Editeur
4 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Kinshasa (© 2022 Afriquinfos)- Sortie en salles en janvier 2022 en Belgique, le nouveau documentaire de Thierry Michel «L’Empire du Silence» retrace les deux dernières décennies de conflit meurtrier en RDC (République Démocratique du Congo), et surtout l’hypocrisie et l’indifférence de la communauté internationale face à ce drame qui continue de se jouer. Le réalisateur qui en est à son 13ème film sur la RDC s’est fait aider sur ce coup par le Prix Nobel de la Paix 2018, Dr Denis Mukwege.

Ce sera son 13ème film sur la RDC et probablement le dernier. Thierry Michel sous le parrainage du Dr Mukwege a réalisé «L’Empire du silence» pour mettre en lumière les atrocités passées sous silence ces 25 dernières années dans le pays d’Afrique Centrale.

Il s’agit d’une succession de massacres, de pillages, de viols, conséquences, entre autres choses, de l’importation sur le territoire congolais des suites du conflit rwandais, puis de l’avidité des seigneurs de guerre, qui poursuivent leur œuvre meurtrière en toute impunité. A la clé, des milliers voire des millions de morts. Pour le réalisateur belge qui a commencé à s’intéresser à la RDC depuis les années 90, il s’agit de «lutter contre l’oubli et contre l’impunité des auteurs de ces crimes».

C’est aussi l’objectif que souhaite atteindre le Dr Denis Mukwege connu pour s’être battu pour faire reconnaitre les violences faites aux femmes comme des crimes de guerre. D’où son implication dans la réalisation de ce film. Si le cinéaste et le Prix Nobel de la Paix S ont contribué à donner la parole aux victimes avec le premier film «la Colère d’Hippocrate», il est temps désormais de dénoncer les bourreaux, connus de tous, dont les noms circulent en cachette. Il est temps aussi de faire cesser l’impunité. Aussi, ils font parler les victimes, innombrables, celles qui se terrent au fond de la forêt. Avec pour objectif de faire tomber l’empire du silence et d’alerter la communauté internationale.

- Advertisement -

«C’est un film aussi, donc c’est une esthétique de cinéma avec une grande musique orchestrale originale, avec des chants profonds qui sortent de l’âme même africaine, avec des images très travaillées, mais avec une construction dramaturgique évidemment sur le temps, mais un travail aussi d’investigation journalistique où j’ai été non seulement dans les différentes provinces martyres du Congo, au fin fond des forêts, retrouver les survivants, les témoins oubliés de ces histoires qui vont nous dire des choses invraisemblables que l’esprit humain ne peut même pas imaginer», a expliqué Thierry Michel.

Pour son réalisateur, «L’Empire du Silence» doit contribuer à ce qu’un jour, justice soit rendue à toutes les victimes. «Les victimes restent avec les survivants, la tragédie sur les épaules, et n’ont plus qu’à espérer, un jour, ce auquel ce film doit contribuer, qu’un jour justice leur soit rendue», espère Thierry Michel. La Présentation du film en RDC en novembre 2021 a provoqué une campagne de mobilisation internationale « Justice for Congo ».

Boniface T.