Egypte : La condamnation à mort de 184 partisans de Morsi confirmée

Afriquinfos Editeur Vue
2 Min de Lecture

Ces 184 personnes ont été inculpées d'avoir participé aux émeutes meurtrières dans la province égyptienne de Minya.

Pour sa part, le quotidien officiel Ahram a indiqué sur son site internet que le même tribunal avait commué les condamnations à mort de quatre accusés en peines de prison à perpétuité et qu'il avait acquitté 496 autres accusés.

 Jeudi, Mohamed Badie a été condamné à mort par un autre tribunal pour incitation à la violence à Gizeh, près du Caire.

En avril, le tribunal avait initialement condamné 683 personnes à mort et soumis ces verdicts à l'avis, purement consultatif, du Grand Mufti, le représentant de l'Islam auprès des autorités.

En mars, ce même tribunal de Minya avait provoqué un tollé international pour avoir soumis la peine capitale de 529 partisans de M. Morsi au Grand Mufti.

Depuis la destitution de l'ancien président islamiste Mohamed Morsi par l'armée en juillet dernier, les autorités intérimaires ont lancé une importante opération de répression contre les partisans des Frères musulmans. M. Morsi lui-même fait face à des chefs d'accusation, notamment pour avoir ordonné le meurtre de manifestants, espionné pour le compte du mouvement palestinien du Hamas et insulté les autorités judiciaires. L'ex-chef militaire Abdel Fattah Al-Sissi, qui aurait dirigé les opérations au moment de la destitution de M. Morsi, a été élu président fin mai.