La population du Maniema appelée au calme

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

L'appel a été lancé par le gouverneur de la province Pascal Tutu Salumu qui réagissait à la suite des violences électorales enregistrées ce week-end dans sa province avec l'agression d’Etienne Tshisekedi, de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), et Vital Kamerhe, de l'Union pour la nation congolaise (UNC), tous deux candidats de l'opposition à l'élection présidentielle du 28 novembre prochain.

Samedi, M. Tshisekedi et ses partisans ont été l'objet d'une pluie de pierres au cours d'un meeting tenu sur la place Tribune centrale, à Kindu, chef-lieu du Maniema, provoquant des heurts entre les militants de l'UDPS et des jeunes de la majorité présidentielle qui étaient aussi sur la place, portant des effigies du président sortant Joseph Kabila, selon certaines sources.

D'autres sources affirment que les propos injurieux de Tshisekedi à l'endroit du président Kabila seraient à la base de ces affrontements.

- Advertisement -

Dimanche matin, un groupe de femmes étaient mobilisées devant l’hôtel où logeait M. Tshisekedi, protestant contre des critiques que ce dernier a adressées à Joseph Kabila lors du meeting de samedi.

Le même jour, sur la route de l'aéroport au centre-ville ainsi que sur la place Tribune centrale au centre de Kindu, il y a eu des affrontements entre les militants de Vital Kamerhe et ceux du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), parti du président Kabila.

Il y a une dizaine de jours, on avait enregistré des violents affrontements entre les partisans du ministre des Affaires étrangères Alexi Thambwe Mwamba et le sénateur Ngongo Luwowo, deux candidats aux élections législatives.