L’OLPA préoccupé par l’état de santé d’un journaliste agressé lors d’une marche à Kinshasa

ecapital
2 Min de Lecture

Le reporter cameraman a été agressé au moment où il effectuait un reportage sur un rassemblement interdit de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), parti d'Etienne Tshisekedi candidat, à la présidentielle de novembre prochain.

Selon le communiqué publié par l'OLPA, "un groupe de jeunes vêtus des T-shirts aux insignes du PPRD et munis d'arme blanche se sont mis à la poursuite des journalistes qui couvraient le rassemblement. Ils ont réussi à mettre la main sur John Kinkendu qu'ils ont frappé brutalement avec arme blanche".

Ils ont également confisqué la caméra et d'autres matériels du journaliste de France télévision et d'AITV après les avoir sérieusement endommagés. Le journaliste a été conduit urgemment dans un centre hospitalier de Kinshasa, où les médecins ont constaté de graves blessures à la tête et au bras ainsi que des traumatismes crâniens, précise ce communiqué.

- Advertisement -

Francine Mukoko, correspondante de France Télévision à Kinshasa, qui a contacté la chargée de communication de la Ligue des jeunes du PPRD, a été autorisée à se rendre au siège de cette ligue pour retirer la caméra confisquée.

En conséquence, l'OLPA exige une enquête sérieuse sur les circonstances de cette agression. Les commanditaires et les exécutants de ces actes criminels devront être transférés devant les instances judiciaires compétentes pour qu'ils répondent de leurs actes et qu'ils ne jouissent plus de l'impunité.