Burkina Faso : Une organisation de la société civile préconise un référendum sur la Constitution

ecapital
2 Min de Lecture

"Nous invitons le président du Faso à convoquer le corps électoral pour la tenue du référendum qui confortera la démocratie burkinabé", a déclaré le secrétaire exécutif national du MPJ, Pascal Zaida, lors d'un point de presse avec la presse locale.

Selon M. Zaida, de façon générale, il y a un "engouement" des populations en faveur du référendum.

L'atmosphère politique burkinabé est "polluée" par des tractations autour d'une éventuelle modification d'un article de la loi fondamentale qui limite le nombre de mandat présidentiel à deux quinquennats, a-t-il indiqué.

- Advertisement -

Le président Compaoré a émis l'idée de recourir au référendum pour trancher cette question, alors que l'opposition politique l' accuse de vouloir instaurer un "pouvoir à vie".  "L'organisation d'un référendum est la seule voie susceptible de préserver la paix sociale et d'éviter de fait une crise socio- politique préjudiciable à un développement fiable du Burkina Faso", a martelé M. Zaida.

En février dernier, les dirigeants du MPJ avaient déclaré que " quelles que soient les démonstrations de force dont sont capables tous les acteurs politiques, la seule issue reste et demeure les urnes".

 Pour ce mouvement, aller au référendum n'est pas une prise de position pour ou contre la révision de l'article 37, mais c'est plutôt la voie de recours légale pour départager deux camps qui s' opposent.