Nouveaux drones TB2, appui matériel de l’Egypte: Le Faso s’arme davantage pour terminer sa lutte anti-terroriste

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Ouagadougou (© 2024 Afriquinfos)- L’Armée burkinabé a renforcé début avril 2024 sa flotte aérienne avec une dizaine de drones de combat Bayraktar TB2 et Bayraktar Akinci, livrés par la Turquie. Jeudi 18 avril, ce sont 75 matériels roulants servant au transport des troupes entre autres qui ont été réceptionnés par les autorités burkinabè grâce à une coopération avec l’Egypte. Ces équipements serviront à une lutte plus efficace contre le terrorisme.

L’objectif est clair pour la junte au pouvoir au Burkina Faso. Il s’agit d’éradiquer le terrorisme de son territoire. Pour cela, elle peut compter sur ses nouveaux partenaires depuis que le pays a rompu ses accords militaires avec la France.  La Turquie et ses drones TB2 et Bayraktar Akinci sont d’un précieux appui dans la riposte face aux incursions meurtrières des groupes armés. Le 12 avril dernier, une douzaine de ces drones ont été réceptionnés par le Président de la Transition burkinabè Ibrahim Traoré. Pour ce dernier, c’est la lutte contre le terrorisme qui s’en trouvera plus efficace. Le «TB2» a «fait ses preuves depuis le début de cette guerre», a estimé Ibrahim Traoré. Ajoutant «qu’Akinci» avait «surpassé les capacités techniques prévues par le constructeur». «L’agrandissement de la flotte permet donc d’intervenir en temps opportun et d’effectuer une surveillance permanente», a-t-il expliqué.

Ouagadougou peut également compter sur l’Egypte pour bouter hors de son territoire les groupes djihadistes. Un lot de 75 matériels militaires roulants a été offert à l’Armée burkinabè grâce à une contribution du Fonds de soutien patriotique et de l’Etat égyptien. Ce matériel se compose de 7 ambulances blindées, 40 camions d’allègement, 20 citernes à carburant, 4 pick-up blindés, 2 bus blindés et 2 blindés Temsah. Ils serviront au soutien logistique sur le théâtre des opérations ainsi qu’à l’évacuation par les moyens blindés des points chauds, informe le Chef de Brigade, Coulibaly Kassoum, ministre de la Défense.

Ce membre du Gouvernement fait également savoir que ce lot de matériels est une illustration de la diversification des partenaires du Burkina Faso dans la lutte contre le terrorisme pour laquelle le pays ne se privera d’aucun moyen.

- Advertisement -

Boniface T.