Les propriétaires des taxis de Bobo-Dioulasso sommés d’abandonner le gaz butane

ecapital
1 Min de Lecture

A l'issue d'une concertation mercredi avec les responsables syndicaux des taximen de Bobo-Dioulasso, il a été décidé qu'à partir du 5 décembre, des contrôles seront opérés pour réprimer les taxis qui circulent à l'aide du gaz butane.

Selon le secrétaire général du syndicat des taximen de Bobo- Dioulasso, Sinali Coulibaly, la plupart des 757 taxis à gaz est revenu au gazole ou à l'essence après les sensiblisations, alors que 240 taxis continuent de rouler au gaz.

Cette situation s'explique, d'après Coulibaly, par le fait que beaucoup d'usagers viennent d'adopter le gaz comme carburant et n'ont pas tout de suite les moyens de retourner vers les carburants conventionnels.

- Advertisement -