Ouverture du 1er salon du textile à Ouagadougou

ecapital
2 Min de Lecture

Ce salon, qui va durer jusqu'au 25 septembre et regroupe une dizaine de pays en plus du Burkina Faso, vise par ailleurs à permettre d'attirer les investisseurs étrangers dans le secteur du coton et du textile au Burkina.

Le salon permettra aux professionnels d'avoir des échanges et des relations d'affaires à travers le pavillon "business to business" dans le but de créer des contacts, aboutir à des opportunités, faire connaître les acteurs entre eux et susciter des investissements.

Des sociétés de transformation et d'égrenage telles Fasotex, Filsah, Sofitex sont présentes pour contribuer à la relance du coton et mieux faire connaître le secteur d'activités.

- Advertisement -

3e produit d'exportation du Burkina Faso après l'or et l'élevage, le coton nourrit plus de 500.000 personnes au Burkina, selon un rapport du ministère burkinabé en charge du commerce. Malheureusement, seulement 5% du coton produit est transformé.

Face à cette situation qui est liée aux mesures drastiques des programmes d'ajustement structurels avec la privatisation et/ou la disparition des sociétés de transformation de coton dans la sous-région, l'UEMOA a pris la résolution pour qu'au moins 20% du coton produit soit transformé dans les pays membres à l'horizon 2020.

Pour ce faire, l'UEMOA compte sur ce salon pour attirer l'investissement des pays émergents tels la Turquie, l'Inde, la Chine pour une coopération Sud-Sud parce que ces pays ont une production d'échelle.