Madagascar : le cours du paddy doublé par rapport à l’année dernière

ecapital
2 Min de Lecture

Malgré l'entrée de la majorité des régions dans la grande moisson et de grande récolte, actuellement ; le paddy se vend à 700 à 800 Ariary le kilo alors que l'année dernière, il était de 300 à 400 Ariary le kilo (1 dollar équivaut à 2.000 Ariary) à la même période dans la région de l'Alaotra, le premier grenier à riz de Madagascar situé au nord-est du pays.

Selon l'Observatoire de riz, cette hausse s'explique par le fait que bon nombre de collecteurs augmentent leur demande et raflent les productions des paysans en présageant une insuffisance de stock cette année.

De plus, la spéculation faite par quelques opérateurs à Atsimo Atsinanana (sud-est), la réduction des stocks auprès des paysans dans les régions Analamanga et Itasy (centre) ainsi que l'arrivée massive des collecteurs dans les régions de Boeny et Sava (ouest et nord-est) sont les raisons de cette hausse brusque du prix du paddy.

- Advertisement -

D'un côté, cette situation encourage les paysans producteurs mais de l'autre côté, les consommateurs se plaignent déjà de cette hausse qui aura une répercussion sur le prix du riz pendant la prochaine période de soudure, vers le mois de décembre au mois de février de chaque année.

Notons que la récolte du riz, du cycle normal se fait vers le mois de mai, au plus tard le mois de juin de chaque année.

Le riz est l'aliment de base des malgaches avec une consommation de trois fois par jour pour de nombreuses familles malgaches. La production de la grande île est à peu près 5.900.000 tonnes de riz par an, selon les chiffres diffusés par la Direction Régionale du Développement Rural.

L'année dernière, la production locale était insuffisante et une importation de près de 50.000 tonnes a été effectuée afin pouvoir alimenter toute la population nationale.