Bénin : Des postes de commissariats implantés dans les zones frontalières avec le Nigéria et le Togo

Afriquinfos Editeur 10 Vues
3 Min de Lecture

"L'implantation de ces joyaux visent à faire, non seulement  des zones frontalières de véritables espaces de développement durable et de bon voisinage avec les pays limitrophes, mais aussi des espaces où les conditions de vie des populations sont nettement améliorées à travers  notamment le renforcement de la défense de l'intégrité du territoire national et la sécurisation des espaces frontaliers, le développement de la coopération transfrontalière pour consolider les relations de bon voisinage et l'intégrité régionale", a confié à Xinhua le Directeur général de l'Agence béninoise de gestion intégrée des espaces frontaliers, Marcel Ayité Baglo. Pour ce responsable en charge du département de la gestion des espaces frontaliers, outre ces infrastructures sécuritaires, d' autres, notamment une douzaine de commissariats et postes avancés et une demi-douzaine de brigades et postes avancés sont en cours de construction pour d'outres espaces frontaliers.

Selon une source proche du ministère béninois de l'Intérieur et de la sécurité publique, à l'exception du Niger avec qui le contentieux a pu être dénoué suite au verdict de la Cour internationale de justice, le Bénin connaît quelques problèmes de conflits territoriaux avec les pays voisins, notamment avec le Burkina Faso, dont le tracé est en instance de soumission à la Cour Internationale de Justice, le Togo  et le Nigéria. Ces conflits territoriaux qui s'étendent sur plus de 277 km dont 1.989 km de frontière terrestre et d'environ 647 km de frontière maritime, sont essentiellement  liés à une absence  d'une politique nationale définissant les priorités d'investissement pour sécuriser ses frontières et en faire des espaces de développement économique et socioculturel.

 Les espaces frontaliers béninois concernent 1.989 km de frontière avec les pays voisins dont 817 km de limites naturelles démarquées par un cours d'eau et des limites de crêtes incluant 306 km avec le Burkina Faso (incluant 243 km sur la rivière de la Pendjari et une trentaine de km de ligne de crête de l'Atakora), 266 km avec le Niger entièrement en section fluviale, 773 km avec le Nigeria dont 178 km de section fluviale et 644 km avec le Togo dont 100 km de section fluviale.