Bénin: Le Conseil de l’entente à l’heure de renaissance

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Les présidents du Burkina Faso, du Niger, de la Côte d'Ivoire et du Togo se sont joints à leur homologue du Bénin pour débattre des questions essentielles qui permettraient de remettre cette institution sur les rails. Ils devront analyser les recommandations issues de la session ministérielle qui s'est tenue dimanche à Cotonou.

En effet, c'est au cours de la session ministérielle que les travaux du comité des experts ont été adoptés. L'apurement des comptes de l'institution, l'approfondissement de son acte constitutif en tenant compte des missions des organisations existantes dans la sous-région, l'élaboration d'une nouvelle armature institutionnelle, la restauration du Fonds d'entraide et de garantie des emprunts du Conseil de l'Entente (Fegece) et de son mode de fonctionnement son les principaux sujets inscrits à l'ordre du jour de la rencontre.

Les discussions, a-t-on appris de source proche de cette organisation, devraient déboucher sur des propositions concrètes relatives au projet de Charte de l'organisation, à la restructuration du secrétariat de l'institution et du Fegece, à la nomination de nouveaux responsables du secrétariat général et du Fonds en vue de relancer les activités dès janvier 2012. La question du mode de financement des activités de l'institution en tenant compte des pesanteurs liées au marasme financier sous- régional est également à l'ordre du jour.

- Advertisement -

L'objectif est de faire en sorte que le Conseil de l'Entente redevienne cet espace de stabilité politique, de fraternité et de solidarité qui a favorisé la coopération économique grâce à la mise en oeuvre de programmes de développement communautaires.

A en croire le président du conseil des ministres de l'institution, Nassirou Arifari Bako, cette renaissance s'impose face aux mutations socio-politiques et à la crise économique et financière internationales qui ont des incidences négatives sur le développement harmonieux des Etats membres.

Le Conseil de l'Entente tient, de par la date de sa création, le premier rang parmi les institutions régionales. Une délégation malienne assiste en qualité d'observateur aux travaux de Cotonou.