CEDEAO: La Task Force régionale pour améliorer les échanges entre les peuples désormais à l’œuvre

Ouagadougou (© 2021 Afriquinfos)- La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a mis en place  le 14 décembre 2021, à Ouagadougou, au Burkina Faso, de nouveaux membres de la Task Force sur le Schéma de libéralisation des échanges (TF/SLE).

Composée de sept personnes,  cette nouvelle équipe dirigée par Mohamed Ibn CHAMBAS  a été installée dans leur fonction sous l’égide du Président Roch Marc Christian Kaboré, «champion de la libre circulation des personnes et des biens de l’espace CEDEAO».

Organe consultatif de la CEDEAO, cette Task Force a pour mission, de concert avec la Commission de la CEDEAO, de travailler à l’avènement d’une véritable intégration économique sous régionale en facilitant la mise en œuvre du schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO à travers un plaidoyer et, le cas échéant, d’arbitrer les cas de litiges pouvant naître de sa mise en œuvre entre les Etats.

En 2016, lors de la prise de fonction de la précédente équipe, dirigée par l’ancien Chef de l’Etat du Niger, le Général Salou Djibo, le Président Roch Marc Kaboré affirmait que malgré «les efforts et les résultats encourageants, l’effectivité de la libre circulation reste un défi à relever pour tous les pays de la CEDEAO notamment, en termes de lutte contre certaines entraves et pratiques anormales, à l’intérieur comme aux frontières des Etats membres».

Cette situation est toujours d’actualité et s’est aggravée avec l’avènement de la COVID-19 en 2020, en Afrique de l’Ouest. Ce qui a négativement impacté le volume des échanges commerciaux et la mobilité des personnes, note le communiqué.

Parmi les mesures de riposte contre la pandémie qui ont été adoptées par les Etats membres de la CEDEAO, la fermeture brusque des frontières a suspendu la mise en œuvre des instruments d’intégration communautaire sur la libre circulation des personnes et des biens.

Pour sa part, le Président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean-Claude Kassi BROU a indiqué  que la libre circulation des personnes et le Schéma de Libéralisation des Echanges intracommunautaires constituent des acquis majeurs du processus d’intégration régionale de la CEDEAO. Cependant, il reconnaissant leur fragilité en raison de multiples facteurs.

Après leur investiture, les sept membres de la TF/SLE tiendront un atelier de deux jours, toujours à Ouagadougou, afin d’échanger sur les expériences et les leçons apprises par l’équipe sortante et recueillir des informations sur le cadre règlementaire qui régit le commerce et la libre circulation des personnes dans l’espace communautaire.

Ils auront aussi à s’informer sur l’état des conflits et différends commerciaux prévalant dans l’espace régional ainsi que l’appropriation d’une compréhension commune et uniforme de la mission de la TF/SLE.

La TF/SLE a germé à l’issue du constat des faibles résultats enregistrés au plan de l’intégration des marchés et des personnes, fait par les Chefs d‘États et de Gouvernements, lors de la 43ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, tenue les 17 et 18 juillet 2013 à Abuja (Nigeria).

Deux ans plus tard (le 25 novembre 2015), a été adopté le Règlement d’exécution PC/REG 01/11/15 mettant place la Task Force sur le schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO (TF/SLE), organe directement rattaché à la Présidence de la Commission de la CEDEAO.

Les sept nouveaux membres de la TF/SLE sont : Mohamed Ibn Chambas, Kalou DOUA BI, Sola Afolabi, Malamin SANYANG, DJOBO Kpandi, Hamid Ahmed et Justin Bayili, ont été officiellement présentés au Président du Faso.

V. A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés