Christopher Maier et Dag Anderson, chefs de file du retrait des 1100 soldats américains du Niger

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Washington (© 2024 Afriquinfos)- Les préalables pour le retrait des troupes américaines du Niger se précisent. Le secrétaire adjoint à la Défense pour les opérations spéciales et les conflits de faible intensité, Christopher Maier, et le lieutenant-général Dag Anderson, directeur du développement des forces interarmées à l’état-major interarmées, vont à cet effet participer à des réunions de suivi à Niamey.

Au cours de la semaine du 29 avril, Messieurs Christopher Maier et Dag Anderson vont s’entretenir afin de ‘’coordonner ce processus de retrait dans la transparence et le respect mutuel’’, informe le Département des États-Unis. Au terme de cette aventure, les États-Unis ont tout de même affirmé ‘’être fiers de la coopération en matière de sécurité et du sacrifice commun des forces américaines et nigériennes, un partenariat qui a contribué efficacement à la stabilité au Niger et dans la région.

Dans le cadre des discussions en cours depuis juillet 2023, nous n’avons pas été en mesure de parvenir à un accord avec le CNSP pour poursuivre cette coopération en matière de sécurité d’une manière qui réponde aux besoins et aux préoccupations de chaque partie. Les États-Unis se félicitent de l’intérêt du CNSP pour le maintien d’une relation bilatérale forte’’, précise la même source.

Dans le cadre des négociations en cours entre le gouvernement des États-Unis et le Comité national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), l’ambassadrice des États-Unis au Niger, Kathleen FitzGibbon, et le général de division Ken Ekman, directeur de la stratégie, de l’engagement et des programmes du Commandement des États-Unis pour l’Afrique, ont également rencontré des responsables du CNSP à Niamey ce 25 avril pour entamer des discussions sur un retrait ordonné et responsable des forces américaines du Niger.

- Advertisement -

Cependant, Washington ne compte pas rompre totalement avec Niamey, et annonce un prochain déplacement du secrétaire d’État adjoint Kurt M. Campbell au Niger dans les mois à venir. Ce dernier aura pour mission de ‘’discuter de la poursuite de la collaboration dans des domaines d’intérêt commun. Les États-Unis réaffirment leur soutien au peuple nigérien dans sa lutte contre le terrorisme, le développement de l’économie du pays et la transition vers un régime démocratique’’, indique entre autre le département américain.

Vignikpo Akpéné