Football : la tragédie de Port-Saïd (Egypte) est "une journée noire" pour le sport (Blatter)

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

 

« Une telle tragédie, ça touche pas seulement le football égyptien et le football africain ; ça touche le football du monde. Parce qu’on a pensé un jour que ces tragédies seraient définitivement classées dans l’histoire de notre jeu. Malheureusement, ce n’était pas le cas », a souligné Sepp Blatter lors d’une conférence de presse avec le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou.

Le 1er févier, la 17e journée du championnat national de football égyptien de première division a été émaillée de violences sans précédent suite à des accrochages au terme de la rencontre, remportée par la formation hôte par 3-1, entre des supporters d’Al- Masry, club de Port Saïd, à ceux d’Al-Ahly, équipe du Caire, la capitale du pays. Le bilan de cet incident qualifié de « planifié et organisé » s’établit pour certaines sources à 77 morts et des centaines de blessés.

Sepp Blatter l’avait déjà condamnné et proposé immédiatement après l’aide de la FIFA à la Fédération égyptienne de football, demandant  » un rappport complet pour évaluer ce qui s’était passé ». « Nous avons tout de suite demandé la fédération (égyptienne de football, ndlr) de nous donner un rapport, mais vous savez qu’entre-temps le comité exécutif a démissionné en bloc. Ils ont maintenant un directeur exécutif qui s’occupe des destinées actuelles du football jusquà ce qu’ils ont une assemblée pour remettre le football en route », a-t-il réaffirmé, répondant à une question de Xinhua.

- Advertisement -

Pour Sepp Blatter, qualifiant le terrible événement de  » journée noire du sport », « ce rapport naturellement est important pour la FIFA, est important pour la football mondial ».

Il a rappelé le déblocage d’une somme de 250.000 USD d’aide aux familles en deuil. « Le comité excutif en débattra encore lors de la prochaine séance au mois de mars. Nous espérons avoir à ce moment-là les tenants et les aboutissants » du drame, a-t-il annoncé, relevant que le stade de Port Saïd, c’était un stade où on pouvait logiquement jouer des matches internationaux ».