Egypte : 74 morts dans des émeutes autour d’un match de football

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

 

Les supporters se sont précipités sur la pelouse du stade, où El-Masry, une équipe de Port-Saïd, a battu El-Ahly, l’équipe la plus populaire du pays, par trois buts contre un, lors d’un match du championnat d’Egypte.

En raison d’un manque de mesures de sécurité prises, des supporters ont pu entrer dans le stade avec des bâtons et se sont affrontés.

Deux joueurs de l’équipe d’Ahly ont été légèrement blessés au cours des affrontements.

- Advertisement -

Les émeutes ont été provoquées par plusieurs affiches insultantes fabriquées par les supporters de l’équipe d’Ahly,  a rapporté la télévision Nil TV. Sur l’une des affiches on pouvait y lire « Port-Saïd, c’est comme les ordures et c’est une ville où il n’y a aucun homme ».

Le chef du Conseil suprême des forces armées de l’Egypte, Hussein Tantawi, a envoyé deux hélicoptères militaires pour transférer les joueurs et les supporters blessés au Caire.

Le Procureur général du pays, Abdel Maguid Mahmoud, a ordonné l’ouverture d’une enquête sur les émeutes. Le Parlement tiendra une session d’urgence jeudi à cet égard.

Un match entre les équipes de Zamalik et d’Ismaily, organisé au Stade international du Caire, a été annulé lors de la mi-temps mercredi soir.

Lorsque les responsables techniques des deux équipes ont entendu parler de ce qui s’est passé à Port-Saïd, ils ont décidé d’annuler le match. Un grand feu a éclaté dans le stade du Caire où les supporters ont mis le feu à des drapeaux et des affiches en protestation contre l’annulation.

Les émeutes à Port-Saïd se sont répandues dans les rues en dehors du stade, obligeant les boutiques à proximité à fermer.

« Cela est profondément attristant. C’est la plus grande catastrophe dans l’histoire du football égyptien », a déclaré à la télévision d’Etat le vice-ministre de la Santé, Hesham Sheiha.

Moemn Zakaria, un joueur de l’équipe de Masry a exprimé sa tristesse, disant: « ce qui s’est passé a ruiné notre bonheur, nous avons joué un bon match et les supporters apprécient une concurrence loyale ».

« Où sont les valeurs et les principes du peuple égyptien? » s’est demandé le joueur. « Si c’est le cas avec les matchs, c’est mieux de rester loin du football. »

Le gouverneur de Port Said ,Ahmed Abdullah, a déclaré que l’état d’alerte maximum avait été déclaré dans tous les hôpitaux civils et militaires, selon l’agence de presse officielle MENA.

Le président de l’Association égyptienne de football (EFA), Samir Zahar, a annoncé le report de la Premier League égyptienne.

Il a ajouté que l’EFR tiendrit une réunion avec le Conseil national des sports pour former une commission d’enquête sur l’incident.

D’autres équipes, telles que El-Gona et Etihad Saqandary, ont décidé de boycotter le football égyptien dans une protestation contre les affrontements sanglants qui sont survenus.