Tunisie : 4 cas de paludisme au grand-Tunis et les autorités se mobilisent

Afriquinfos Editeur 2 Vues
2 Min de Lecture

"Les efforts de recherche de nouveaux cas se poursuivent et aucun nouveau cas n'a été découvert", a déclaré vendredi le directeur de la protection de la santé au ministère tunisien de la Santé, Afif Ben Sabeur.

Sous-directeur au département de la santé, Dr Jabeur Daaboub a évoqué trois hypothèses possibles pouvant être derrière la détection les 11 et 12 juillet courants du paludisme dans un périmètre de 30 à 40 mètres. Selon lui, "il s'agit du paludisme d' aéroport pouvant subvenir d'un avion venant d'une zone épidémiologique et qui probablement n'é pas été désinfecté".

Les 4 cas de paludisme ont été enregistrés dans la zone des Berges du Lac à proximité de l'aéroport Tunis-Carthage. Le responsable tunisien a évoqué dans ce sens la possibilité d' atteinte par la paludisme suite à une infection émanant d'un porteur saint de parasite.

"Plusieurs africains résidant dans le quartier où ont été enregistrés les cas et pourraient être porteurs saints outre la présence d'un groupe de réfugiés africains saints outre la présence d'un groupe de réfugiés africains en sit-in depuis quelques mois devant le siège du haut-commissariat des Nations- Unies pour les Réfugiés (UNHCR) ", a encore expliqué Dr Daaboub.

Dernière hypothèse mentionnée par Dr Daaboub, une atteinte suite à une injection par une seringue dans la mesure où les jeunes atteints par cette maladie vivent tous dans le même quartier de part qu'ils ont relativement le même âge. Toutefois, le responsable tunisien a nié l'existence de moustiques de type anophèle qui sont à l'origine du paludisme dans les eaux stagnantes aux Berges du Lac.