La politique de défense de la Chine non agressive (Attaché de défense chinois au Congo)

Afriquinfos Editeur 211 Vues
3 Min de Lecture

"La Chine ne constitue une menace pour aucun pays, cependant elle ne souhaite pas se voir menacée par d'autres ; elle a droit à une défense légitime pour la sécurité nationale et le développement pacifique du pays", a-t-il notamment déclaré.

 Intervenant devant le chef d'état-major général des Forces armées congolaises (FAC), le général de division Guy Blanchard Okoï et d'autres autorités militaires et civiles des deux pays, le colonel Xu Guopei a fait savoir que la modernisation de sa défense nationale est une nécessité, avec pour but essentiel de défendre la souveraineté, la sécurité et l'intégrité territoriale de la nation, et de protéger les intérêts du développement du pays.

 "La Chine adopte une politique de défense à caractère défensif qui s'adapte à sa politique étrangère et sa stratégie de sécurité nationale. La Chine choisit une voie de développement pacifique et poursuivra toujours cette voie. Elle souhaite maintenir une bonne relation avec tous les pays sur la base des cinq principes de la coexistence pacifique pour créer un environnement international pacifique et stable", a-t-il expliqué.

En Afrique, en particulier, elle développe une coopération gagnant-gagnant avec les Africains pour les aider à augmenter leurs propres capacités, a-t-il dit, ajoutant que sur la scène internationale, la Chine est un pays pacifiste et responsable, préférant régler les conflits internationaux par des moyens diplomatiques.

Selon lui, la Chine préconise un monde multipolaire et apprécie le rôle actif de l'ONU dans la sauvegarde de la paix et de la sécurité mondiales. Elle coordonne sa position avec l'Union africaine (UA) et travaille avec les Africains pour régler les points chauds en Afrique.

 De même, elle participe activement aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, par l'envoi de 22.000 personnes au total jusqu'à la fin de 2012 lors des 23 opérations. Premier pays contributeur des Casques bleus parmi les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité au sein de l'ONU, la Chine a fourni des contingents en République démocratique du Congo (RDC), au Liberia, Liban, Soudan et au Sud-Soudan où ils travaillent dans les domaines de génie, de construction et de déminage, de transport et des soins médicaux, a-t-on appris à cette occasion. Le pays s'apprête également à envoyer un contingent au Mali pour la stabilité régionale. Conformément aux résolutions de l'ONU, la Chine a aussi expédié des navires d'escorte vers le Golfe d' Aden et au large de la Somalie pour lutter contre les pirates maritimes, a laissé entendre l'attache de défense chinois.

Créée le 1er  août 1927, l'Armée populaire de libération de Chine joue un rôle de pilier très important, en contribuant énormément à la sauvegarde de la souveraineté, de l'unité nationale, de l'intégrité territoriale et de la paix mondiale, rappelle-t-on.