La BAD appelle les États-Unis à soutenir l’agriculture africaine

 Arlington (© Afriquinfos 2018) -Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement a avancé de solides arguments en faveur d’un engagement accru des investisseurs américains et autres en faveur de l’Afrique, afin d’aider à libérer le potentiel agricole de ce continent.

C’était jeudi 22 février 2018, en Virginie, aux États-Unis, lors du 94e Forum sur les perspectives d’avenir de l’agriculture du ministère américain de l’Agriculture, où Adesina était invité à intervenir, sur le thème « Les racines de la prospérité ».

« Depuis trop longtemps, l’agriculture a été associée à ce que j’appelle les trois “P” – pénibilité, pénurie et pauvreté, a déploré le président de la Banque africaine de développement. Le fait est que l’agriculture est un secteur créateur de richesses énorme, prêt à offrir de nouvelles opportunités économiques qui permettront à des centaines de millions de personnes de sortir de la pauvreté. »

Dans son allocution, le président Adesina a appelé le secteur privé américain à changer radicalement la façon dont il perçoit l’agriculture africaine.

« Pensez-y : d’ici à 2030, la taille du marché agricole et agroalimentaire africain représentera mille milliards de dollars. C’est le moment pour les entreprises agroalimentaires américaines d’investir en Afrique. Ce, pour de bonnes raisons : pensez à un continent où, selon McKinsey, la consommation des ménages devrait atteindre près de 2 100 milliards de dollars d’ici à 2025, et les dépenses interentreprises, 3 500 milliards de dollars. Pensez à un continent qui regorgeant de 840 millions de jeunes, la population la plus jeune du monde d’ici à 2050 ».

Les autorités américaines ont ainsi été invitées à se positionner à l’avant-scène des efforts destinés à encourager les entreprises productrices d’engrais et de semences, les fabricants de tracteurs et autres équipements, ainsi que les spécialistes en irrigation et technologies agricoles pour décupler leurs investissements sur le continent africain.

« Vous, la nation qui fut la première à m’inspirer et qui m’a ensuite accueilli à bras ouverts, permettez-moi de vous dire que je suis ici pour nouer un partenariat avec les États-Unis : un véritable partenariat, pour aider à transformer l’agriculture en Afrique et, ce faisant, libérer le potentiel agricole du continent, stimuler la création de richesses qui sortiront des millions de personnes hors de la pauvreté en Afrique, tout en créant en retour de la richesse et des emplois ici même, aux États-Unis », a déclaré le lauréat 2017 du Prix mondial de l’alimentation (https://goo.gl/mzKdDe) à l’adresse du public du Forum.

Face aux plus de 2 000 délégués présents, Akinwumi Adesina a indiqué que la Banque africaine de développement est le fer de lance de plusieurs initiatives de transformation des activités commerciales et agricoles.

Vignikpo Akpéné

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Le soutien de la BAD et de l’Union Africaine au Sommet mondial du Genre
Banques et Dettes : la Boad va rembourser Plus de 12 milliards FCFA de dettes mars 2018
Augmentation de son capital de 115 milliards d’USD: Comment la BAD compte mettre cette manne au serv...
Les Assemblées 2018 de la Banque africaine de développement prennent fin dans un climat de satisfact...
La Banque africaine de développement et la FAO unissent leurs efforts et s’engagent à éradiquer la f...
La 14ème édition de la Conférence Economique Africaine s’ouvre du 2 au 4 à décembre 2019 Charm El-Ch...
Lutte contre le Covid-19 sur le continent : L'Union africaine va créer un fonds continental anti-COV...
Sommet du G7 : le Président de la BAD présentera « AFAWA », pour booster l’accès des femmes africain...
Économie Africaine : la production du café en Afrique en régression
Afrique/Agriculture : Adesina Akinwumi exhorte la jeunesse africaine à s’adonner à ‘’l’activité la p...
Le commerce intra-africain pourrait subir une augmentation de 15 % grâce à la mise en œuvre de la zo...
Défis de développement en Afrique/Dr Mayaki du NEPAD: «Il ne s’agit pas uniquement de construire des...
Accélérer la reprise économique post-Covid-19 : les pistes de la BAD pour l'Afrique de l'Ouest
Les 55è Assemblée annuelle de la BAD reportées en Août (Akiwumi Adesina)
Les banques du Maroc, du Nigeria et du Kenya parmi les nominés du Trophées d'African Banker 2018
Transparence fiscale en Afrique en 2019 : les mauvais et bons élèves selon la BAD
Le Maroc reste le premier client la Banque africaine de développement
La Banque Africaine de Développement et MasterCard étendent l'Inclusion Financière en Afrique
La Banque africaine de développement présente l’édition 2018 des Perspectives économiques en Afrique
Attijariwafa bank et BMCE Bank of Africa élues « banques de l’année »
Africa CEO Forum 2018: NSIA et Sanlam arrachent le prix de la meilleure Société africaine de l'année
Accusations de prévarication : la BAD temporise malgré l'appel de Washington
Zoom sur Antoinette Sayeh, deuxième personnalité africaine au poste de DGA du FMI
Afrique du Sud: une banque publique vient au secours de SAA au bord de la faillite

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés